mardi 1 mai 2012

Le temps du muguet

Il est revenu le temps du muguet


Nature morte aux cerises
Lucien Lautrec - 1935
Musée national d'Art Moderne, Paris (notice)




Le Temps du Muguet, interprété par Francis Lemarque



Le temps du muguet est une chanson composée en 1959 par Francis Lemarque sur la musique d'un chant traditionnel russe Подмосковные Вечера, en français Les nuits de Moscou.


Moscou, 30 septembre 2007
Dmitri Hvorostovsky chante Les Nuits de Moscou,
l'Orchestre de Chambre de la Russie est dirigé par Constantine Orbelian.


La réaction du public dans la vidéo ci-dessus témoigne de l'attachement des russes à cette chanson qui semble être pour eux l'équivalent de notre Temps des Cerises.

Puisque la musique du Temps du Muguet est russe, voilà une bonne transition pour admirer deux superbes bouquets de muguet peints par un artiste russe contemporain, Edouard Panov né à Tcheliabinsk (Russie) en 1948.


Muguet
Edouard Panov

Le second bouquet est tout aussi beau
je vous l'offre avec mes meilleurs souhaits de chance et de bonheur



Fleurs sur la table
Edouard Panov


Joyeux 1er Mai à toutes et à tous !




©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2012


21 commentaires :

  1. Un premier mai se doit d'être toujours gai.

    Initialement le premier Mai fut créé dans le monde entier, comme journée de revendications des salariés. Ce jour là, dans les usines, les ouvriers déposaient leur cahier de revendication.

    Journée qui fut acquit par des morts, comme les pendus de Chicago et le fusillade de Fourmies dans le Nord.

    Bises et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce rappel historique
      (mon allusion au Temps de Cerises n'était pas anodine).
      Beau mois de Mai pour toi et ta douce épouse.

      Supprimer
  2. Pour le temps des cerises, il faudra attendre encore longtemps,longtemps... cette année.
    Mais le muguet dans le jardin est bien présent et à l'heure; dans les bois de Meudon, je ne sais...

    Des clochettes de bonheur à ta porte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La rose saura-t-elle concrétiser les aspirations du coquelicots ? Espérons, espérons...

      Joyeux 1er Mai chez toi

      Supprimer
    2. Merci, Tilia, de la vidéo : ces clochettes aspirent au bonheur. Espérons, espérons.

      Supprimer
  3. Merci Tilia pour tous ces magnifiques bouquets peints et en chansons. La journée s'annonce ensoleillée, heureusement car hier il a plu tout le temps !!!
    Bravo pour les belles découvertes en peinture.
    bisous
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici le temps est mitigé, soleil et nuages en alternance, mais heureusement la température est enfin de saison !

      Plein de petits bonheurs à savourer au long des jours, pour toi et tes proches

      Bisous parfumés de muguet

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Merci pour le lien.
      Tu as bienfait de copier l'article en entier, car je ne vais sur face de bouc que lorsque je ne peux pas faire autrement :)

      Supprimer
  5. La dernière est bien belle, poétique comme tableau.
    Mais.....tu écris et travailles le premier Mai? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai posté mon billet pile à zéro heure ce matin, ça ne fait pas un gros travail de cliquer sur "Publier" :)

      Supprimer
  6. Petit rappel historique pour ceux qui ne vont pas sur Facebook :

    Aux États-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai parce que beaucoup d’entreprises américaines entament ce jour-là leur année comptable, et que les contrats ont leur terme ce jour-là.

    C’est ainsi que le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs d’obtenir la journée de huit heures. D’autres travailleurs, dont les patrons n’ont pas accepté cette revendication, entament une grève générale. Ils sont environ 340 000 dans tout le pays.

    Le 3 mai 1886, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Le lendemain a lieu une marche de protestation et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers.

    C’est alors qu'une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait un mort dans les rangs de la police. Sept autres policiers sont tués dans la bagarre qui s’ensuit. À la suite de cet attentat, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort (Albert Parsons, Adolph Fischer, George Engel, August Spies et Louis Lingg) ; quatre seront pendus le vendredi 11 novembre 1887 (connu depuis comme Black Friday ou "vendredi noir") malgré l’inexistence de preuves, le dernier (Louis Lingg) s’étant suicidé dans sa cellule. Trois autres sont condamnés à perpétuité.

    En 1893, la révision du procès reconnaît l'innocence des huit inculpés ainsi que la machination policière et judiciaire mise en place pour criminaliser et briser le mouvement anarchiste et plus largement le mouvement ouvrier naissant.

    Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l’un des condamnés, August Spies :

    « Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui ».

    C'est ça l'origine du premier mai, pas Pétain et l'avorton qui dégage dimanche prochain.

    RépondreSupprimer
  7. MERCI Tilia pour tous ces brins de muguet. Que du bonheur !
    Biseeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  8. J'adore le muguet et hier seuls 4 brins étaient en fleurs. Je devrais attendre encore quelques jours avant de me faire de gros bouquets.
    La dernière peinture est magnifique.

    RépondreSupprimer
  9. Réponses
    1. Deux peintres que je ne connais pas! Merci Tilia! A toi aussi bon muguet!

      Supprimer
  10. Merci Tilia pour ces brins de muguet, tant en chansons qu'en peinture. (je ne connaissais pas du tout cette chanson ! ) Belles découvertes d'oeuvres prntanières !
    Quelle modernité chez Lucien Lautrec ! Mais je lui préfère le merveilleux réalisme du muguet de Panov.
    Joli mois de mai et plein de bonheur Tilia

    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Merci de vos voeux Tillia, les miens en retour sont là:

    RépondreSupprimer
  12. Un billet qui sent bon le muguet, parfum que j'aime éperdument!!!
    Joli mois de mai à toi, Tilia !!! Bises

    RépondreSupprimer