dimanche 1 mai 2016

Parfums de muguet







Revoici le premier jour de Mai et ses traditionnels bouquets de blanches clochettes odorantes.

Pour le fêter, cette année je me suis particulièrement intéressée à un ancien parfum et à ses publicités.

Le parfum naturel du Muguet de Mai a la réputation d'être extrêmement difficile à reproduire, voire inimitable. Cependant, au XVIIe siècle (et ce jusqu'au XIXe) le terme muguet a été employé pour désigner les jeunes hommes faisant assaut d'élégance et de galanterie. De jeunes dandys qui, soit se parfumaient au muguet, soit en utilisaient un brin pour orner leur costume...

Quoi qu'il en soit, on peut supposer que le parfum utilisé par les Muguets du XVIIe siècle devait être un mélange assez éphémère, dont la composition serait inexploitable de nos jours.







Avec le muguet, fleur fragile s'il en est, quelle que soit la méthode employée, distillation ou extraction, le résultat est trop aléatoire et il s'avère impossible d'obtenir un extrait naturel commercialisable. Actuellement, la fragrance de muguet est utilisée (essentiellement sous forme synthétique) comme note de cœur dans certains parfums féminins.

Le célèbre Diorissimo est un parfum de muguet qui a été créé en référence à l'emblème de la maison Dior. Il est composé en grande partie d'ylang-ylang en note de tête et de jasmin en note de fond.






Dans les années 1900, à l'occasion du 1er Mai, les midinettes et les clientes des grands couturiers français se voyaient offrir un brin de muguet. Cette aimable attention présageait le mariage du Parfum et de la Haute-couture, une association qui n'allait pas tarder à se réaliser.





 
En effet, c'est avec "Les Parfums de Rosine" nom de sa maison de parfums créée en 1911 et baptisée ainsi en hommage à sa première fille, que Paul Poiret est devenu le premier couturier à mettre la mode en flacons. D'autres suivront...

Telle la maison de parfums du père de la Haute-Couture et premier grand couturier français Charles Frederick Worth, dont le parfumeur d'alors, Maurice Blanchet, élabore "Dans la Nuit" en 1924. Un parfum qui, en outre, a bénéficié d'un prestigieux flacon créé par le bijoutier Art Nouveau et maître verrier, René Lalique.






Après Louis-Toussaint Piver (aujourd'hui L.T. Piver) et Pierre-François Lubin (vénérables maisons de parfums parisiennes fondées à la fin du XVIIIe siècle et toujours en activité) François Coty est considéré comme l'un des pères fondateurs de la parfumerie moderne.

La maison de parfums Coty a été créée en 1904. La première usine se trouvait à Suresnes, en bordure de Seine. Elle a rapidement été suivi par plusieurs autres fabriques, en particulier celles de Pantin et des Lilas pour les flacons (dont certains sont des créations de René Lalique) et celle de Neuilly pour les boîtes de carton et de cuir, ou celle de Puteaux pour les emballages métalliques.






 

C'est en 1942, quatorze ans avant Diorissimo, que Henri Robert (parfumeur de la Maison Coty dans les années 1940) crée une fragrance nommée Muguet des bois. Ce soliflore de muguet est aujourd'hui quasiment éteint.

Néanmoins son souvenir demeure dans l'importante collection de parfums, anciens et récents, reconstitués et précieusement gardés dans le Conservatoire international des parfums, l'Osmothèque, qui protège le patrimoine mondial de la parfumerie à Versailles.







Le souvenir du Muguet des bois de Coty perdure également à travers ses publicités.

Sur la douzaine d'illustrations pour Muguet des bois, que j'ai pu dénicher dans les replis de la toile, un tiers ont vu le jour grâce au talent de Carl Erickson, dit "Eric". Cet artiste publicitaire est davantage connu pour avoir été un illustrateur de Vogue, le célèbre magasine américain de mode féminine qui, à l'époque, possédait déjà trois éditions : l'américaine, la française et la britannique.










D'après les dates indiquées dans cette page, Eric a collaboré avec la maison Coty pour la publicité de ses parfums, entre 1943 et 1948.


















Les quatre illustrations ci-dessus sont les publicités pour le parfum Muguet des bois, signées Eric.

Il existe d'autres publicités de ce parfum, réalisées par différents illustrateurs, dont les dates s'échelonnent jusqu'en 1972. Plus le temps passe et plus leur style est différent de celui d'Eric . Les voici :












































Instaurée par Christian Dior, la coutume de clôturer un défilé de mode par la robe de mariée persiste.

Aussi, je termine ce billet par une robe de mariée, signée Eric...








et je vous souhaite
un mois de Mai
aussi beau et doux
que ce bijou




et aussi parfumé
que ce bouquet





Bon 1er Mai à toutes et à tous








Nota bene : les cinq premières illustrations de mode figurant au début de ce billet sont des cartes postales (trouvées sur eBay) qui font partie d'une série intitulée "Silhouettes Porte-Bonheur" (ou "Silhouettes Parisiennes" selon les cas) éditées par J. Picot, 9 avenue de l'Opéra, Paris.

Ni date, ni renseignements sur l'artiste qui signait "S. Pavy"...





Edit du dimanche 1er Mai 2016 à 17h00

Le commentaire de Fifi m'a incitée à vérifier des informations au sujet de la composition des parfums de synthèse. Ce qui m'a permis de découvrir un excellent article sur Les Fleurs Muettes.
Je ne vous en dis pas davantage, allez vite le lire sur le site Esprit de Parfum, le blog de Sylvaine Delacourte, en cliquant ici.





©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2016

69 commentaires :

  1. Yuummmm Diorissimo ! J'adore ce parfum ! Il es tard, je reviens demain, en attendant je te souhaite un bon 1er mai. Gros bisous Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tard, pour aller se coucher... et très tôt pour se lever ;-))

      Bisous itou ! à tout de suite, je file voir tes bouquets de muguet

      Supprimer
    2. Oui, il était tard, mais j'ai fait un petite grasse matinée pour compenser lol
      Je viens de lire ton billet, et encore une fois je suis totalement sous le charme, (ça sent le muguet aussi, j'ai un bouquet tout près de moi lol). Diorissimo, voilà un parfum que j'ai porté très souvent. Et j'ai même envie de réitérer l'idée car il y a longtemps que je ne le porte plus...J'adore les parfums fleuris, surtout à base de muguet, comme Diorissimo (j'aime bien Cinéma d'YSL aussi, ou the One de Dolce et Gabanna, mais je leur ai préféré la jolie pomme mauve de Lolita Lempicka très souvent et puis j'aime bien changer lol)

      Je suis en admiration devant les affiches de muguet des bois !
      Coty, oui ma grand mère portait cette marque de parfums...(Muguet des Bois, je ne sais pas si c'était cette fragrance là, mais je reconnais le boitier de poudre ! lol)
      Gros bisous Tilia, merci pour ce billet extra (comme toujours ! lol)

      Supprimer
  2. Bravo Chère Tilia de nous griser encore par tes recherches et ce parfum qui en nous frôlant réveille bien des souvenirs ,entre autre cette poudre impalpable de ma grand- mère et les images naïves , élégantes des Belles printanières des publicités
    Merci à Toi
    j'avais gardé quelques cartes clochettes échangées , un peu mièvres il est vrai mais touchantes d'amitiés Joli Mai à Tous ... dans la mesure du possible!!! mais très sincèrement Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'évocation de tes souvenirs, chère Arlette. Était-ce une poudre des parfums Coty, celle de ta grand-mère ?...

      Je me souviens, chose sans doute plus récente, de l'odeur du nuage de poudre "Bourgeois" que ma mère déposait sur ses joues avant de sortir, dans les années 1950.

      Merci pour tes vœux, les mêmes en retour

      Supprimer
  3. Un billet enivrant ! L'odeur du muguet est de cet ordre là.
    En te lisant, me voilà tentée de créer mon propre "diorissimo" :-) J'ai de l'huile essentielle de ylang-ylang mais l'huile essentielle de jasmin est plutôt couteuse. Tant pis, je vais faire d'autres mélanges et inventer une nouvelle fragrance "fifi" :-)

    Nous avons visité le Musée Lalique à Wingen-sur-Moder, que de beaux flacons...

    Joli mois de mai, Tlia ! Plein de douceurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait quelques plants de muguet dans un petit coin ombragé au fond du jardin de mon enfance à Avignon. Le parfum qu'ils dégageaient est imprimé à vie dans ma mémoire !

      Pour ne pas alourdir mon billet je n'ai pas mentionné la formule du muguet de synthèse. Il se prépare, entre autres avec de l'hydroxycitronellal et du Terpinéol.

      Grâce à toi, je viens de découvrir un excellent article sur la reconstitution des parfums de fleurs dont il est impossible d'obtenir un extrait naturel. Tu y trouveras, entre autres, la "recette" du muguet.
      Bonne chance pour tes futures créations, tu m'en diras des nouvelles ;-)

      Merci pour l'adresse du musée Lalique, je ne manquerai pas d'aller le visiter à l'occasion d'un prochain séjour en Alsace (j'aimerais bien un de ces jours aller voir La Wantzenau, le village de mes arrières grands-parents paternels).

      Bises (bien fraîches pour la saison) et bel et bon mois de Mai, chère Fifi

      Supprimer
  4. Oups ! Joli mois de mai, Tilia ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave ( ͡° ͜ʖ ͡°)

      ᘡ♥☼♥ᘠ

      Supprimer
  5. Trop d'erreurs, j'ai préféré supprimer.

    C'est à un orgue que les parfums sont concoctés. Ce sont comme les champagnes, hors millésimes) des assemblages de fragrances.
    On peut admirer un de ces orgues à parfum ai Château de Chamerolles à deux pas d'ici.

    http://www.chateauchamerolles.fr/decouvrir/promenade-parfums

    Merci Tilia pour cette note parfumée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée Jeandler, j'ai été trop rapide en voulant supprimer la trace de ton premier commentaire (que tu avais toi-même supprimé) ce qui a entraîné la suppression de ton commentaire suivant, qui était imbriqué au premier.
      Heureusement que j'ai pu le retrouver dans ma boîte mél, ce qui m'a permis de le reproduire ci-dessus. Ouf !

      Supprimer
    2. Grand merci pour le lien vers le Château de Chamerolles. Le nom de la commune sur laquelle il se trouve est assez amusant :-)
      J'ai trouvé sur son site une information intéressante concernant la maison Coty et je la reproduis ci-dessous
      « C’est Coty qui, en s’associant à René Lalique, grand maître verrier, introduit une nouvelle dimension au niveau du flaconnage : celle de l’esthétique. »

      J'avais lu (il y a quelques temps) des informations concernant les orgues à parfum, mais depuis je l'avais totalement oublié. Fichue mémoire à trous :-(
      Merci pour la piqûre de rappel ;-)

      Supprimer
    3. Tout est sauf. Merci Tilia pour le repêchage.

      Supprimer
  6. Maman avait un parfum sans rapport avec le muguet... j'ai gardé le dernier flacon c'était Arpège de Lanvin...
    pour revenir au muguet j'ai vu un jour une branche de muguet en or dont les clochettes étaient des brillants... de quoi rêver à un premier mai sans fin.
    je vais lire maintenant les liens Tilia
    douce soirée parfumée par tous les bouquets de ta maison.
    bises d'un printemps encore bien timide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après la liste de l'Osmothèque, Arpège de Lanvin a été lancé en 1927.
      Le brin de muguet de la fin de mon billet est lui aussi assez précieux ;-)
      Bon mercredi, Josette
      Bises, d'une nuit sans lune

      Supprimer
  7. Grâce â toi , nous voilà au parfum!

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Tilia.
    Pas à dire ton grenier regorge de richesses inépuisables...
    Mon ordinateur ne transmet toujours pas les fragrances il semblerait que des études soient faite pour les téléviseurs! oui! bon! cela et il bien raisonnable...
    Passe une bonne semaine, A + ☼ ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut toujours rêver !
      Dans le genre avancées technologiques, on verra certainement des téléphones avec le correspondant en train de parler visible à l'écran, avant des téléviseurs équipés d'un transmetteur de fragrance ;-))
      Bonne journée, Daniel, bises

      Supprimer
    2. Visionner un correspondant et déjà possible avec Skype.
      "Logiciel de messagerie instantanée et de visioconférence."
      J'ai testé c'est super...

      Supprimer
  9. La publicité a bien changé; maintenant l'image suggère plus qu'avant et le texte est plus concis. Par contre quel baratin pour vendre le muguet des bois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De nos jours tout va si vite. Les publicitaires ne prennent plus le temps de rédiger un texte qui, de toute façons, ne serait pas lu par la plupart des gens, habitués qu'ils sont à zapper en permanence... Gros soupir (!)

      Logique pourtant, le baratin du garçon offrant des fleurs à celle qu'il est en train de "baratiner" ;-))

      Supprimer
  10. Des affiches qui racontent l'évolution d'un parfum qui me fait toujours vibrer !!!
    Joli mois de mai !!!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le muguet, comme le chèvrefeuille et la violette, fait hélas partie de ces "fleurs muettes" dont le parfum naturel est inimitable.

      Belle journée, Enitram, bises itou

      Supprimer
    2. Très intéressant ce lien sur les fleurs muettes, qui me fait penser à cette émission de Philippe Vandel sur les arômes naturels et artificiels >

      http://www.franceinfo.fr/emission/les-pourquoi/2015-2016/les-pourquoi-2015-2016-du-02-01-2016-02-01-2016-05-40

      (Je repasserai plus tard dans la journée, je suis très "busy" ce matin...)

      Supprimer
    3. Merci pour le lien.
      "Pourquoi un dessert au citron contient des arômes artificiels alors que le liquide vaisselle au citron contient le jus de vrais citrons ?"
      Bonne question !!!
      je file lire l'article

      Supprimer
  11. Alors là, je suis dans mon élément. J'adore le muguet. Quoi de plus beau que ces petites clochette odorantes !
    Dans le tout début des années 60 un des premier cadeau que m'avait envoyé mon amie ricaine, c'était un petit coffret muguet, du parfum, du talc et un gel douche.
    Depuis dimanche je me mets de l'eau de toilette muguet de chez Yves Rocher, j'ai le gel douche qui va avec. Je sens le muguet, c'est un vrai bonheur.
    eau de toilette
    Bises odorantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis quelques années j'utilise "Eau de Campagne" de Sisley. Malheureusement, ce parfum ne tient pas sur moi, 10' après l'avoir vaporisé il s'est envolé ! (je dois être un peu maso :-))

      Moi aussi j'adore le parfum du muguet, il me rappelle le jardin de mon enfance.
      Le muguet d'Y. Rocher dont tu parles, c'est bien celui-ci ?...

      Bises parfumées ;-)

      Supprimer
  12. Je me fais un petit tour ici en attendant d'aller déjeuner (je ne vais pas tarder)
    Tu m'as donné l'envie de regarder l'eau de toilette que m'a offert mon fils pour noël c'est de Guerlain
    AQUA ALLEGORIA
    Nerolia Bianca,

    J'aurais voulu savoir quelles en étaient les composantes, du coup j'ai trouvé sur cette page le nouveau parfum "MUGUET MILLESIME 2016" >

    http://www.guerlain.com/fr/fr-fr/les-nouveautes-parfum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui concerne le parfum offert par le fiston j'ai trouvé qu'il a une base d'agrume >

      http://www.beaute-test.com/nerolia_bianca_-_aqua_allegoria_guerlain.php

      Cela ne m'étonne pas que je l'apprécie beaucoup, même si je ne me parfume pas (mais le flacon est très joli)

      Supprimer
    2. J'avais un adorable copain de blog qui ne publie plus qui était très fan de parfums, c'en était impressionnant ! Il admirait aussi beaucoup Bob Dylan, il aimait les callico cats (les chats en smoking) et il avait un féroce sens de l'humour et une grande tendresse
      Sur cette page il parle de Coty et de Muguet des Bois

      http://tangledupinlheurebleue.blogspot.fr/2008/06/summer-bouquets.html

      Supprimer
    3. Le Muguet de Guerlain Millésime 2016 à 430 € les 100 ml, ce n'est pas pour ma bourse !.. Et je doute un peu que ce soit pour la tienne.. d'autant plus que tu ne te parfumes pas ;-))

      Supprimer
    4. Ma fille aussi aime bien une Aqua Allergoria, celle qui comporte muguet et cyclamen en note de fond : Aqua Allergoria - Herba Fresca. Elle lui reste fidèle depuis plusieurs années (je le sais, car le plus souvent c'est moi qui lui offre :-))

      Supprimer
    5. Ton copain parle aussi d'Estée Lauder, ce qui pour moi est une preuve de bon goût. Dans ma jeunesse je portais Alliage d'Estée Lauder, mais je ne jouais pas au tennis et je n'étais pas blonde (je ne l'ai jamais été. Sauf durant quelques mois, quand j'ai dû m'éclaircir progressivement pour arrêter de m'intoxiquer avec les shampooing colorants sur mes cheveux blancs ;-))

      Un des trois chats de notre fille est un noir et blanc, mais ce n'est pas tout-à-fait un chat avec un vrai smoking comme ceux-ci, et encore moins un Calico cat, vu que ces chats ont trois couleurs ;-)

      Supprimer
    6. Tu voulais sûrement dire Tuxedo :-)

      Supprimer
    7. Oui tu as raison, je me suis trompée !
      Cet mi avait une flopée de chats, il tenait différents blogs tous plus drôles les uns que les autres auxquels j'avais décerné le "Make My day Award". Certains ont disparus, mais tous surtout ont cessé d'être mis à jour surtout celui de Dennis après la mort de ce chat >

      http://dennisohdennis.blogspot.fr/

      Supprimer
    8. Le message du "Make My day Award". On s'amusait bien à l'époque....

      http://cergipontin.blogspot.fr/2008/01/paris-4me-rue-du-temple-et-film-my.html

      Supprimer
    9. Il me semble que depuis 2008 le temps passé sur les blogs a atteint son apogée et qu'il tend à présent à diminuer...

      Supprimer
  13. Les brins de muguet avec tant de clochettes me font rêver ! On en voit en photo sur ton lien, cela prouve qu'ils ne sont pas seulement du domaine du rêve...
    J'aime l'odeur du muguet mais seulement en ce moment. Hier j'ai emmené ma voisine au cimetière (son mari est décédé il y a un an) et je lui ai conseillé d'en prendre pour le jardin du souvenir. Elel m'a dit que lorsque son mari était hospitalisé il lui a demandé de s'acheter un brin pour le 1er mai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le muguet du jardin de mon enfance était en tout point semblable à celui du bouquet à la fin de mon billet. J'en garde une profonde nostalgie.

      Supprimer
  14. Bon, je vais arrêter là Tilia, il y aurait tant à rajouter, ton message est très original et inspirant !
    Je te fais une grosse bise et t'envois un parfum de giroflée (j'en ai plein de fleuries dans le jardin ; mes violettes sont nombreuses mais quoique belles elles sont insipides, elles viennent des Vosges et non de Toulouse)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci pour le parfum de tes giroflées. Si ce sont des giroflées odorantes (Matthiola longipetala ou Matthiola bicornis, comme dit l'ami Wiki ;-)) j'avoue ne pas connaître ces fleurs et ne peux donc imaginer leur parfum.
      Afin d'éclairer ma lanterne, dis-moi un peu à quoi peut-on comparer leur fragrance ?...

      Grosse bise itou, et belle fin de soirée, Cergie (ou bien, bonne journée, si tu me lis mercredi)

      Supprimer
    2. Ce sont des giroflées des murailles : "Elle doit son nom de giroflée au fait que ses fleurs ont une odeur ressemblant à celle du clou de girofle"

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Girofl%C3%A9e_des_murailles

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Clou_de_girofle

      Et dans mon jardin :

      http://jardin-de-marguerite.blogspot.fr/2015/05/le-renouvellement-des-generations-new.html

      Supprimer
    3. Depuis mercredi j'étais sur les routes : Granville, le Saumurois, les deux-Sèvres, Chaumont-sur-Loire

      Bonne journée à toi !

      Supprimer
    4. Quand j'étais gamine l'odeur que je n'aimais pas trop parmi les fleurs du jardins était celle des œillets d'Inde. Dans mon souvenir, elle reste associée à celle du clou de girofle.. Mais je ne fais plus trop confiance à ma mémoire, il faudrait que je vérifie !

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Ému ?.. parce que le premier Mai c'est pas gai et que Georges n'est plus ?...

      Moi aussi je préfère le discours des primevères ;-)

      Supprimer
    2. Une de mes amies avait prénommé son 2nd fils "Muguet"

      Supprimer
    3. Quelle idée !
      À propos de ce prénom, voici ce qu Wikipedia en dit :
      Muguet est aussi un prénom révolutionnaire masculin, tiré du calendrier révolutionnaire. Il n’est utilisé qu’à partir des années 1920 et 1930 sous sa forme féminine Muguette, qui est attribuée environ 300 fois par an ces années-là. Il est donné jusqu’aux débuts des années 1980. Il se fête le 13 avril.
      (coïncidence, le 13 avril est le jour anniversaire de mon mariage)

      Supprimer
  16. Magnifique billet que je viens de parcourir, demain je vais le regarder à mon aise :)

    RépondreSupprimer
  17. Quand j'étais ado on m'offrait de l'eau de toilette et un savon au parfum de muguet, je détestais cette odeur mais quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre plus tard que dans beaucoup de parfum il y avait du muguet.
    Ton bouquet de muguets est magnifique. Une fleur de contes de fées avec un feuillage malheureusement très toxique, il parait que même l'eau du vase est empoisonnée et il faut faire attention aux chats qui risquent d'en boire.
    Je raffole des cartes postales, dont certaines étaient parfumées. Elles sont belles les affiches de Coty.
    Encore une fois tu as fais un billet intéressant qui m'a appris plusieurs choses, merci.

    Bisous et belle fin de semaine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À propos de la toxicité du muguet, au cours de mes recherches pour ce billet j'ai découvert avec stupéfaction que les clochettes du muguet deviennent de petites baies rouges, voir illustration dans cette page.
      C'est une chose que j'ignorais totalement, car toutes les fleurs de muguet du jardin de mon enfance étaient cueillies et réparties dans des vases pour parfumer et décorer la maison.
      Il n'en restait jamais un seul brin sur pied pour produire ces petites boules rouges si dangereuses !

      Bisous et belle fin de semaine itou

      Supprimer
    2. Je laisse toujours les fleurs sur pied, pour ne profiter dans le jardin !

      Supprimer
  18. Quel billet fraîcheur même si le premier mai est passé...
    "Il y avait quelques plants de muguet dans un petit coin ombragé au fond du jardin de mon enfance à Avignon. Le parfum qu'ils dégageaient est imprimé à vie dans ma mémoire "
    J'aurai pu écrire les mêmes mots en remplaçant les lieux... que de bons souvenirs. Les brins qui portent bonheur doivent avoir au moins 13 clochettes...
    Super intéressant tous ces détails mais rien n'équivaudra le parfum du muguet même pour moi qui ne me parfume jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les baies rouges du muguet, dont je parle à Nadezda dans le commentaires ci-dessus, tu les connaissais dans ton enfance ?...

      Moi non ! comme quoi, on apprend à tout âge ;-))

      Supprimer
    2. Je fais très attention à ces graines, à cause des enfants... Lorsque ma fille avait deux ans nous étions au jardin de mes parents (le jardin de Marguerite -ma grand'mère- des Vosges) et nous avions laissée notre fille, puis nous nous sommes aperçus qu'il y avait des baies rouges autrour d'elle, nous lui avons demandé si elel en avait mangé, elle nous a regardé sans répondre, alors nous sommes allés aux urgences à l'hôpital, où le médecin de garde a eu l'intelligence de nous dire de simplement la surveiller. Il a bien fait car elle n'a pas eu de réaction inquiétante !

      Supprimer
    3. Si j'ai bien compris, ces baies rouges n'étaient pas celles du muguet et donc sans doute moins dangereuses..

      Supprimer
    4. Non, c'étaient bien des baies de muguet mais ma fille n'en avait pas ingurgité...
      Je me souviens de promenades en vélo avec les enfants du voisinage et l'un deux (le plus dodu et le plus gourmand) disant "des radis" en parlant des cynorrhodons des rosiers rugueux. Et je fais bien attention de tout expliquer à monsieur O qui aiment tant cueillir les fraises et les groseilles ainsi que le tomates. Dernièrement encore, je ne me souviens plus ce qu'il a confondu mais heureusement il en parle avant d'agir... Alors quand des enfants doivent nous rendre visite, j'enlève les jolies baies rouges de muguet, mieux vaut prévenir que guérir

      Supprimer
  19. tu es une magicienne..trouver autant de renseignements sur un parfum... ça sent le printemps!!!
    j'aime l'odeur du muguet mais jamais je porterai comme parfum. pour moi.. des fragrances plus boisés..épicés
    j'ai adoré théorema di fendi... et voilà c'est fini...
    passe un mai ensoleillé et je me réjouis déjà de lire ta prochaine découverte! bises encore et encore du sud...:))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es toujours en Italie ? vous jouez les prolongations !
      Ça ne m'étonne pas, vu les merveilleuses photos que tu nous montres dans tes billets :-)

      Bises en retour et bonne continuation
      (encore un peu de patience pour mon prochain billet, qui sera court.. pour changer un peu :-))

      Supprimer
  20. Tu évoques ici une époque où le parfum était affaire de parfumeurs, aujourd'hui on peut se poser des questions. Personnellement j'ai du offrir du muguet, en parfum, mais je ne l'ai jamais utilisé pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "Muguet des Bois" de Coty a été créé en 1941 et commercialisé l'année suivante.

      D'après le peu que j'ai lu sur le sujet, dès le départ, vers la fin du XIXe siècle, l'industrie de la parfumerie moderne repose sur la chimie.
      En dehors des eaux florales (fragrances) obtenues par distillation, tous les parfums sont des associations entre des essences naturelles et des molécules synthétiques.

      Supprimer
  21. Les effluves du muguet s'échappent de ton grenier, arrivent doucement jusqu'à ma porte, s'insinuent par le trou de la serrure, flottent jusqu'à mon nez, et y entrent sans frapper ! ça sent tellement bon chez toi en ce mois de mai déjà bien commencé !

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  22. Merci Tilia pour tes recherches amicales et poétiques ♥
    C'est toujours un bonheur, un cadeau...Je reviendrai début de semaine, compléter ma lecture parfum des nombreux commentaires et réponses qui se sont ajoutés. J'ai une petite passion pour les parfums, ma fifille aussi. Mais quelle femme échappe à cette passion là :-)
    Je t'embrasse. Belle semaine à toi !

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Tilia, j'étais dimanche au festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, l'un d'eux s'intitulait "la jardin du parfumeur" et il y avait du muguet... J'ai pensé à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Marguerite !

      De mon côté je viens de passer deux jours sans internet (pour cause de problème informatique) ce qui explique mon absence de la blogosphère.

      C'est sympa d'avoir pensé à moi pendant le festival des jardins. De mon côté, je pense aussi souvent à toi dès que je m'interroge sur une plante rencontrée lors d'une promenade. Dès que j'aurai le temps je te ferai un mél avec le récit de notre visite à l'Arboretum de Chèvre loup, le 13 avril dernier, et une ou deux photos de plantes mystérieuses.

      Bises et grand merci pour ta fidèle attention au grenier

      Supprimer
    2. Je retournerais volontiers à Chévreloup que j'ai visité un jour de fermeture ! Quel bonheur d'être seule en ces lieux ! As tu visité aussi les serres ?

      Pour visiter le jardin des parfumeurs tu peux cliquer sur le jardin 9 >

      http://www.domaine-chaumont.fr/fr_festival_festival-visite

      Supprimer
    3. Se sentir abandonnée et à l'écart pour cause de problème informatique est frustrant, l'être par choix (en voyage par exemple) est plus assumé

      Supprimer
    4. Me voici de nouveau engluée dans la résolution d'autres problèmes informatiques résultant du précédent. On ne peut pas incriminer le vendredi 13, puisque nous sommes encore jeudi 12 !...
      En fait, c'est moi la seule responsable. En tâtonnant pour trouver le problème qui faisait chauffer mon ordinateur inutilement, j'ai dû faire une mauvaise manip'. Du coup, je risque de passer ma soirée là-dessus. Grrrr !

      Supprimer