vendredi 20 décembre 2013

Noël et la féérie hivernale vus par Rudolph Koivu


Joulutähden - L'Étoile de Noël
Rudolph Koivu


Noël approchant à grand pas, comme suite au billet précédent je vous présente aujourd'hui Rudolf Sefanias Koivu, un illustrateur finlandais.


Né le 24 Décembre 1890 à Saint-Pétersbourg, Rudolf Koivu est considéré comme le plus grand illustrateur finlandais pour la jeunesse. En dehors de ses illustrations de livres de contes, de manuels scolaires et de magazines pour enfants, Rudolf Koivu a créé de nombreuses cartes de vœux.



La neige tombant sur la ville



C'est dans sa ville natale que le jeune Rudolf a découvert les œuvres du grand illustrateur russe Ivan Bilibine. Les images de L'Oiseau de Feu ou de Vassilissa la Très-Belle ont durablement marqué sa mémoire et imprégné son imagination.


Lumikuningatar - La reine des  neiges
illustration des Contes d'Andersen par Rudolf Koivu


Orphelin dès sa petite enfance, le jeune Koivu a été élevé par sa grand-mère. Il a quinze ans lorsqu'elle décède et qu'il doit quitter Saint-Pétersbourg pour aller vivre à Helsinki, chez d'autres membres de sa famille.

 
La nuit de Noël



De 1907 à 1910, Koivu a étudié à l'école de dessin d'Helsinki. Son intention était de devenir artiste peintre, mais une myopie précoce et la nécessité d’acquérir des revenus immédiats l'ont obligé à se tourner vers l'illustration. C'est ainsi qu'il est devenu l'un des illustrateurs les plus importants de Finlande.


Joulukirja - Le Livre de Noël


Rudolf Koivu a fait connaissance avec l'Art Nouveau lors d'un voyage d'étude à Paris et à Londres. Par la suite, il a intégré les principes de John Ruskin dans son propre style.


Couverture d'un livre de contes de Noël
Rudolf Koivu - 1932


Souffrant d'artériosclérose, Rudolf Koivu est mort à 55 ans d'une hémorragie cérébrale, le 11 Octobre 1946 à Helsinki. Sa tombe se trouve dans cette ville, au cimetière de Hietaniemi.


Rauhallista Joulua - Joyeux Noël


Pour honorer sa mémoire, le Prix Rudolf Koivu a été créé en 1949 par Grafia, une association finlandaise pour la promotion des arts graphiques fondée en 1933. Ce prix est décerné tous les deux ans à des illustrateurs finlandais de livres pour enfants.


 *******


Si dans votre enfance vous avez lu "Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède", ce merveilleux roman de Selma Lagerlöf, vous vous souvenez peut-être du commencement de l'histoire. Nils est un vrai garnement et il se retrouve réduit à la taille d'un lutin en raison de sa malveillance envers le tomte de la ferme de ses parents.



Tonttu ja lumiukko - Tomte et Bonhomme de neige


En Finlande, Joulutonttu est à l'origine le tomte de Noël. Sous l'influence du Santa Claus américain, le lutin de Noël finlandais a changé peu à peu d'apparence pour prendre celle du père Noël moderne. Néanmoins, les deux personnages cohabitent toujours tout en portant le même nom, ce qui prête à confusion.




Chant de Noël dans la forêt



Joulutervehdys - Salutations (ou vœux) de Noël



Rauhallista Joulua - Joyeuse fête de Noël



Hauskaa Joulua - Bonne fête de Noël



Le sapin de Noël



Les anges de Noël



Hyvää Joulua- Bon Noël !




La semaine prochaine je vous présenterai les cartes de fin d'année d'une autre artiste finlandaise.




En attendant










En etsi valtaa loistoa
Jean Sibelius - 1895
chant de Noël sur un poème de Zacharias Topelius

En etsi valtaa, loistoa, en kaipaa kultaakaan
Je ne recherche pas la puissance, ni la gloire, et je n'ai pas besoin d'or
Mä pyydän taivaan valoa ja rauhaa päälle maan
Ce que je demande c'est la lumière du ciel et la paix dans le monde


Heureux Noël
à toutes et à tous



©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2013

34 commentaires :

  1. Wooo ! Merci Tilia ! Ton billet est un ravissement ! Je connaissais quelques oeuvres de Rudolf Koivu, dont sa célèbre Reine des Neiges que j'adore, mais pas tout ce que tu présentes ici. J'aime beaucoup l'Etoile de Noël !

    Oui, en Suède, Yul Tomte est à l'origine de Papa Noël, mais lui il était habillé de bleu, c'est Coca Cola qui le vêtit en rouge. il est l'équivalent de Joulutonttu, qui a été remplacé par Julupukki (le Père Noël)
    Ma lecture du Voyage de Nils Holgersson remonte à pas mal d'années lol mais j'avais beaucoup aimé.

    Merci pour ce chant finlandais, c'est merveilleux...
    Bisous Tilia et très belle fête de Noël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est formidable avec Rudolf Koivu, c'est qu'il est né un 24 Décembre, donc natif du Capricorne.

      Celà nous amène à "Joulupukki" : littéralement la chèvre de Yule. La chèvre de Yule en tant que fête du solstice d'hiver n'est sûrement pas étrangère à la chèvre figurant le signe du Capricorne qui débute lors de ce même solstice...
      Je viens de trouver cet article de wikipedia in english qui confirme clairement le sens initial de "Joulupukki".
      Que ce soit "Joulutonttu" ou "Joulupukki", tout est ramené par le commerce vers ce fichu père Noël vêtu de rouge et blanc et j'avoue que ça me crispe un tantinet :-(
      Bonne fin de semaine et joyeux Noël Nathanaëlle !
      Bisous tintinnabulants

      Supprimer
    2. Et oui, on appelle à tort Joulupukki le Père Noël finlandais, mais il s'agit bien de la chèvre de Woden ! Dans les sapins suédois, on met traditionnellement des chèvres en paille, (en plus du cheval de Dala) l'origine doit certainement être la même..

      Trait d'union avec le signe du Capricorne ! Mais ouiiii ! (je n'y avais pas pensé) Il faut que je retrouve un vieux bouquin d'astrologie dans une autre pièce de la maison, si l'on en dit un peu plus, je te dis cela demain...
      Bisous Tilia ! J'adooooore tes billets !
      Jolie fin de semaine, Tilia et doux Noël (mais je reviendrai te le souhaiter mieux que cela)

      Supprimer
  2. ce matin,encore toute émerveillé du petit film du billet précédent ... je me réserve ce post pour les jours de fêtes..
    je te remercie de chercher et montrer la beauté sous toutes les formes...et te souhaite un joyeux noël! je t'embrasse e.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi, Elfi, pour ta fidélité. Je me contente de montrer la beauté, toi tu la créée !
      Bisous et belle fêtes de Noël dans ta superbe contrée helvétique

      Supprimer
  3. Mon premier coup de coeur : les lapins et l'écureuil.
    Les suivantes me plaisent bien aussi et j'aime bien la lune qui sourit.
    Oui, merci pour le joli chant de Noël aux belles voix.
    Bises
    Je rebondis sur ce que dis Nathanaëlle et je cherche un lien.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Merci, Claude, pour ce rebondissement éclairant !
      Un article certainement passionnant, qui fait bien le tour de la question, d'autant que je puisse en juger vu mon piètre niveau d'anglais (d'après ton commentaire sur l'article, je vois que je ne suis pas toute seule dans ce cas !)
      Voici le lien vers l'article même (le tien étant celui du blog en entier).

      Supprimer
  5. Oups ! J'ai encore le cerveau ramolli JOYEUX NOEL, Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JOYEUX NOËL ! à toi aussi, chère Claude, bisous

      Supprimer
  6. Merci pour cette plongée dans l'univers des contes d'autrefois, avec ces délicieuses illustrations.
    J'ai tout d'abord lu les aventures de Nils Holgersson , en classe primaire,dans le livre de lecture qui présentait ses aventures, de façon condensée ,chapitre par chapitre. Je me souviens encore de mes impressions au démarrage du récit:la méchante farce de Nils vis à vis du Tomte !
    J'ai fait un petit voyage dans les liens, à partir d'Ivan Bilibine ,voyage assez vertigineux dans les éditions pour la jeunesse (et je n'ai pas fini!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, que ce soit les contes d'Afanassiev, ou les histoires du Père Castor, il y a de quoi voyager au fil des deux liens indiqué à la fin de l'article sur Ivan Bilibine. En suivant celui d'Afanassiev, je suis allée de découverte en découverte. La plus étrange étant celle des Maris et du Marla, leur religion qui vénère des forêts sacrées.

      Supprimer
  7. enfant j'étais bercée par Andersen j'ai découvert Nills Holgersson plus tard dans une belle édition de mon père...
    merci pour cette page en accord avec Noêl
    Tilia j'aime bien la carte du "chant dans la forêt" avec ce petit cochon rose !
    je partage les paroles "je demande la lumière et la paix" plus que tous les articles dans les vitrines qui perdent la signification de cette fête.
    je t'embrasse sous un soleil frisquet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède c'est un peu nôtre Tour de la France par deux enfants. Pas dans la forme, mais dans le même esprit pédagogique.
      Oui, lumière et paix, ce dont le monde a le plus besoin actuellement.
      Belles fêtes de Noël, Josette
      Bises portées par le vent et la pluie

      Supprimer
  8. RIen ne m'emeut plus que les regards d'enfants portes vers le haut et les etoiles. L'illustration du Chant de Noël dans la forêt est vraiment tres belle.
    Tu nous ouvres de belles pages avec Ivan Bilibine que j'ai hate de decouvrir de plus pres et de John Ruskin qu'il me reste a decouvrir un peu plus tard.
    Encore merci pour ce billet de saison. On ne peut rever de mieux ces jours-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien que Bilibine et Ruskin possèdent un talent et une notoriété largement supérieurs à l'illustratrice finlandaise sujet du prochain billet, ils ne sont pas encore programmés dans les cartons du grenier. Leur tour viendra sans doute, mais je ne peux pas dire quand.

      Espérons que le cochon ne soit pas le dindon de la fête, il fait bien de se planquer dans la forêt :-)

      Supprimer
  9. Quelle délicatesse dans le trait de Koivu (J'ai pensé à Samivel...) Merci de ce billet finlandais et de belles fête à vous aussi Tilia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Shame on me ! je ne connaissais guère Samivel, merci pour la piqure de rappel.
      Samivel, un nom est très proche de Samuel...
      Excellent Noël avec vos petits-enfants, Chri !

      Supprimer
    2. Samivel aurait sa place dans votre grenier!!!

      Supprimer
  10. Ton billet sent bon Noël Tilia! Une belle panoplie qui nous ramène à l'enfance. Il n'y a pas longtemps j'ai regardé (de nouveau) les film de Nils :D
    Joyeux Noël à toi et ta famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coïncidence, pour Noël j'offre l'intégrale des DVD du "Merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies sauvages" au plus jeune de mes deux petit-fils. Il a 6 ans et demi, mais il n'y a pas d'âge pour ça :-)

      Belles fêtes de Noël pour toi et les tiens, Sipane

      Supprimer
  11. Trop belle la vidéo, merveilleuses voix !!!! J'aime les bougies qui s'élèvent vers le ciel !
    Ton billet va m'accompagner pendant cette période de Noël ! Merci chère Tilia !
    Je te souhaite un beau dimanche d'Avent !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette interprétation d'En etsi valtaa loistoa de Sibelius par Rajaton est vraiment admirable.
      Celle de Jorma Hynninen est également très belle.
      Jorma Hynninen est un baryton contemporain.
      En te souhaitant un excellent Noël musical, Enitram, je t'embrasse

      Supprimer
  12. J'admire tes billets si détaillés et toujours d'actualité !
    Les cartes postales anciennes, bien enneigées sous des ciels étoilés avaient le pouvoir de me faire rêver... et ça continue encore aujourd'hui !
    Je te souhaite de douces et joyeuses fêtes de Noël Tilia, avec plein de biseeeeeeeeeeeeeees
    Christineeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cartes de vœux anciennes qui me faisaient rêver quand j'étais gamines étaient dans ce genre là. Les lanternes et réverbères me fascinaient déjà et ça continue pour moi aussi ;-)
      En te souhaitant un merveilleux Noël parmi les tiens, Christineeeeee, je t'embrasse

      Supprimer
    2. Je vois que nous avons les mêmes valeurs !!!!!

      Supprimer
  13. Toute la poésie de l'enfance dans ces dessins, cartes, illustration de livres !
    Merci aussi pour ce beau chant de Noël !
    "Ce que je demande c'est la lumière du ciel et la paix dans le monde"

    Belles et douces fêtes de Noël à toi et à tous ceux qui te sont chers !

    Merci pour tes beaux billets, Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une grande part de la poésie des Noël de mon enfance résidait dans le carton que l'on descendait du grenier pour en sortir délicatement les petits santons.
      Je préfère de loin Le Noël des petits santons chanté par Alibert plutôt que par Tino Rossi. L'accent corse n'a pas le même charme pour interpréter ce Noël provençal que celui qu'Alibert, natif du Vaucluse !

      Merci pour le compliment et pour tes souhaits, chère Fifi.
      À mon tour je te souhaite un heureux Noël parmi les tiens et je t'embrasse

      Supprimer
  14. Bon Noël Tilia, tu nous l'a vraiment bien annoncé et encore une fois un grand merci pour tes trouvailles. Ce début du XXe est la grande période de l'illustration, à mon goût, et je ne connaissais pas cet artiste, euh, ces artistes. Mille souhaits pour toi et les tiens, Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes souhaits, Françoise, bon Noël pour toi aussi et tous ceux qui te sont chers.

      Supprimer
  15. Quelle belle recherche iconographique, quelle belle découverte pour moi que le travail de Rudolf Koivu. Tu nous ouvres le monde et j'adore ça.
    Je souhaite à tous les tiens une très belle fin d'année.

    Quant aux paroles de ce chant de Noël, comment ne pas en être touchée au plus profond :

    En etsi valtaa, loistoa, en kaipaa kultaakaan
    Je ne recherche pas la puissance, ni la gloire, et je n'ai pas besoin d'or
    Mä pyydän taivaan valoa ja rauhaa päälle maan
    Ce que je demande c'est la lumière du ciel et la paix dans le monde

    MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Nathalie, pour ce bel écho qui me fait grand plaisir.
      Oui, le monde à bien besoin de gens de bonne volonté pour maintenir la paix et promouvoir la fraternité

      Supprimer