jeudi 31 octobre 2013

L'Apothéose des Chats noirs


Portrait d'un chat
Julius Adam - 1900
Städtische Galerie Karlsruhe, Allemagne



Petite fille avec un chat
Théophile-Alexandre Steinlen - 1889



À la porte du jardin
Helen Paterson-Allingham - vers 1916



Chat noir sur un coussin rouge
André Dignimont (1891-1965)
Palais des Beaux-Arts, Lille



Chat noir sur une chaise
Andrew L. von Wittkamp - 1850
Museum of Fine Arts, Boston (notice)



Intérieur aux deux verres
Marius Borgeaud - 1923
Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne



Le dîner
Jules-Alexandre Grün - 1911



Nature morte avec un chat noir
Thomas Hart Benton - 1958



Femme accroupie offrant du lait à un chat
Félix Vallotton - 1919



Olympia
Édouard Manet - 1896
Musée d'Orsay (notice)



Femme au lit jouant avec son chat
Félix Vallotton
Félix Vallotton, Le Feu sous la Glace, exposition du 2 octobre 2013 au 20 janvier 2014



Étude de femme
Tancrède Synave - 1909
Musée d'Art et d'Histoire Marcel Dessal, Dreux (notice)



Marchands de fourrure descendant le Missouri
George Caleb Bingham - 1845
Metropolitan Museum of Art, New-York (lire la notice)

En réponse à la devinette posée à la fin de ce billet, ci-dessus, c'est un ourson, et non un chat, qui est enchaîné à la proue de l'embarcation. Ce tableau n'a donc pas lieu de se trouver parmi une série de peintures consacrée aux chats noirs (voir l'explication en cliquant sur le lien vers la notice du musée).


Pour compenser l'exclusion de ce tableau, en voici deux autres, récemment découverts. Le Boldini m'a été signalé par Nathanaëlle, merci à elle.


Fille avec un chat noir
Giovanni Boldini - 1885



Honorable Mr Cat
Helen Hyde - 1903
Art Institute of Chicago (notice du musée)

Après cet intermède, la série continue


Le Pont
Carl Larsson - 1912



Autoportrait au collier d'épines
Frida Kahlo - 1940
Harry Ranson Center, Austin,Texas (lire la notice)



Sita et Sarita
Cecilia Beaux - 1893
Musée d'Orsay (lire la notice)



La vierge au chat
Adolphe Willette - 1881



La robe verte
John White Alexander - 1896



Noir et Rouge
John White Alexander - 1896



Dans le boudoir
Lucius Rossi (1846-1913)
(notice de Christie's)



Femme assise au chat
Pierre Bonnard - 1891
Musée d'Orsay (notice)



Marguerite au chat noir
Henri Matisse - 1910
Centre Pompidou, (acquisition récente)



Chats à la fenêtre
Nicolas Tarkhoff - 1903
Musée du Petit Palais, Genève (crédit)



Chinatown
Stuart Davis - 1910Amon Carter Museum of American Art, Fort Worth, Texas (crédit)



Chatte et plateau
Nathalie Gontcharoff - 1910
Centre Pompidou, Paris



Une mère chatte se reposant tandis que ses chatons jouent
Henriëtte Ronner-Knip - 1896
(crédit)



Les céramistes
Victor Marec - 1896
Musée d'Orsay (notice)



Her first place
George Dunlop Leslie -
Christopher Wood Gallery, Londres (notice)



Portrait de jeune femme avec un chat noir
Giuseppe de Nittis  - 1882
Musée De Nittis, Barletta, Italie



Jeune ballerine tenant un chat noir
Pierre Carrier-Belleuse - 1895



Danseuse au chat noir
Pierre Carrier-Belleuse - 1895



Femme mince avec un chat
Géza Faragó - 1913
(notice)



La lecture
Kees van Dongen



La Sorcière au chat noir
Paul Ranson - 1893
Musée d'Orsay (notice)



L'Apothéose des Chats à Montmartre
Théophile-Alexandre Steinlen - 1905
Musée de Montmartre

Dans l'Antiquité, l'apothéose désignait la déification des empereurs, un acte de divinisation par lequel leur personne devenait l'objet d'un culte officiel. Ci-dessus ce sont les chats de Montmartre qui ont élu leur Dieu.

*****

Pour clore cette apothéose des chats noirs en peinture, je propose aux passionné(e)s de devinettes de dénicher l'intrus qui s'est subrepticement glissé parmi toutes ces peintures...


et je vous souhaite à toutes et à tous
une joyeuse Halloween !






EDIT du lundi 4 novembre 2013

La solution de l'énigme posée par le tableau intrus est à découvrir dans le cours du billet.

Deux lectrices ont mentionné le tableau en question.

Josette a été la première à en parler, sans toutefois donner la bonne raison pour laquelle ce tableau de George Caleb Bingham n'a pas sa place dans cette série de tableau consacrée aux chats noirs.

Nathanaëlle l'a également mentionné une première fois (sans avoir trouvé pourquoi il n'a pas sa place ici) ensuite elle a été la première (après avoir suivi mon conseil de lire les notices des musées) a mentionner l'ourson.

Est-ce volontairement, ou non, que le peintre lui a fait des oreilles de chat ?.. À moins de faire une séance de spiritisme, il est un peu tard pour lui poser la question !


©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2013

70 commentaires :

  1. Wow les beaux tableaux ! Quel bonheur ! Merci Tilia d'avoir déniché toutes ces magnifiques oeuvres aux chats noirs pour nous ravir !
    J'aime particulièrement les 2 John Stuart Alexander et les 2 Carrier Belleuse, sans oublier Larsson.

    Ah ben voilà ! lol quand on voit les oeuvres, on se dit que l'on aurait pu trouver ! lol Notamment le traité des yeux de Van Dongen ! J'aurais pu le deviner (le matou sur fond or) ! Cela me disait quelque chose et bien, c'était Van Dongen que "cela me disait" lol Grrrr lol Et Ranson aussi ! lol (On ne peut pourtant pas le rater ce style si particulier ! Gggrrrr lol) Mais pas du tout
    "L'Apothéose des Chats à Montmartre" de Steilen. Là c'était "the colle" lol Une colle et une découverte totale pour moi, de plus, j'aime beaucoup ce tableau.
    Et il y a une autre devinette ! Yipeeeeee ! lol Un intrus...
    il y a un ou plusieurs chats noirs sur chaque oeuvre, mis à part dans le dernier tableau :"L'Apothéose des Chats à Montmartre" où toutes les couleurs de minous sont représentées. Je ne vois que cela comme "intrus"...
    Mais ce n'est peut-être pas cela...

    Bisous Tilia et merci pour tes magnifiques billets !
    Excellent week-end de la Toussaint
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme toi, Nathanaëlle, je suis fan des chats de John White Alexander. J'avais déjà eu l'occasion de te le dire dans le billet que tu lui a consacré il n'y a pas si longtemps. Ce peintre a un talent extraordinaire pour rendre merveilleusement les chats en quelques coups de pinceau !
      Pour moi, le chat de Carrier-Belleuse dans les bras de la danseuse assise a quelque chose de ceux d'Helen Alligham. À propos d'Hellen, il existe un autre tableau d'elle intitulé précisément The Black Kitten, mais je trouve que le chaton y est moins visible, c'est pourquoi je ne l'ai pas inclus dans ce billet déjà bien rempli.
      Pour la plupart d'entre nous le Van Dongen n'était pas évident à trouver. Personnellement je ne connaissais pas ce tableau avant d'avoir recherché les chats noirs en peinture.
      Quant à l'intrus, ce n'est pas une question de couleur (ni de sexe, d'ailleurs) c'est beaucoup moins évident que ça... donc, pas l'Apothéose des Chats de Montmartre ;-)
      Bisous, Nathanaëlle, et bonne fin de semaine à rallonge

      Supprimer
  2. Quelle belle idée que cette collection de tableaux avec chat noir !
    J'adore les chats noirs. J'en ai eu deux dans ma vie et ils étaient particulièrement intelligents.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bonheur du Jour, pour cet apport positif au crédit des chats noirs. Le noir est une couleur tellement élégante, ces chats sont de vrais dandys !
      Excellente fin de semaine

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Pas sûr qu'ils de la rendent en bon état :D

      Supprimer
  4. Quelle superbe série de tableaux et merci à toi,d'y consacrer autant de ton temps( si je peux l'écrire ainsi !). Qu'ils soient noirs ou d'une autre couleur, il n'y a jamais d'intrus pour moi, car j'aime tous les chats et ne voudrais jamais leur faire le moindre mal. Il m'est arrivé, il y a quelques jours d'aller en enterrer un écrasé par une voiture, presque sous mes yeux, par un anonyme tueur de bêtes. J'ai voulu lui redonner un peu de dignité en lui offrant une dernière sépulture au lieu de le laisser dans la rue.
    Mais toutes les vies de chat ne sont pas aussi dramatiques. Ceux de tes tableaux ont l'air choyés.
    Je te souhaite une très belle fin de semaine et je t'embrasse amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roger, je suis heureuse de saluer en toi un ami des chats. L'âme de ce pauvre matou écrasé par un chauffard te vaudra certainement des bienfaits en remerciement de la sépulture que tu as pris la peine de lui octroyer.
      Oui, heureusement que tous les chats ne finissent pas sous les roues de véhicules assassins. Bien que, moi aussi j'ai abondamment pleuré en son temps un chat que j'adorais et dont la jeune vie a été ainsi abrégée.
      C'est en pensant aux chats, encore plus qu'aux enfants (car le conducteur qui fera tout pour éviter un enfant ne le fera pas forcément pour un animal), que je trouve une quelconque utilité à ces satanés ralentisseurs qui me démolissent un peu plus les dorsales à chaque fois que notre voiture en passe un.

      Belle fin de semaine pour toi aussi, Roger
      Amicales bises

      Supprimer
  5. L'intrus serait-il la chatte de Nathalie Gontcharoff - 1910
    Centre Pompidou, Paris ?
    Très belle fin de semaine à toi Tilia
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non ! ce n'est pas la mère chatte de Nathalie Gontcharoff. Comme je le précise à Nathanaëlle, ce qui fait que l'un ce ces tableaux ne devrait pas figurer dans ce billet n'est pas une question de sexe (ni de couleur plus ou moins noire) du chat.
      Belles est bonnes fêtes de Toussaint, Enitram
      Bisous

      Supprimer
  6. Celui de Chinatown je ne le vois pas noir et sur les Céramiste je n'en vois pas du tout, de chat noir.
    Merci pour tes bons souhaits et à bientôt !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couleur plus ou moins noire du chat (ou de la chatte) n'entre pas en ligne de compte dans le fait que l'un des tableaux ci-dessus ne devrait pas y figurer. Dans "Les Céramistes" le chat est assis sur une tale à côté du fourneau (juste à l'aplomb du tuyau). Si tu ne le vois pas, c'est que ton écran a sans doute besoin d'un petit réglage.
      Bonne fin de semaine, et surtout bonnes vacances ! Claude
      Bisous, à bientôt

      Supprimer

  7. Belle collection!

    Un intrus?

    -Question couleur ?Plusieurs chats ou chAtons sont blancs et noirs (et pas uniquement noirs, mais cela donne plus d'UN intrus...
    -Idem / Chat ou chatte (deux tableaux , donc deux intruses)
    -La carte postale d'Halloween (qui n'est pas un tableau de maître: trop facile)

    -un tableau qui n'existe pas ?ou plutôt un chat ajouté numériquement dans un des tableaux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ni variations de couleur, ni sexe, ni bidouillage numérique. Rien de tout cela, chère Miss Yves ;-)
      Maintenant que tu as éliminé quelques possibilités par trop évidentes, il te reste à examiner les tableaux un par un :-)

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Merci Elfi ! ton écho me fait ronronner ;-)

      Supprimer
  9. Le chat de
    Chinatown est brun-tonalité d'ensemble du tableau- et non NOIR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas une question de nuance de noir, comme je l'ai précisé plus haut.

      Supprimer
  10. Sous la fenêtre du tableau "Intérieur aux deux verres" de Marius Borgeaud, il y a un intrus c'est un chat déguisé en chapeau melon :-)

    Ton musée chat noir est magnifique, Tilia !

    PS
    Je trouve que les chats de Steinlen se font martyriser par les enfants :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur un autre tableau de Borgeaud, c'est un chat blanc avec un ruban noir ;-)
      Mon musée ronronne à tout va, Fifi ! merci.
      D'instinct, les enfants ne savent pas comment porter un chat. Il faut leur apprendre qu'en le tenant comme le font les enfants de Steinlen, on appuie sur les poumons du chat ce qui l'empêche de bien respirer.

      Supprimer
    2. L'artiste a su reproduire fidèlement la maladresse enfantine :-)

      Supprimer
  11. Bon ! Ben comme Bichel je donne ma langue au chat.
    Merci et à plus tard !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'aime bien les langues de chat !
      Ronrons (petit patapon :-))
      Bisons, euh.. bisous !

      Supprimer
  12. Les chats sont de bons modèles. Ils peuvent rester immobiles pendant des heures!
    Je n'ai pas de souvenir d'avoir vu le tableau de Bonnard, La Femme assise au chat, à Orsay. C'est une découverte. Merci à vous Tilia.
    Ce billet est un superbe hommage. Aux chats comme à la peinture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De bons modèles... quand qu'ils dorment. Sinon, il suffit que ceux de ma fille voient l'appareil photo pour que, hop ! ils soient soudain pris de bougeotte :(
      Les vôtres sont sans doute plus calmes.
      Quant au Bonnard, moi non plus je n'ai pas souvenir de l'avoir aperçu à Orsay. Il fait partie d'une série de quatre mais leurs notices n'indiquent pas si ces œuvres sont visibles, ou non.
      Les portraits peints avec chat ne manquent pas, j'aime tout particulièrement "Sita et Sarita" (dans ce billet) et surtout le portrait de Julie Manet par Renoir (à Orsay).

      Supprimer
  13. Gniarf ! lol Pas simple ta devinette... Et s'il s'agissait du portrait de Frida Khalo ? Elle pose avec un chat noir mais également avec un petit singe ? Le chat n'est plus le seul animal sur la toile. Serait-ce l'intrus ?
    Bisous et bon long week-end de la Toussaint, Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nathanaëlle !
      Comme je sais que dans les cas où il y a une devinette tu ne lis pas les autres commentaires pour ne pas t'en inspirer, je vais récapituler pour toi ce qui a déjà été dit. La couleur plus ou moins noire du chat, son sexe, sa position dans le tableau, d'autres chats pas noirs auprès de lui (ou d'elle) n'entre pas en ligne de compte. La présence d'un autre animal dans le tableau, tel le singe derrière Frida, ne compte pas non plus dans le fait que l'une des peintures présentées ici ne devrait pas s'y trouver.
      Je précise aussi qu'il n'y a aucun "bidouillage" numérique, comme l'a suggéré Miss Yves ;-)
      Je n'en dis pas plus, sinon Miss Yves va foncer comme une fusée et trouver la solution en moins de deux :D
      Bisous pluvieux (ou plutôt bruineux, ici)
      mais sans doute les préfères-tu plus jeunes que plus vieux, les bisous ;-)

      Supprimer
  14. coucou Tilia j'arrive et avant de lire les réponses je propose la chatte avec ses petits ils ne sont pas noirs !
    j'aime les chats noirs il y a eu Napoléon et ensuite Joséphine à la maison qui nous a réjouit 17 ans.
    merci pour ton superbe quatrain.
    un retour par temps chagrin j'espère que demain...
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Josette !
      Contente de te retrouver ici :-)
      Pour l'instant la réponse à l'énigme posée par la présence d'un intrus parmi tous les tableaux de chats noirs présentés dans ce billet n'a pas encore été trouvée. Tu peux donc lire les commentaires sans crainte de te laisser influencer.
      Pour moi, le chaton couché tout au fond du tableau d'Henriëtte Ronner-Knip est noir. Son dos n'est pas visible et son ventre est à moitié caché par son frangin (ou sa frangine) avec qui il est en train de jouer, alors je le donc considère comme entièrement noir.
      Je tenais beaucoup à faire figurer dans ce billet cette artiste spécialisée dans les minous mimis. Et comme je n'ai pas trouvé d'autre chat noir issu de ses pinceaux en dehors de celui-ci (que je n'ai pas publié car je déteste les reproductions estampillées par tel ou tel site marchand, comme si le tableau lui appartenait !!), je me suis rabattue sur cette portée de chatons jouant sous les yeux attentifs de leur mère, que je trouve très attendrissante.
      Bises patte de velours
      (demain nous devons aller chercher une de nos petites-filles en vacances près de Lisieux pour la ramener à Paris. La météo annonce du brouillard, alors ça ne nous enchante pas!)

      Supprimer
  15. oui depuis Reims nous avons trouvé la pluie... j'espérais faire une balade en forêt ce WE !
    bravo pour les chats une belle collection... je propose maintenant celui qui est sur le bateau avec son reflet dans l'eau.
    bon courage pour Lisieux... quelques prières à la Sainte pour un peu de soleil ?
    Miaou miaou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi donc serait-ce celui-là l'intrus ?...

      Supprimer
    2. parce que c'est le seul qui n'est pas sur terre et qui a un reflet ! bon je retourne à mes coings j'ai pour plusieurs jour de boulot avec la gelée ! au moins 3 séries de 2 grosses marmites

      Supprimer
  16. Et bien ce n'est pas évident...lol La nature morte avec le chat ? Seule nature morte parmi ces tableaux...
    Ce n'est pas une question de plan ? Car tous ces minous sont au 1er ou 2e plan, sauf le chat blanc et brun sur le tableau d'Helen Allingham, la fillette tient le noir dans ses bras mais l'autre est au fond sur l'escalier...
    Bon, je ne vois pas du tout... Je donne ma langue à Mister Cat ! lol
    Je me demande quel est le critère qui désigne un intrus parmi ces minous...
    Bisous Tilia et bon week-end de la Toussaint

    RépondreSupprimer
  17. Le minou sur la barque, il n'est pas sur la terre ferme... C'est le seul.
    Je viens chaque fois qu'une idée (stupide lol) me traverse l'esprit, mais j'imagine que ce n'est pas encore cela...
    Bisous Tilia !

    RépondreSupprimer
  18. Belle promenade avec les copains de Stanley , il ne reconnait pas bien les minettes !!!
    Il me semble que Frida Kalho ou les céramistes de Marec ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stanley aurait-il besoin de lunettes sur ses mirettes pour reconnaître les minettes ?
      ;-)

      Supprimer
  19. Question de date de la peinture ? d'école picturale ?
    (de grâce, un indice!)

    RépondreSupprimer
  20. COUCOU TOUT LE MONDE !

    Concernant l'énigme, je précise qu'il s'agit de trouver quel est l'intrus parmi cette série de tableaux comportant au moins un chat noir.

    Pour que la réponse soit valable, il faut dire pourquoi ce tableau ne devrait pas se trouver dans une série de chats noirs.

    Que le chat soit plus ou moins noir (selon la lumière et les reflets éventuels) là n'est pas la question. Le style de peinture n'entre pas non plus en ligne de compte. N'hésitez pas à cliquer sur les liens, cela pourra vous aider.

    Deux d'entre vous "brûlent", sans pour cela avoir trouvé la bonne explication.

    Bonne chance et que la, ou le, plus rapide gagne :-)

    RépondreSupprimer
  21. l'auteur est un politique plus qu'un peintre ?
    horreur il chasse la fourrure des chats ...
    la notice est traîtreusement en anglais
    bonne nuit venteuse et pluvieuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu logique que la notice d'un musée new-yorkais soit en anglais ! Fais comme moi, utilise le traducteur automatique ;-)

      Bon début de lundi, fais de beaux rêves malgré le vent qui secoue les volets

      Supprimer
    2. ce n'est pas un chat ! cet ourson ressemble quand même bien à un chat il n'a pas les oreilles rondes...

      Supprimer
  22. Le portrait ! C'est le seul portrait de chat de toute la liste ! Les autres oeuvres ne sont pas des portraits.
    Grrr pas faciiile ! lol
    Bisous Tilia !

    RépondreSupprimer
  23. Heu, sur la notice du tableau de George Caleb Bingham, les "Marchands de peaux descendant le Missouri", on parle d'ourson et non de chat. Pourtant il ressemble bien à un minou cet ourson ! J'avais survolé le truc, mais tu as parlé de s'aider des notices, j'ai supposé qu'elles avaient leur importance, et c'est la seule qui me fait "tilter"
    A propos de Carrier Belleuse, je me trompe de Carrier Belleuse, il s'agit de son père Albert-Ernest Carrier-Belleuse (le decorateur du Palais Garnier !) lol mais je suis fan aussi de Pierre Carrier-Belleuse et de ses danseuses !
    Bisous et belle semaine Tilia !

    RépondreSupprimer
  24. Tous ces chats, tous ces chats! Merci Tilia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'ils ne me réclament pas leur pitance, ma bourse n'y suffirait pas :))

      Supprimer
  25. Effectivement, le chat des marchands de fourrures n'est autre qu'un ourson enchaîné à la proue du bateau , selon la notice
    "from the native bear cub chained to the boat's prow,"
    LOgique, d'ailleurs...Que ferait un chat sur ce bateau ?

    Je suis tellement conditionnée à la chasse aux intrus que j'ai cru voir ...une souris dans la partie supérieurs du tableau de Bonnard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement ! Qu'aurait bien pu faire un chat dans cette galère ?!
      Autrefois les marins embarquaient des chats sur les navires pour se protéger des rats qui mettaient à mal leur stock de provisions.
      Mais sur une barque comme celle de ces marchands de fourrure, un chat n'est d'aucune utilité.
      Par contre, le pauvre ourson était sans doute promis à un bien triste destin.

      La souris que tu as cru voir en haut du Bonnard, ce sont ses initiales entrelacées :)

      Supprimer
  26. J'aimais bien l'idée du chat déguisé en CHApeau, d'autant plus qu'elle m'avait traversé l'esprit.
    (Deux tableaux semblent jouer à ce jeu de cha-pardon, de ca(t-)mouflage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai bien aimé la suggestion de Fifi. Un cha(t)peau melon, bien dans le style pictural et l'esprit surréaliste de Magritte, je trouve !

      Supprimer
  27. Même en grand, il fait drôlement "félin" cet ourson ! C'est vraiment à s'y méprendre. Elle était ardue cette énigme ! lol Mais j'aime bien, si c'est trop facile, c'est moins top lol Contente de partager la victoire avec Josette !
    Bisous Tilia et belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles d'une énigme pour moi aussi ! Me connaissant, tu penses bien que ce peintre collant des oreilles et une posture de chat à un ourson m'a fortement intriguée.
      D'après ce que j'ai pu comprendre des quelques informations glanées de ci, de là, Bingham aurait précisé que son tableau est une allégorie de la civilisation américaine. Et ce tableau aurait pour pendant "L'ennemi invisible" qui a été peint la même année et avec le même format.
      Certains commentateurs ont vu dans l'animal enchaîné à la proue du bateau soit un ourson, soit un chat, soit un renard, voire même un hibou !!!
      Par ailleurs, il existe une sorte de réplique des "Fur Traders Descending the Missouri". Elle a été peinte en 1851 (soit six ans après les premiers marchands de fourrure). Cette réplique est intitulée The Trapper's return. Comme tu peux le constater "l'ourson" y est représenté de manière toute aussi ambigüe !...
      Toujours d'après les infos sur ce tableau, finalement l'ourson serait une mascotte (pas une future carpette) ouf !

      Autre chose, j'ai recherché des photos d'oursons originaires de la région du Missouri et je dois dire que, vu sous un certain angle, leurs oreilles peuvent paraître pointues quand ils les redressent. Enfin, quand je dis "pointues", je veux dire moins rondes que celles de nos nounours en peluche :-)
      Exemple ici
      et là

      Et même si tout n'est pas clair dans cette histoire d'ourson, on ne va pas en faire un Chaource :D
      cette énigme a eu l'honneur de te plaire, c'est le principal

      Bisous et à bientôt, Nathanaëlle

      Supprimer
    2. On y voit plus clair en effet ! lol Par contre sur le "retour des trappeurs" pour l'ourson le doute est largement permis, on ne reconnait pas un chat, mais pas un ours non plus ! lol Effectivement, ces nounours du Missouri ont des oreilles un peu pointues, de loin, elles peuvent passer pour celles d'un minou, mais pas leur silhouette lol Merci Tilia pour cette énigme !
      Et c'est bon le Chaource, j'adore ! Miam lol
      Bisous Tilia et belle semaine !

      Supprimer
  28. http://fr.wahooart.com/@@/8XYBU3-Jean-Fran%C3%A7ois-Millet-Le-Chat-Qui-suis-devenue-femme


    Curieux, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une illustration de la fable de La Fontaine "La chatte métamorphosée en femme", ainsi que l'explique la notice du musée.

      Merci de partager tes découvertes, Miss Yves. Moi non plus je ne connaissais pas ce pastel qui peut effectivement paraître bien étrange ;-)

      Supprimer
    2. Le titre lui-même est étrange, grammaticalement,il en est presque irritant, mais évoque bien une métamorphose.
      J'ignorais le travail de J F Millet (prononcer Milet) comme illustrateur

      Supprimer
  29. Merci Tilia de citer tous ces peintres qui n'ont pas eu peur des superstitions et nous livrent, grâce à toi, la richesse de portraits de chats tous aussi intéressants les uns que les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Françoise, pour ta fidélité.
      Caresses et chatouillis sous le menton à Poudre :)

      Supprimer
  30. Tout d'abord merci pour Richard Anthony et le lien si joliment posté dans ton commentaire ! Je reviens ce soir pour lire plus amplement tes réponses aux commentaires et consulter les liens qui les concernent. Il fait vraiment beau chez toi !!!

    RépondreSupprimer
  31. Ton énigme n'était pas facile, d'où son intérêt. L'ourson n'était discernable qu'avec le tableau agrandi. Si j'étais riche, à choisir un tableau ce serait "Automne" de Hishida Shunso de ton message précédent :-) Mais que de belles peintures dans ton thème !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque tu apprécies les estampes japonaises, celle que tu verras dans la prochaine portée de chats noirs devrait te plaire également :-)

      Supprimer
  32. Aussi dans "chinatown" et "Chatte et plateau" j'imagine que ce sont des calico cats. Quat à la portée et la mère, il me semble qu'il n'y en a qu'un qui peut être totalement noir, les uatres sont des tuxedo cats, chats en costumes.
    Les chats noirs sont très prisés en photographie aussi, quoiqu'il soit difficile de saisir leurs nuances comme celles des blancs. Ils poussent la délicatesse jusqu'à avoir le nez noir alors que les chats tabby l'ont rose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Ma petite-fille number one a aussi tendance à porter les chats ainsi que sa soeur petite et son cousin en les étreignant trop fort)

      Supprimer
    2. Chat alors, Cergie ! tu es vraiment calée en matière de robe de chat. Grâce à toi j'apprends plein de termes que j'ignorais.
      Je connaissais "écaille de tortue", mais pas "calico".
      Encore moins "tuxedo" pour les chats en smoking noir et blanc.
      En photo, un chat noir n'est jamais totalement noir, il y a toujours des reflets. J'ai supposé qu'il en va de même pour les représentations de certains chats peints, tel "Chatte et plateau" de Nathalie Gontcharoff (mais tu as sans doute raison).

      Supprimer
  33. Bon, pour une fois j'arrive après la bataille... mais de toute façon, je n'aurais pas trouvé la solution.

    Quelle belle collection de chats ! J'ai pensé à toi l'autre jour en découvrant une boutique de décoration où les chats étaient rois : beaucoup de tableaux, de peintures, de galets peints... bref, un thème décliné de bien jolies manières ! ça t'aurais plu !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Christineeeee !
      Comme tu peux le voir dans le billet suivant, la série des chats noirs continue et le petit jeu proposé à la fin est très addictif, attention, c'est un bouffe-temps ;-)
      Biiiiiiiiiiiiiiiiisous félins

      Supprimer
  34. Waouh quel succès avec tes chats noirs, j'arrive un peu en retard !
    J'ai lu bien sûr le précédent billet qui me plaît aussi.
    Ici ce ne sont pas des chats tout noirs que j'ai, mais presque, Dandie est irrésistible avec sa jolie tête noire, ses grosses billes à la place des yeux, ses moustaches blanches... tout cela pour te dire que je n'ai rien contre les chats noirs bien sûr.
    Quels billets encore une fois, comment fais-tu pour trouver autant de documents, tu es vraiment fortiche question peinture et quel boulot !
    J'ai beaucoup aimé le Boldini et le Helen Hyde sans compter les 2 John White Alexander et le Nittis.
    Merci un beau partage avec tous les amoureux des chats.
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Dany !
      Tu n'as "rien contre les chats noirs" ? alors ça tombe bien, car il y en a plein mon grenier en ce moment et tu n'as pas fini d'en voir ici !
      Bien sûr il ne valent pas les facéties et les chatteries des tiens, qui eux sont bien vivants :-)
      Chatouillis sous le menton de tes minous et bisous pour toi

      Supprimer
  35. Merveilleuse collection de chats et belle chasse a l'ourson! Je fais le voeu de mettre dans ma boite les prochains chats noirs qui se presentent devant l'objectif et de te les presenter... :-)
    Je vais faire appel a Ste Gertrude de Nivelles pour m'aider dans ma chasse.

    RépondreSupprimer