lundi 23 juillet 2012

Rencontre au coin d'un bois...



Prom'nons-nous dans les bois
Pendant que le loup n'y est pas




Si le loup y était
Il nous mangerait,




Mais comme il n'y est pas
Il nous mang'ra pas !


La bête que nous avons rencontrée hier au détour d'un chemin, tapie au pied d'un chêne...


Loup y es-tu ?


...ce n'était pas un loup.


M'entends-tu ?


Plutôt un dragon endormi...


Que fais-tu ?


...qui, heureusement, n'a pas répondu !



Promenade dans les bois
Richard Clayderman



©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2012

43 commentaires :

  1. Un chêne magnifique. Peut-être avait-il un frère jumeau qui n'a pas voulu grandir et a préféré jouer au tapir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait ?...
      la comparaison avec le tapir me plaît bien :)

      Supprimer
  2. Le numéro 93 est un joli spécimen ! Il en a vu depuis tant d'années...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était la première fois que je le voyais et le temps m'a manqué pour l'inspecter. Je pense y retourner

      Supprimer
    2. En le regardant bien je vois une tortue !

      Supprimer
    3. :)
      Lis ma réponse à Marguerite-Marie :))

      Supprimer
    4. OK! Comme quoi, je ne suis pas la seule....
      Bises

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Au fond des plus grandes certitudes, il y a toujours un doute qui subsiste. Je penche pour une loupe (ou broussin, comme dit Wiki) mon dragon ressemblant beaucoup à celle-ci...

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Une corneille, perchée sur la racine de la bruyère, contemple ses vignes et boit l'eau de la fontaine Molière.
      :)

      Supprimer
  5. L'ami des arbres ne peut être qu'un ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et une amie de la forêt, mon amie :-)

      Supprimer
  6. Ces arbres curieux n'ont pas fini de nous étonner ! Voici une photo qui ne déparerait pas dans la rubrique des arbres de La HULOTTE ! Je me demande d'ailleurs si je ne vais pas leur envoyer ma photo de l'arbre en train de couver son oeuf !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure-toi que la première chose que j'ai faite avant de commencer mon billet, c'était de consulter la page que tu as mise en lien :)
      Ici, nous avons tous les numéros de La Hulotte depuis le 6 (les cinq premiers étant déjà épuisés et introuvables quand nous avons démarré l'abonnement en 1978).
      Merci d'avoir parlé de ton arbre en train de couver son oeuf ! J'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ton billet.
      Sans aucun doute, Christineeeeeee, ta photo mérite de figurer parmi les "Gobeurs de cailloux" de La Hulotte.

      Biseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees de Tilia

      Supprimer
    2. Je suis comme toi : toute la collection depuis le n°6. Je leur ai envoyé ma photo hier... je ne sais pas si elle leur plaira !
      Rebiseeeeeeees

      Supprimer
  7. Pour rejoindre le premier com, peut-être comme mon fils aîné qui avait son jumeau dans l'oeil, un embrion qui n'a pas voulu se développer.
    On voit des fois de curieuses choses, Sur le tronc de mon marronnier il y a truc que je n'ai jamais osé montrer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant que tu en as parlé, tu vas devoir le montrer le truc de ton marronnier, il ne peut pas être pire que celui-là :D

      Supprimer
  8. Rue des teinturiers, il y a des platanes qui dévorent les grilles le long du canal... Et personne ne leur dit rien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là fait partie des platanes en question, je pense...

      Supprimer
    2. Oui, oui Tilia c'est ça!

      Supprimer
  9. Sous le soleil même les arbres sont en mode "farniente" :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis ! aujourd'hui c'est la journée "volets clos" :-/

      Supprimer
  10. Super marrant l'arbre en forme de bijoux de famille. C'est marrant par ce que moi, c'est le sexe opposé, moins flagrant qu'il y a deux ans d'ailleurs. Il manque que les poils !!!

    RépondreSupprimer
  11. comme quoi on ne voit pas tous la même chose, j'y vois un énorme nez!!!Je trouve que certaines vieilles souches sont souvent de belles sculptures.
    Merci pour la balade à la recherche des feux follets, un pur bonheur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi, Marguerite-Marie, on ne voit pas tous la même chose. En regardant mes photos, mon époux y voit une tortue.
      Contente que la légende des feux follets t'ait plu, merci pour le compliment.

      Supprimer
  12. Gigantesque ce chêne, admirable, vénérons-le.

    Bel été Tilia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là... ou un autre. Pour moi tous les arbres sont vénérables.
      Les forêts sont les poumons de notre planète et le monstrueux incendie, pas encore totalement maîtrisé, en Catalogne me désole au plus haut point.
      Bonnes vacances, Alba

      Supprimer
  13. 93? S'il a été planté en 1793, alors c'est un chêne républicain... les droits de l'homme, la constitution de l'an 1... Peut-être a-t-il, magnanime, caché Marie Antoinette quand la Carmagnole résonnait? Alors ce sont les arceaux de la robe à panier qui ont modelé la forme de ses racines.. Mais c'est une interprétation toute personnelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'étant pas familiarisée avec ce coin là de la forêt, je ne saurais répondre avec précision, mais je doute fort que ce chêne soit bicentenaire.
      La forêt de Marly est domaniale, ses parcelles sont exploitées pour le bois et les abattages n'y sont pas rares. Quant au numéro peint sur le tronc, je pense que c'est un numéro de parcelle, pas une immatriculation de l'arbre.
      Votre référence aux robes à panier est amusante. D'autant plus que mes recherches actuelles pour la rédaction d'un prochain billet portent sur le vêtement féminin au sortir de la Révolution. 1798 : la grande vogue des Merveilleuses !

      Supprimer
  14. Tu veux savoir si entre ma photo de la ruelle d'où on voit le clocher de l'Eglise et Villefranche sur mer et la même vue peinte, laquelle je préfère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma photo.
      Le peinture n'est pas mal mais elle aurait pu être mieux. Je la verrait bien fait par Monet.

      Supprimer
    2. J'ai écris que photographier cette église ou la peindre était aussi difficile l'un que l'autre à réaliser (sous-entendu, vu la position de l'église).
      Ce qui n'impliquait aucun jugement de valeur.
      J'ai mis le lien pour que tu remarques que le peintre a eu le même problème que toi.

      Supprimer
  15. Voilà ce chêne solitaire,
    Dont le rocher s'est couronné :
    Parlez à ce tronc séculaire,
    Demandez comment il est né...
    ...Il vit, ce géant des collines ;
    Mais, avant de paraître au jour,
    Il se creuse avec ses racines
    Des fondements comme une tour.
    Il sait quelle lutte s'apprête,
    Et qu'il doit contre la tempête
    Chercher sous la terre un appui
    Il sait que l'ouragan sonore
    L'attend au jour... ou, s'il l'ignore,
    Quelqu'un du moins le sait pour lui....
    Lamartine

    Comme Enitram j'y verrais bien une tortue
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci pour ce portrait d'un chêne solitaire, j'aime bien Lamartine.
      Et de trois ! pour la tortue :)
      Bonne journée pour toi aussi malgré la chaleur.
      Ici, c'est tout le contraire d'une journée portes ouvertes, c'est journée volets fermés :(

      Supprimer
  16. J'ai trouvée l'entré de l'Hôtel avec l'escalier en rond et la marquise que je n'ai pas vu que c'était l'Hôtel de Paris ou alors je ne m'en rappelle pas. C'est grave Docteur.
    Pour le prix du parking à Monaco I dont know, c'est mon Chéri qui a fait flamber sa CB. Et puis de toute, quand on aime on ne compte pas. Enfin des fois, si !!!
    Puisque cela a l'air de t'intéresser, je donnerai le coût du parking pour visiter le pont du Gard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta réponse à ma question sur ton blog. Pour ceux qui ne sont pas au courant voici le lien vers ton article :)

      Supprimer
  17. J'ai oublié, la mouette c'est bien une vraie ; t'en verras d'autre d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le parking du Pont du Gard ne m'intéresse guère, vu que ce pont là je le connais bien :D
      Ce qui n'est pas le cas du rocher de Monaco, que j'aimerais bien aller voir de près.

      Supprimer
  18. Coucou tilia !
    Ah les racines et les troncs d'arbres ! En voilà une source pour l'imagination ! On en rencontre avec des tentacules, des betes endormies, celui-ci est génialissime !
    Merci Tilia !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Pourvu que le dragon ne s'éveille pas, car son dos est monstrueux!

    RépondreSupprimer