lundi 20 février 2012

Ouvrage d'art

"Ouvrage d'art", un titre qui peut paraître bien ronflant pour la publication de la solution de la photo mystère de mon billet précédent.
Et pourtant, c'est bien d'un ouvrage d'art qu'il s'agit.

Ouvrage d'art

Certains d'entre vous avaient partiellement deviné ce que représente ma fameuse photo sans légende.

Sans légende

Oui Chri, c'est bien un pont d'autoroute (d'une autoroute ridiculement courte soit dit en passant !)

Oui Avignon (alias Chem Hinault), il s'agit bien des piles d'un viaduc à double voie, mais pas d'un viaduc ferroviaire.

Oui Christineeeee, c'est bien un pont en béton qui enjambe une rivière, un fleuve plus précisément.

Oui, Jeandler et Herbert, c'est bien un pont sur la Seine.

Sans plus tourner autour des piles du pont, je vous livre la solution de l'énigme.
Ce viaduc se trouve dans les Yvelines. C'est celui qui permet à l'autoroute A14 (pas plus d'une vingtaine de kilomètres entre La Défense et Orgeval) d'enjamber la Seine entre les communes de Montesson (rive droite) et Le Mesnil-le-Roi (rive gauche).

Viaduc de l'A14 

L'autoroute A14 a été ouverte à la circulation en 1996, à la fin des travaux d'aménagement du viaduc. Le coût total de sa construction a été de 4,5 milliards de francs (690 millions d'euros). Sans doute en raison de son péage élevé, cette autoroute n'est pas très fréquentée. Toutes proportions gardées, le trafic des péniches sur la Seine semble plus important que celui des véhicules passant sur le viaduc !

Péniche porte-conteneurs sur la Seine

C'est pourtant une autoroute à deux fois deux voies, plus une voie d'arrêt d'urgence, qui passe sur le viaduc et s'engouffre sous la terrasse, puis sous la forêt de Saint Germain-en-Laye en direction d'Orgeval, où elle rejoint l'autoroute A13.

Séparation entre les deux voies
(cliquer pour agrandir)

Vous aimeriez voir à quoi ça ressemble vu de dessus, sans avoir à régler le coût du péage ? Rien de plus facile, la Google-car et son appareil photo sont passés par là


cliquer dans l'image pour vous déplacer sur le viaduc et aller vers l'entrée du tunnel



Revenons un instant à l'ouvrage d'art. Pour voir son plan à vol d'oiseau, cliquez ici. Structurae présente ici ses caractéristiques, ainsi qu'une série de dix-neuf vues, dont celle de la pose du tablier lors de la construction, une photo à retrouver en grand format parmi les photos de l'A14 sur Wikimedia Commons.


Viaduc de l'A14 vu depuis la berge de Montesson

Mes photos datent d'hier, alors que le temps était nuageux et la lumière fluctuante. Elles sont prises depuis le chemin de halage qui passe sous le viaduc, côté Montesson. Celles de Structurae ont été prises depuis la rive opposée, sur la commune du Mesnil-le-Roi.

Le tablier du viaduc et le chemin de halage

Le dimanche, le chemin de halage est fréquenté par de nombreux promeneurs et cyclistes, d'autant plus qu'il donne accès au très agréables Parc départemental de la Boucle de Montesson. Mais hier les promeneurs étaient rares. Malgré les éclaircies, le vent était présent et rafraichissait encore une température qui ne dépassait pas les 6 à 7°.


Péniche sur la Seine et viaduc de l'A14

Le viaduc entre Le Mesnil-le-Roi et Montesson n'est pas le seul ouvrage d'art de l'autoroute A14. Le tunnel qui lui permet de traverser la forêt de Saint Germain-en-Laye sans dommage pour l'environnement en est un second. Et, dernier cité mais pas des moindres, le viaduc qui enjambe une première fois la Seine, peu après le départ de l'autoroute à La Défense., entre Nanterre et Carrières-sur-Seine, présentation et photos. Ce viaduc prend appui sur l'Île Fleurie, voir une superbe photo ici.

Pour terminer ce billet, une photo de l'étang de l'Epinoche, prise hier dans le Parc de la Boucle de Montesson dont je reparlerai sûrement ici aux beaux jours.

Étang de l'Épinoche



Photos et texte
©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2012

32 commentaires :

  1. Coucou "Couche-tard" ! lol

    Super billet ! Quel ouvrage ! Je n'avais pas vu la devinette posée, (oops j'ai eu une semaine un peu "douloureuse" et j'ai peu fréquenté la toile), ceci dit je n'aurais pas trouvé la solution.

    C'est assez étrange, ton billet parait au moment où je prépare le mien sur le Viaduc de Garabit ! lol on a pensé "pont"... Quand je te dis qu'il y a un lien télépathique entre nous lol:)
    Tes billets sont toujours documentés avec précision, c'est fantastique !
    J'aime beaucoup cet étang de l'Epinoche.

    Bisous et belle semaine Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par rapport à celui de l'A14, le Viaduc de Garabit est d'un tout autre gabarit ! il mérite pleinement d'être appelé ouvrage d'art. Je sens que ton billet va être passionnant. Curieux tout de même, cette quasi synchronisation... on doit être branchées sur la même source d'inspiration ;-)

      Bisous et belle semaine pour toi aussi, Nathanaëlle

      Supprimer
  2. Un très beau travail en béton....Belle journée. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là, c'est du brut de décoffrage !
      Bises et bonne semaine

      Supprimer
  3. La " fameuse " A 14! On en a beaucoup parlé (et discuté) et de sa nécessité plus que douteuse. Les Terrasses de Saint-Germain l'ont échappé belle...
    Rien n'arrête le bétonneur. Restent des ouvrages qui sont de belle prouesse technique.
    Comme d'hab, Tilia tu nous donnes une note fournie et magnifiquement documentée. Une belle page d'anthologie sur une autoroute, sujet qui n'est pas fréquent chez toi. Une encyclopédie originale où tu ne manques pas de fournir tes impressions personnelles. Ce qui n'est pas coutume pour les articles encyclopédiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que l'autoroute par elle même, qui n'a vraiment rien d'extraordinaire, ce sont les viaducs qui m'ont intéressée. Je n'en ai pas encore beaucoup parlé ici mais tu sais combien je m'intéresse à l'architecture.

      Jusqu'ici, mon impression personnelle sur l'A14 rejoignait celle de la plupart des gens qui ne l'empruntent jamais - soit parce qu'ils trouvent (avec raison) le péage dissuasif), soit parce qu'elle ne se trouve pas sur leur parcours - et qui pensent que c'est l'autoroute des dirigeants et des nantis.
      Ce qui n'est pas tout à fait exact, dans la mesure où j'ai appris que le passage est gratuit pour les véhicules pratiquant le covoiturage et qu'il existe un service de bus entre La Défense et Les Mureaux qui emprunte cette autoroute.

      Supprimer
  4. Bonjour,Tilia.
    Introuvable.
    Mais maintenant découvert...
    En une promenade qui t'est chère.

    Merci beaucoup.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Herbert,

      Oui, tu as bien deviné. Avant d'arriver au viaduc, ce chemin de halage est très ombragé, vraiment agréable à parcourir et j'aime bien m'y promener.

      Bises en retour

      Supprimer
  5. Enfin la réponse !
    Sachant que j'ai habité à Sartrouville pendant 14 années (à côté de Montesson), je ne pouvais pas connaître ce fameux pont puisqu'il n'était pas encore construit à l'époque !
    Mais j'ai encore mon oncle qui habite à Montesson ! (lui, il aurait peut-être trouvé)

    Je me souviens toutefois de l'odeur des bords de Seine lorsque nous y allions nous promener à pied.

    Merci pour ton billet "béton" et architectural !

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'odeur des bords de Seine que tu as gardée en mémoire était-elle agréable ?...

      Ce chemin de halage sent la végétation. Cependant, quand les péniches, qui fonctionnent au mazout, passent par là (surtout les gros porte-conteneurs), les gaz d'échappement sont aussi pénibles à respirer que ceux des camions :(

      Mais comme ont ne fait pas d'omelettes sans casser d'œufs, il vaut tout de même mieux que le transport se fasse par voie d'eau, plutôt que par une noria de camions sur les routes, c'est moins polluant.

      Bon, je viens de voir qu'il y a enfin la solution de l'énigme sur ton ardoise magique, j'arriiiiiiive !

      Biseeeeeees

      Supprimer
  6. Réponses
    1. fallait faire avancer le bonhomme sur la carte !

      Supprimer
  7. Ta photo-surprise est une belle réussite parce qu’elle est tout à fait trompeuse, elle joue sur la perspective et écrase le tablier du pont, le faisant paraître courbe tout en révélant le matériau moderne. J’aurais pensé une passerelle dans un ensemble architectural majestueux. J’ai une photo en réserve prise au mois d’aout sous le Pont-canal de Briare (Loiret) qui donne juste envie d’aller à la pêche.
    J’aime bien les ponts et les viaducs ainsi que les passerelles. Cergipontin vient de Cergy-Pontoise d’ailleurs < pont sur l’Oise. J’ai un second blog : Passerelle qui dort pour le moment.
    Vous avez fait une charmante promenade avec une belle lumière d’hiver se reflétant sur l’eau de la Seine pour éclairer le dessous du pont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'aller faire un tour sur ta Passerelle et j'ai remonté le temps jusqu'en décembre 2008. Mis à part le Bay Bridge de San Francisco (que j'ai découvert grâce à toi, merci) je n'ai pas vu d'autre pont, mais beaucoup de jolies photos.

      Supprimer
    2. Merci d'être passée sur Passerelle, le titre de ce blog était un clin d'oeil, le premier que je lui avais donné était : "au pied de l'arc-en-ciel".
      J'ai rassemblé sous le même libellé "pont" les passerelles et ponts que j'ai montrés sur Cergipontin, si tu as envie tu les trouveras là :

      http://cergipontin.blogspot.com/search/label/pont

      Mon petit chouchou est le pont gallo-romain en Grande-Brière.

      Supprimer
  8. Le rouge indien... Mon père disait d'une couleur que je devais porter en uniforme une année en Côte d'Ivoire que c'était du rouge glaïeul !... L'année suivante je suis passée au bleu que mon père n'avait pas nommé, je crois bien m'en souvenir encore dans l'oeil, mais sans doute à la fin de l'année avait-il délavé...
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien tentée de faire une note rouge. Une couleur qui, bien qu'elle ne soit pas ma favorite, a des qualités que j'aimerais voir dans la campagne ;-)

      Supprimer
    2. Ma mère aimait beaucoup le rouge, tant qu'elle avait choisi cette couleur pour les boiseries de notre séjour. Nous avions eu un choc mais nous nous sommes habitués.
      Une note de rouge rend très bien sur les photos, c'est une couleur franche, et puis elle existe dans la nature.
      J'ai lu depuis ton message "bleu" que les mouches n'aiment pas le bleu...

      Supprimer
  9. je n'aurais évidemment pas trouvé le lieu, je touve qu'il y a comme une grosse gorge ornée d'un collier dans la photo devinette...mais ceci n'est qu'imagination. J'aime beaucoup les ponts, leur reflet dans l'eau et j'aime surtout l'Epinoche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a dans mon stock de l'été dernier, quelques photos d'un cygne à l'étang de l'Épinoche, je les publierai à l'occasion.
      Question ponts, grâce à toi je viens de penser à une nouvelle énigme ! mais il va falloir attendre que j'aille faire de nouvelles photos quand il fera meilleur. Les argentiques qui dorment dans mon album ont mal vieilli.

      Supprimer
  10. Si j'avais été là ce week-end j'aurais trouvé la réponse car les piliers m'ont fait penser tout de suite à un pont ! Billet intéressant et je te conseille de le compléter par les livre de Maylis de Kerangal "naissance d'un pont" que je viens de terminer.

    http://www.dailymotion.com/video/xe2mrx_maylis-de-kerangal-naissance-d-un-p_news

    Belle semaine à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que tu n'aies pas pu participer, j'aurais bien aimé que quelqu'un trouve la solution.
      Question bouquin, je retiens celui dont tu me parles, mais si tu voyais la hauteur de ma PàL !

      Belle et bonne semaine aussi pour toi

      Supprimer
  11. Je suis de l'avis de Jeandler et je préfère cet étang étendu de biodiversité. Je ne suis pas indifférant à l'architecture mais trop de béton dans la nature c'est un désastre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec toi pour l'effet néfaste du béton dans nos campagnes. Malgré tout, l'autoroute dont je parle, vu qu'elle est soit en hauteur soit sous terre, offusque peu la vue du promeneur.

      L'étang remporte beaucoup de suffrage, mais je vais attendre des températures plus printanières pour y retourner.

      Supprimer
  12. Je me demande si je n'ai pas déjà roulé sur cet ouvrage d'art.
    Ici aussi pour l'A28 il ont posé un énorme viaduc au-dessus du Loir et de la voie ferré et plus récemment un autre pour une déviation qui est en train de faire mourir à petit feu la ville.
    Maintenant à savoir si c'est cher ou pas, si c'est vraiment utile ou pas, là sont toutes les questions.
    Bonne journée, Tilia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pont dont tu parles, si c'est celui-ci, ça me paraît plutôt propre comme réalisation. Les autoroutes sont tout à fait contestables. Le toujours plus, plus vite plus loin, on voit où ça nous a mené...

      Le problème des détournements ne date pas d'hier. Il existait déjà du temps des anciennes routes nationales. Dans les communes qui ne sont plus traversées, c'est évidemment un manque à gagner pour les commerçants. Par contre, les habitants y gagnent en tranquillité, moins de bruit et surtout moins de pollutions...

      Bises et beau temps sur ta contrée, chère Claude

      Supprimer
  13. Par en dessous, c'est convainquant, sinon je ne suis pas fan de ces ouvrages en béton, même si j'admire la prouesse technique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je ne suis pas fan ! c'était surtout histoire de montrer une photo dont je suis assez fière. J'ai essayé de la refaire dimanche dernier et je ne suis pas parvenue a retrouver le même cadrage !

      Supprimer
  14. Coucou, je ne suis pas trop branchée sur ce genre d'architecture mais ta photo méritait qu'on s'y arrête !
    Un peu à l'ouest en ce moment, je te mets un mot.
    J'avais reçu une gentille invitation de Kenza qui m'a changé les idées aussi si tu le veux viens te joindre à moi sur Venetiamicio où je te tends la main...
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ton aimable invitation, Danielle, mais les questionnaires ne sont pas trop ma tasse de thé :)
    J'ai un problème avec ma boîte mél, impossible de l'ouvrir. J'espère que ça va se régler sans trop tarder :(
    Bisous, à bientôt

    RépondreSupprimer
  16. J'arrive en retard pour dire que je ne connaissais pas la réponse :D Franchement je n'en doutais même pas que c'était en France, pire dans la région parisienne et pas au Japon. C'est curieux comme on a des préjugés ancrés!!!
    Belle trouvaille en tout cas surtout qu'aux alentours la campagne semble bien présente.

    RépondreSupprimer