jeudi 2 février 2017

Lueurs de chandelles






L'Annonciation
Matthias Stom - vers 1600
Galerie des Offices, Florence




Le Maître d'École
Gérard Dou (1613-1675)
Galerie des Offices, Florence (notice)




Jeune homme assis à une table de jeu
Arnold van Boonen (1669-1729)
collection privée




 Interior of a Fish Shop by Candlelight
Gérard Dou (suiveur) - XIXe siècle
St Helier Town Hall, Jersey (crédit)




Portrait de l'abbé Jean-Jacques Huber
Maurice Quentin de La Tour - vers 1740
(pastel) collection privée (notice)




Marché nocturne
Petrus van Schendel - 1865
collection privée




Avant le bal
Petrus van Schendel - 1835
collection privée




Marchande de poissons
Petrus van Schendel - vers 1850
collection privée




Wonderland
Adelaïde Claxton (vers 1870)
collection privée




Le fauteuil de Gauguin
Vincent Van Gogh - 1888
Van Gogh Museum Amsterdam (notice du musée d'Orsay)




Symphonie
Nikolaï Bogdanov-Belski - vers 1910
collection privée (notice et article)




Prière du soir
Alphonse Lévy (dit Saïd) vers 1880
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, Paris (notice)




The Fortune Teller
Kenneth Cadwallader
collection privée




Poluchka
Sergey Panin
collection privée




Candle
Vladimir Kush



Bonne fête
des
Chandelles !





©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2017

34 commentaires :

  1. belle sélection ! tous les jours... 3 minutes de lumière de +... :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces jours-ci dans mon coin, c'est de la lumière tamisée : on ne voit guère le soleil !

      Supprimer
  2. Un très beau post. Un peu de lumière dans cet hiver ne fait pas de mal et comme le dit elfi, nous avançons gentiment vers l'équinoxe du printemps.

    Difficile de faire un choix dans tous ces tableaux car ils sont tous très différents et d'époques diverses. Je crois que ma préférence va quand même à la marchande de poisson... même si je n'aime pas le poisson.

    En parlant de lumière dans la peinture, j'aime beaucoup l'usage qu'en fait Caravage. Il ne peint pas directement de bougie mais utilise une technique assez incroyable pour éclairer ses scènes.

    Merci pour ce billet et belle fête des lumières. A bientôt et bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quatre tableaux au dessus de la "Marchande de poissons" la peinture d'un suiveur de Gérard Dou (artiste inconnu peignant "à la manière de") montre elle aussi un étal de poissons.
      Dans sa légende, j'ai rajouté ce lien vers un article sur ce tableau et le "suiveur" (en réalité un faussaire !) de Gérard Dou.
      Bises itou

      Supprimer
  3. Superbe choix Tilia sentimentalement je choisi la petite fille lisant dans un grand fauteuil, le bougeoir posé sur une pile de livre et la chat noir "énervé" !
    je te souhaite une belle pile de crêpes pour ce 2 février

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La petite fille vu le titre du tableau, ce doit être l'Alice du Pays des Merveilles. Et le chat hérissé a sans doute perçu le sourire du Cheshire Cat :-)
      Bonne soirée, Josette (avec ou sans crêpes, arrosées d'un bon cidre)

      Supprimer
  4. Il n'y a que Van Gogh qui ne tombe pas dans l'exploitation récurrente du clair-obscur !
    Mais... la chandeleur n'est évoquée que dans les tags ! Comment ce fait-ce ?
    Bonnes crêpes ! (À la bougie bien sûr !)
    http://avignon.midiblogs.com/media/01/01/1084980716.gif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pas de clair-obscur dans le tableau de Van Gogh, du coup ses chandelles ne sont guère éclairantes.

      Le titre du billet "Lueurs de chandelles" c'est presque "Chandeleur" dans le style verlan ;-)

      Supprimer
  5. Coup de coeur pour la chandelle cosmique de Vladimir Kush. La mèche de la bougie est une silhouette humaine. Tout un symbole ! Et puis, comme Josette, la petite fille plongée avec délectation dans son livre. La lumière émane de la petite fille, c'est elle qui éclaire la scène.
    Bonnes crêpes, Tilia, avec ou sans chandelle, avec gourmandise surtout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Fifi, tu as bien vu le symbole contenu dans la "Candle" de Vladimir Kush. On dirait que ce tableau est inspiré par la statue de la Liberté avec sa flamme éclairant le monde.
      Bises (sucrées ;-))

      Supprimer
    2. "statue de la liberté", j'y avais pensé également mais je n'ai pas osé en parler, vu ce qu'il lui arrive à cette pauvre, sa flamme s'est bien ternie les derniers temps, alors que celle du tableau est comme un soleil.
      Schmoutzy !

      Supprimer
  6. Merci!
    Difficile de choisir...
    Le "marché nocturne," peut-être, que je trouve plein de mystère.

    "Le joueur de cartes "me fait penser au film Barry Lindon, dont certaines scènes ont été tournées... à la lueur des chandelles, comme ont été peints les tableaux de G. de La Tour.
    "Avant le bal" évoque pour moi les adaptations des romans de Jane Austen!
    J'aime la lumière intimiste et bleutée de"Symphonie"

    Les scènes de lecture de Gérard Dou et de Quentin de la Tour me font mal aux yeux, pas de doute, la fée électricité a été une bonne fée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "Jeune homme assis à une table de jeu", peint par Arnold van Boonen, a retenu mon attention en raison de l'ombre projetée sur la moitié gauche du haut de son visage... J'ai mis quelques secondes à comprendre le pourquoi de la chose et j'ai admiré sa réalisation.

      La version du portrait de l'abbé Jean-Jacques Huber par Quentin de La Tour conservée au musée Antoine-Lécuyer de Saint-Quentin est beaucoup plus lumineuse !

      Supprimer
    2. Et, as-tu remarqué la férule dans la main du Maitre d'école, peint par Gérard Dou ?

      Autres temps, autres mœurs !

      Supprimer
    3. Beaucouo de force dans "The Fortune Teller"de
      Kenneth Cadwallader . Le peintre est un coloriste, ce qui fait que le rapport entre l'ombre et la lumière est secondaire .

      Avec cette version plus lumineuse, j'ai pu repérer les toiles d'araignées sur les chandelles et le livre! Quel monde poussiéreux que le monde de l'étude!

      Supprimer
    4. Eh non, je n'ai rien remarqué ni surtout décrypté à propos de l'ombre portée...
      Peux-tu éclairer ma lanterne?

      Supprimer
    5. À mon avis, il s'agit de l'ombre que projette le verre qu'il tient en main, traversé par la lumière de la chandelle.

      Un peu trop rectilignes les fils d'une éventuelle toile d'araignée, sur le portrait de l'abbé. Ce premier plan me parait pour le moins curieux. Aussi je pense, moins poétiquement que ton idée, à de simples éraflures sur le support..

      Supprimer
    6. Je ne les vois pas ainsi...
      Et il y en a dans tous les sens.
      Bizarre pour des éraflures, non ?

      Supprimer
  7. Quel joli billet ! Merci Tilia ! Ma chandelle préférée est celle de Vladimir Kush, magnifique, vraiment ! Toutes ces oeuvres sont vraiment très réussies, pas simple à peindre ce genre de lumières... Gros bisous à toi et belle Chandeleur ! (Oui j'ai mangé des crêpes ! lol)

    RépondreSupprimer
  8. Un belle collection de chandelles. J'ai reconnu de suite le style de Vincent.
    J'aime la première chandelle, on dirait qu'elle éclaire le monde.
    Bises venteuses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "de l'ombre que projette le verre qu'il tient en main, traversé par la lumière de la chandelle."
      Ah oui, d'accord, tout simplement !
      J'essayais de voir une image, un symbole, un cryptogramme...en vain !

      Supprimer
  9. Et la lumière fut ! Et quelle lumière !!!
    Mon préféré c'est celui de Adelaïde Claxton et celui de Nikolaï Bogdanov-Belski me plaît beaucoup !
    Encore un beau billet qui nous éclaire, bravo Tilia ! Bises

    RépondreSupprimer
  10. Très beau billet, la magie du clair obscure, discipline que je n'ai jamais su dominer. La fête des chandelles et des crêpes, par contre les crêpes je les fais bien :)
    Quand je vois tout ces intérieurs éclairés aux chandelles, je me demande comment il n'y a pas eu plus d'incendie. Dans Wonderland , les cheveux de la petite fille ne sont pas loin de la chandelle.
    Gros bisous Tilia.

    RépondreSupprimer
  11. Coucou Tilia .
    Nous te devons une fière chandelle pour toutes ces chandelles...
    C’était un autre temps somme toute pas si lointain surtout ans les campagnes où tout le monde n'avaient même pas de bougie...
    Bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel, pour la fière chandelle. Si les ami(e)s du grenier sont d'accord pour me l'offrir, je veux bien celle-ci :D
      Bonne semaine itou

      Supprimer
    2. La chandelle pigeon,oui ben!!
      Il y a toujours des lampes pigeon...A 🤷

      Supprimer
    3. C'est vrai, il y en a même qui tiennent la chandelle :-)

      Bon mercredi, Daniel, beau temps chez toi

      Supprimer
  12. Merci Tilia pour ce moment de lumières .... euh ! de bouts de chandelles .
    J'adore les bougies ...
    Bisous Tilia et bon après midi
    Thérèse

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Tilia.
    Tu semble avoir du mal à exhumer d'autres trésors de ton grenier...
    Bises, bonne semaine, A + 🏺 🏺 🏺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de patience, reviens demain matin :-)

      Supprimer
  14. La flamme de la première image est donnée par une mèche qui ressemble fort à la statue de la Liberté en plus gracile, elle parait vivante...
    Quelqu'un t'a-t-il parlé de Georges de La Tour, le lorrain influencé par Le Caravage ? Le maître de la lumière aux chandelles >

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_de_La_Tour

    RépondreSupprimer
  15. Lumière aux chandelles, lumière au soleil, cela me rappelle mes deux années de cours de géométrie descriptive
    Les epientrs ne sont sortis peindre que lorsque il a été inventé un conditionnement qui leur permettait d'ememner leurs peintures en tube. Auparavant ils faisaient des croquis et finalisaient en atelier, c'est pourquoi sans doute la lumière artificielle ou d'intérieur était si importante
    Curieux tout de même que Van Gogh ait peint sa chaise si plate, sans relief

    RépondreSupprimer
  16. Je suis désolée pour ta main, j'espère que tu sortiras sans trop de séquelles de cet épisode fâcheux qui sera sans doute long à résoudre.
    J'ai mis un lien sur les chats dans mon message d’aujourd’hui que je n'ai pas entièrement réécouté car je l'avais fait par bribes et il est long. Il me souviens qu'il était dit que le ronron des chats les aides à réparer leurs os brisés (ils ont parait-ils les os très fragiles)
    Passe une bonne journée tout de même Tilia, je souhaite que tes nuits ne soient pas trop mauvaises.
    (Je ne vois pas les semaines passer tant je suis prise avec les petits et grands de la famille...)
    Bises de réconfort

    RépondreSupprimer