jeudi 20 mars 2014

Collection de Printemps


Springtime
Francis Coates Jones (1857-1932)
collection privée


Vêtues ou dénudées, les femmes ont de longue date été comparées aux fleurs par les poètes et associées au printemps par les peintres.



Der Frühling (Le Printemps)
Franz Xaver Winterhalter - vers 1850-52
collection privée



Spring (Apple Blossoms)
Sir John Everett Millais - 1859
Lady Lever Art Gallery, Port Sunlight, Merseyside, UK (lire la notice)




Gentle spring
Anthony Frederick Sandys - 1865
Ashmolean Museum, Oxford (lire la notice)



Spring
James Tissot - 1865
collection privée



Ideale Frühlingslandschaft (Idéal paysage de printemps)
Arnold Böcklin - 1871
Collection Schack, Munich (notice)



Printemps (titre d'origine du tableau, renommé La Liseuse pour l'expo de 1876)
Claude Monet - 1872
The Walters Art Museum, Baltimore, USA (lire la notice)



Le Printemps
Pierre Auguste Cot - 1873
Metropolitan Museum of Art, New-York (lire la notice)



L'éveil du Printemps
Luc-Olivier Merson - 1884
collection privée



Le retour du Printemps
William Bouguereau - 1886
Joslyn Art Museum, Omaha, Nebraska, USA (lire la notice)



Chansons de Printemps
William Bouguereau - 1889
Collection privée (lire la notice de Christie's)



Spring
Frédéric Soulacroix (1858-1933)
collection privée



Springtime
Hans Zatzka (1859-1945)
collection privée



Springtime Maidens
Hans Zatzka (1859-1945)
collection privée (notice de Artnet)



Springtime
James Jebusa Shannon - 1896
collection privée



Springtime
Arthur Herbert Buckland - 1896
collection privée



Spring spreads one green lap of flowers
John William Waterhouse - 1910
collection privée



A song of Springtime
John William Waterhouse - 1913
Collection Perez Simon, Mexico



Le Printemps
Émile Vernon - 1913
collection privée






Dance of Spring est un musique de circonstance. Elle fait partie de l’œuvre de Shahrdad Rohani, un compositeur iranien contemporain dont je viens de découvrir l'existence en recherchant un accompagnement musical pour le défilé printanier de ce billet.


Aimez-vous ce genre de musique ?


Belle et bonne journée à toutes et à tous
en ce premier jour du Printemps !


©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2014

55 commentaires :

  1. Wow ! Tu as fait un choix de "printemps" des plus extraordinaires ! Oh lala le Winterhalter ! Quelle merveille ! Avec le Buckland, que j'adore aussi (je le connais mieux, j'ai une petite reproduction à la maison) et Waterhouse bien sur.
    Par contre, je découvre cette toile de Shannon, la palette et les harmonies sont superbes ! Wowooow !
    Je me demande pourquoi Zatka a peint des dahlias... en plein Printemps...

    Je trouve un "air de famille" entre le Millais et le Tissot...Les styles se ressemblent, (ou bien seraient-ce les arbres en fleurs qui influent sur cette similitude...) je n'y avais jamais prêté attention, cela me saute au yeux tout à coup... en tout cas pour cette oeuvre là, c'est flagrant.

    Ce morceau de musique est léger et délicat, bien qu'un peu tourmenté. J'ai trouvé, au milieu du morceau, une intensité un peu trop dramatique pour le printemps. C'est plus gai à la fin. Mais il y a une ritournelle qui me gène dans ce morceau. Par contre on sent la maîtrise du pianiste. Si j'aime ce genre de musique ? Cela dépend du morceau, en fait lol Mais je n'écoute pas ce genre à la maison.

    Merci pour ce superbe billet Tilia, je te souhaite un merveilleux printemps, j'espère que tu te sens mieux.
    Bisous et bon jeudi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se trouve, qu'à l'instar de certains défilés de mode contemporains, quelques modèles très dénudés se sont glissé dans ma collection de printemps. Je note que tu as soigneusement omis de les mentionner (je te taquine ;-)). Pour les autres, je suis bien d'accord avec toi.

      Pour ce qui est de la musique, je comprends bien ton opinion.
      Le style de musique composée par Shardad Rohani se situe entre le new age et la musique répétitive et ce que tu qualifies de "ritournelle" dans sa Dance of Spring n'est ni plus ni moins qu'un thème indéfiniment déroulé à la manière de Philip Glass.
      Par ailleurs, en écoutant la version pour piano seul de Dance of Spring je trouve que ce n'est pas très éloigné de celle composée par Bill Whelan pour Riverdance en version piano. Qu'en penses-tu ?...

      Merci pour tes souhaits (oui, je vais mieux mais ce n'est pas encore la grande forme) pour la similitude Millais-Tissot, je réponds globalement suite au commentaire de Thérèse.
      Bisous et bonne soirée

      Supprimer
    2. J'aime beaucoup le New Age, mais pas du tout l'alternative, mais cet air a tout de même quelque chose de pas gai du tout, je ne sais pas l'expliquer.

      Ben, je suis une ancienne élève d'une Ecole de Dessin parisienne, j'ai suivi des cours d'Académie pendant mon cursus de 4 ans, la nudité des modèles ne me choque pas, je ne la vois pas. Les corps sont beaux, et quand c'est beau, c'est de l'Art et non pas de la provoc.

      Pour être sure de cette similitude entre Riverdance et Dance of Spring, j'ai écouté les 2 versions "superposées" et en effet ! lol Mais Riverdance me plait beaucoup plus. Elle est plus joyeuse et plus agréable à écouter (j'ai vraiment un souci avec cette "Dance of Spring lol il y a quelque chose de monotone...
      Merci Tilia ! Bisous

      Supprimer
  2. Tout de suite attiree par "Spring" de Millais, j'en ai lu la description: ...jeunes filles goutant du caille et de la creme. Je me demande si cela pourrait etre encore d'actualite! :-)
    Vu par toi je suis toujours contente de pouvoir m'arreter sur des tableaux devant lesquels je passerais sans trop m'attarder dans un musee.
    "La liseuse" de Monet me touche le plus, "Spring" de Soulacroix le moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les musées on est bien souvent fatigué ou les conditions de lumière ne sont pas toujours au top. Pour ce qui est de l'observation approfondie, je trouve qu'on apprécie mieux les tableaux sur écran (quand les reproductions sont de bonne qualité, of course).

      Le "Spring" de Soulacroix n'est là que pour l'anecdote, vu que ce n'est pas ma tasse de thé non plus ;-))

      Supprimer
    2. Dans les musées en effet, mais dans des expositions c'est différent. Je me souviens de la collection Phillips au musée du Luxembourg, le déjeuner des canotiers, cette toiles immense, l'éclat dans l'oeil du petit chien et dans les verres, je ne sais pas si une reproduction aurait pu rendre cela.
      Et la petite taille de la dentellière de Vermeer au Louvre, son cadre immense....

      Supprimer
    3. Tu as raison, Cergie, pour ce qui est de l'émotion provoquée par une peinture, rien ne vaut la "présence réelle " !
      Par contre pour l'observation des détails, je préfère les reproduction grand format sur écran ;-)

      Supprimer
  3. Nathanaëlle: "Je trouve un "air de famille" entre le Millais et le Tissot...Les styles se ressemblent"
    J'ai eu la meme impression. Surement les arbres en fleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Thérèse, Ah toi aussi cela t'a fait "tilt" lol
      Il y a non seulement le sujet, mais la facture, le style qui se ressemblent également, tu ne trouves pas ? On va voir ce que va nous dire Tilia avec son oeil expérimenté...
      Bises

      Supprimer
    2. @ Thérèse et Nathanaëlle
      Moi aussi j'ai tout de suite remarqué la similitude entre Spring Apple blossom de Millais et Spring de Tissot.
      Vous avez peut-être noté qu'en dehors du première tableau de ma "collection de printemps", tous les autres sont présentés chronologiquement.
      Ainsi, le Tissot de 1865 aurait fort bien pu se trouver juste en dessous du Millais de 1859, ce qui aurait fait davantage ressortir la similitude.
      Si j'ai placé le "Gentle spring" de Sandys (également de 1865) entre les deux, c'est pour une simple question d'équilibre entre les formats.
      Mon avis sur cette similitude se résume au fait que Tissot et Millais se sont rencontrés à Londres et que Tissot connaissait certainement Spring Apple blossom avant de peindre son Spring.
      D'après l'article de Wikipédia, Tissot est arrivé à Londres en 1862 et il a exposé certaines de ses toiles à la Royal Academy en 1864.
      En 1865 (la même année que Spring) Tissot peint le "Portrait du Marquis et de la Marquise de Miramon et de leurs enfants" et la notice du Musée d'Orsay (où se trouve ce tableau) mentionne la relation entre Millais et Tissot, ainsi que l'influence du premier sur le second.

      Supprimer
  4. une opulence de femmes fleurs...le printemps est là!
    absente pour quelques jours..alors la musique ..en rentrant:)))biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profite bien de ta balade printanière, Elfi.
      Bises, à bientôt

      Supprimer
  5. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres ces tableaux printanier, mais ma préférence va à Vernon. Il peint comme il voit. Son pinceau est un appareil photo, c'est la réalité pure. J'aime beaucoup ce qu'il fait.
    Bon ! Il faut que je trouve le temps d'aller acheter des Hauts-Parleurs car il paraît que mon nouvel grand écran n'intègre pas le son.
    Bises
    PS Je me vois mal fêter le printemps à poil dans mon jardin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, le printemps est si doux cette année, vous devriez en profiter pour offrir vos charmes au soleil nouveau.

      Supprimer
    2. Avec le temps mes charmes ont perdu de leur atours et j'aurais trop peur de faire pâlir le soleil.

      Supprimer
    3. Claude, je savais que le Vernon te plairait.
      Je l'ai inclus exprès pour toi :-)

      Supprimer
  6. Un frais billet de printemps!
    La musique m'a plu, mais, pour un" compositeur iranien contemporain," je m'attendais à quelque chose de plus exotique et surtout de plus novateur dans le rythme , la construction et les tonalités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit plus haut à Nathanaëlle, pour moi, la Dance of Spring de Shardad Rohani s'apparente à la fois à la musique New Age et à la musique répétitive façon Philip Glass.

      Sur son site, on apprend que ce compositeur a été formé à l'Académie de musique de Vienne et qu'il s'est produit tout dernièrement à Los Angeles avec son orchestre.

      Supprimer
  7. magnifique pour cette journée d'équinoxe printanier Tilia je n'ai rien à ajouter à ce que te dit Nathanaëlle
    juste que : Gentle spring d'Anthony Frederick Sandys nous montre "un" printemps aux formes généreuses promesse de beaux fruits...

    je te souhaite une douce journée dans les fleurs
    bises sous le ciel bleu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons que ce printemps tout neuf succédant à un non-hiver ne nous réserve pas de mauvaise surprise, du genre grêle qui ruinerait les beaux fruits en gestation.

      Belle fin de semaine, Josette, bises tempérées par la fraîcheur nocturne

      Supprimer
  8. Quel joli printemps que je découvre avec toi chère Tilia !
    Mes préférences vont vers le Springtime de Jones et de Tissot. Ce dernier me procure une réminiscence d'un lieu identique où dans ma jeunesse je traversais un verger derrière une école transformée en location de vacances et où je rejoignais une petite rivière. Avec mes copines et copains, nous pêchions et nous sautions dans l'eau pour rafraîchir (mai c'était l'été).
    J'aime aussi Waterhouse et Cot que je connaissais.
    Quant à la musique, je suis d'accord avec Nath qui définit exactement ce que je pense, ce n'est pas assez "primavera" pour moi.
    Merci à toi et bisous ensoleillés
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que le Spring de Tissot te remémore de bons souvenirs de jeunesse. Pour ma part, j'ai découvert les joies de la pêche un peu plus tard que toi. Après mon mariage avec un pêcheur qui avait ses habitudes aux étangs d'Entressen et de La Dynamite (que tu connais sûrement).

      Puisque la danse de printemps de Rohani ne te convient pas, je te propose celle-ci, très primesautière sur l'air du final du carnaval des animaux :-))
      Merci pour le soleil, ici il est un peu en berne !
      Belle fin de semaine, chère Danielle, bisous

      Supprimer
  9. Chic alors, la musique ne s'est pas arrêtée quand j'ai cliqué sur "commentaires" :-) J'aime ce rythme joyeux qui me rappelle les danses en cercles que je pratiquais il y a pas trop longtemps. Je reviendrai cliquer sur le lien du compositeur
    Un ravissement ton grenier au printemps !!! J'adore la déferlante de petits cupidons chez William Bouguereau :-)
    J'aime tout particulièrement le printemps de James Tissot, le mouvement des arbres et des attitudes des jeunes femmes, leur activité pèche inattendue. J'aime aussi l'ambiance lumineuse de celui de Pierre Auguste Cot. A voir et à revoir ton printemps, Tilia !
    Bisous printaniers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les putti de Bouguereau sont vraiment délicieux de fraîcheur taquine, j'adore !
      La notice du Met Museum (que tu as peut-être lue) remarque la manière malicieuse dont la donzelle de Cot regarde le garçon droit dans les yeux et elle souligne que cette attitude effrontée est un peu trop moderne pour cette idylle arcadienne "pimentée d'épices français" :-)
      Contente que la musique te plaise, pour l'instant elle ne fait pas l'unanimité ;-)
      Bises, beau printemps sur ta contrée, Fifi

      Supprimer
  10. Vive le printemps des peintres !!! J'aime de plus en plus les préraphaélites depuis que j'ai vu l'exposition à Jacquemard-André et depuis que mon fils m'a offert un très beau livre...
    Ton billet regorge de petites fleurs et plaisir de retrouver l'air pur de la campagne au travers de toutes ces toiles !!!
    La musique est quelque peu printanière mais timide dans son interprétation...
    Belle soirée Tilia ! Bises printanières

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vive le printemps de la musique, Enitram !
      Pour toi, j'ai retenu ces airs de la Renaissance qui s'accordent bien avec le côté un peu égrillard des rites de printemps.

      Je trouve le concerto en sol de Ravel également très printanier. Surtout les toutes premières mesures : j'y entends des cris d'oiseaux, les ébats des cervidés et la brise dans les feuillages.

      Pour les préraphaélites, j'ai mes préférences, je ne les mets pas tous dans le même panier !

      Bel et bon printemps, Enitram, bisous

      Supprimer
  11. ça y est je suis parée pour le son.
    Cette musique enlevée a un côté orientale que j'aime bien.
    Le printemps de Vivaldi aurait bien été aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Quatre Saisons de Vivaldi, et Le Printemps en particulier, ont tellement été mises à toutes les sauces que j'ai préféré choisir autre chose. Désolée !
      Pour toi qui aime particulièrement les oiseaux, j'ai retenu Le Chant de l'Alouette, qui figure le mois de Mars dans Les Saisons de Tchaikovsky.

      Supprimer
    2. Re merci Tilia !
      C'est reposant comme musique.
      J'enrage de ne plus pouvoir mettre de son sur mon blog.

      Supprimer
  12. J'ai admiré les oeuvres au son de la musique légère de la vidéo... les notes fleurissent au printemps aussi vite que les fleurs... qui écrivent la mélodie en couleurs ! C'est très bien choisi.

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiiiiiiiiiii !
      Bises en retour et bon printemps sur ta contrée

      Supprimer
  13. J'ai oublié ! Merci pour le lien sur Boulogne sur Mer d'où viendrait le petit pot de Maman. Je ne sais pas comment il est arrivé chez mes Parents, peut-être un achat souvenir lors de leurs pérégrinations en camping-car.

    RépondreSupprimer
  14. Le printemps joyeux danse et chante joliment ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les hirondelles, de cheminée ou de fenêtre, vont bientôt débuter leurs nids !
      Une aventure à suivre de près..

      Supprimer
  15. Des tableaux qui donnent des frissons...

    Et les hommes, à quoi les compare-t-on ?
    Des grosses légumes ?
    o_O

    RépondreSupprimer
  16. Le printemps est féminin, jeune et charmant, c'est évident !

    Mon cher Michel, j'ai peur qu'il n'y ait pas bien de place pour les hommes dans ces images. Curieux d'ailleurs quand on y pense... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le printemps est féminin, jeune et charmant"..
      tout comme l'hiver est masculin, vieux et bougon :-))

      Supprimer
  17. Ravissantes Belles Nymphes de douceurs en promesses
    Mais je garde en mémoire le premier : Botticelli qui m'émeut toujours , le précurseur au fond, cher à mon coeur ,de cette représentation de la femme , d'une image immatérielle idéalisée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Botticelli, un précurseur jamais égalé. Quel dommage, ses nus partis en fumée... Que le ciel nous protège des Savonarole de tous poils !

      Supprimer
  18. Coucou Tilia
    Mon fournisseur de surgelés m'a un jour proposé de la ciboulette dans les petites boîtes. Pour mon persil, j'ai de petites boîtes tuppermachin verseuses.
    J'ai vu tes pierres chez Fifi, As-tu vu les miennes ?
    Bises et belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu ton super reportage photos de The City of Rocks :-)
      Bisous

      Supprimer
  19. Pourquoi certains tableaux de peintres a priori français (Tissot?) ont-ils des titres en anglais?
    C'est sûr que le printemps est plus agréable que le vieux bonhomme hiver (et la musique entraînante et plutôt sympathique).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question !
      James Tissot était anglophile, au point de changer Jacques (son prénom de naissance) en James. À l'époque où il a peint "Spring" il résidait déjà en partie au Royaume-Uni.
      Pour Pierre Auguste Cot, bien que ce tableau soit exposé sous son titre anglais dans un musée américain, j'ai mis le titre en français.
      À noter, comme bien souvent les titres des tableaux n'ont pas été indiqués par le peintre qui les a réalisés, ce sont les vendeurs ou/et les musées qui les "baptisent" !

      Supprimer
  20. voilà de retour... et je me rhabille...pour l'hiver :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'hiver chez toi ?..
      Par rapport au Maroc, oui ! évidemment.
      Bonne réacclimatation ;-)

      Supprimer
  21. Je t'ai répondu sur mon marché couvert.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Bises et bonne fin de semaine, Claude

      Supprimer
  22. Tu es la commissaire de cet hommage au printemps et tu as choisi des oeuvres avec des figures humaines à chaque fois... Je me souviens que tu nous avais parlé de Maurice Denis et montré cette belle toile aux anémones sylvie :

    http://givernews.com/?2012/03/21/1266-maurice-denis-l-eternel-printemps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le titre de "Commissaire" :-)
      Le titre du billet et son introduction font implicitement référence aux collections de mode contemporaine, où il y a de plus en plus de modèles "déshabillés" ;-)

      C'est dans ce billet "poisson d'Avril" que figure Avril de Maurice Denis. Tu en parlais à propos de Giverny.

      Supprimer
  23. Je suis émue par le "printemps" de Monet, représentant sa première épouse Camille décédée si jeune. Après sa disparition, il ne peindra plus de personnages. Son chapeau bien noué sous le menton me rappelle son portrait sur son lit de mort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ("Le retour du printemps" a qchose de la naissance de Vénus de Boticelli)

      Supprimer
    2. Normal que "Le retour du printemps" présente une similitude avec "La naissance de Vénus". Bouguereau (comme quelques autres) s'est inspiré de Botticelli pour sa Naissance de Vénus de 1879. Il a repris un peu la même pose des jambes pour son "Retour du printemps", tout en améliorant grandement la plastique et le choix des coloris (la critique cinglante de sa Vénus par Huysmans semble avoir porté ses fruits !).
      À propos de Botticelli, si tu regardes bien sa Vénus, vu la pose de ses jambes par rapport au torse, tu te demandes comment elle tient debout ! Elle semble déportée sous le souffle de Zéphyr, heureusement que l'une des Heures et prête à la recevoir :-)

      Supprimer
  24. J'aime beaucoup le tableau de Monet, La liseuse. Je m'y vois....

    RépondreSupprimer