samedi 12 octobre 2013

Grosse frayeur !


Aujourd'hui je vous propose une peinture que j'ai trouvée doublement intéressante. D'une part, elle est l'œuvre d'un artiste insolite, tant par le choix de ses sujets que par le soin avec lequel il veillait à rendre de manière la plus authentique possible le moindre détail de ses tableaux. D'autre part, la scène automnale représentée ci-dessous se prête parfaitement au jeu de la devinette.





Si ce petit jeu vous tente, essayez d'imager quelle peut bien être la cause de la frayeur du cheval et des passagers de la carriole.

Pour que ce ne soit pas trop facile, j'ai légèrement rogné le bas du tableau de manière à ce que la scène demeure énigmatique. La nationalité du peintre n'aiderait en rien, c'est pourquoi je ne l'indique pas encore, et la date du tableau n'a guère d'importance.

L'œuvre de ce peintre étant étonnamment riche est variée, la solution de l'énigme fera l'objet d'un autre billet. Et, comme d'habitude en pareil cas, les commentaire resteront cachés jusqu'à la publication de la solution.

Dans l'attente de lire vos échos, qui j'en suis sûre ne manqueront pas d'imagination, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente fin de semaine.

Pour ma part, je ne serai pas très présente sur vos blogs car je suis actuellement très occupée par la préparation d'un billet maintes fois annoncé et maintes fois reporté !..



EDIT du Samedi 12 octobre à 19h45

Le but du jeu n'est pas de trouver le nom du peintre pour voir le tableau en entier (et trouver ainsi la solution de l'énigme) mais de deviner le danger devant lequel la conductrice a tiré brutalement sur les rênes du cheval pour le stopper.

Je profite de cet ajout au billet pour mettre le tableau dans le bon sens (vu qu'il était malencontreusement inversé).


EDIT du Dimanche 13 octobre à 19h30

Pour vous aider un peu, je dirai que cette situation nécessitant un freinage d'urgence existe malheureusement encore à notre époque, et ce, quel que soit le véhicule que l'on utilise.


EDIT du Lundi 14 octobre à 11h00

La solution de la devinette a été trouvée par Nathanaëlle
Bravo à elle !
 
Thérèse à découvert le nom et le titre du tableau
Chapeau bas !

Mention spéciale à Christieeeeee
pour son analyse du tableau

Remerciements admiratifs à Miss Yves
pour sa persévérance

Le tableau entier sera visible dans le prochain billet, à paraître incessamment sous peu (aujourd'hui ou demain).

Un grand merci à toutes les participantes et aux deux participants pour leurs échos pleins d'humour et d'imagination.


©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2013

37 commentaires :

  1. La maréchaussée a installé en bord de route un radar qu'ils découvrent avec effroi...

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Tilia

    Voici un tableau qui me plait bien et qui me fait penser à Camboria, lorsque quelques "crocodiles" invisibles (pour moi) se cachent dans la haie ! (ça, c'est pour l'air apeuré du cheval).

    L'arrêt semble brusque, je dirais même que le cheval à pilé, vu le chapeau du monsieur qui n'a pu rester visser sur la tête de son propriétaire.
    Le meneur a les rênes super tendues : je révise ma position et pense en fait que c'est lui qui a demandé un "arrêt d'urgence" au cheval, qui lève beaucoup la tête : la main est dure...
    Aussi bien humains que cheval regardent dans la même direction... Un monstre vient-il d'apparaître ? Un obstacle insurmontable ?
    Alors la question est... que ce passe-t-il sur ce chemin qui parait pourtant bien bucolique !

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  3. Une belle devinette Tilia !
    Ne voyant pas de grotte ni d'eau ce ne doit pas être l'apparition de la Vierge Marie à Lourdes où ailleurs, c'est le jour donc je n'imagine pas non plus un sanglier surgissant en famille...alors tout bêtement un chasseur tirant des coups de fusil ?
    bonne journée mi figue mi raisin (je préférerais la figue)
    bises

    RépondreSupprimer

  4. Cela m'evoquait bien quelque chose et j'ai trouve mais j'ai du affiner ma rechercher en tapant sur internet: american art 19th century pour retrouver le nom. Pourtant au depart je cherchais un peintre anglais...
    Edward Lamson Henry "A moment of peril"
    La peur d'un train??

    Edward Lamson Henry "A Moment Of Peril" 1890

    RépondreSupprimer
  5. Un sanglier qui traverse le chemin ? :-) Notre gendre s'en est pris deux cette année, même s'il ne roule plus en charrette :-) La saison de la chasse perturbe les animaux et les déloge de leur habitat :-(
    Les yeux des passagers sont tournés vers le ciel, alors un sanglier volant ou un arbre que le vent déracine ?

    RépondreSupprimer
  6. Une horde de sanglier fonçait sur la carriole !!!

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup ce tableau, les teintes automnales, la scène inattendue et mouvementée...Me réjouis pour les commentaires ! :-)

    RépondreSupprimer
  8. Génial une devinette ! :D
    Le style de l'artiste n'est pas inconnu... Dès que j'ai vu le tableau, j'ai pensé à Tissot, mais je n'en suis plus du tout sure. Dans le style réaliste, le plus "insolite" que je connaisse serait Courbet, mais ce n'est pas Courbet... Et puis c'est trop joyeux pour du Courbet lol,J'ai aussi pensé à Toulmouche, il avait quelques petits clins d'oeil de ce genre. Mais ce n'est pas cela.
    Bon, c'était mon premier essai... lol Je vais revenir... (jel 'ai déjà vu ce tableau en plus ! )
    Je vais me préparer un mug de thé, cela m'aidera à cogiter tout en faisant autre chose lol
    A bientôt Tilia, bel après-midi (Neige chez moi ! Brrrr il faisait 5° ce matin)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  9. Je pense à Caillebotte tout d'un coup, mais ce n'est pas lui, il y a la précision et l'humour de Norman Rockwell, (les costumes XIXe peuvent être trompeur car il travestissait ses modèles)... Ce n'est pas Millais, pas Tissot... Pas Edmund Blair Leighton, Grimshaw non plus, John Collier avait le sens du détail et l'originalité.. Mais ce n'est pas lui... Je continue de chercher... Tu nous as posé une colle lol
    Bisous Tilia !

    RépondreSupprimer
  10. Euh! Voilà qui pose problème! Quelque chose de réaliste comme un loup en train d'attaquer une biche? ou fantastique : un spectre mais en plein jour, ça ne se fait pas! Donc, je donne ma langue au chat!

    RépondreSupprimer
  11. Peut-être un cerf, un renard, un brigand, un cavalier et son cheval, bof... Je sèche et je te souhaite un bon dimanche !
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. un ours, un précipices béant menant aux enfers à la place du chemin

    RépondreSupprimer
  13. OOps.... Il est vrai que tu ne poses pas la question quant à savoir qui est l'artiste ! Et c'est la première chose que je cherchais lol donc il faut nous concentrer sur le pourquoi de la frayeur... Si j'observe bien, tout le monde, cheval compris, regarde vers le même endroit, assez haut... Je dirais qu'un arbre va tomber sur le chemin... Mais tu as retiré le bas du tableau... Un arbre est couché sur la chaussée et un autre est entrain de tomber ? En tout cas, le danger semble important et imminent donc, mis à part la chute d'un tronc d'arbre, je ne vois pas ce qui pourrait arriver...
    Bisous et bon dimanche Tilia (il n'y a plus qu'à attendre la réponse lol)

    RépondreSupprimer
  14. Coucou, je suis restée longtemps à contempler le tableau, si bien que j'ai oublié de commenter ! Oh ! surprise aujourd'hui je le retrouve dans l'autre sens.
    Je ne retrouve pas la même frayeur, je dirais aujourd'hui surprise. Je suis plus intriguée maintenant. Hier j'aurais dit un cerf, un ours ou quelque chose de ce genre, mais maintenant je ne ressens plus la même chose. De plus je commence à connaître ton originalité en la matière, je ne sais pas comment tu fais mais je suis persuadée que c'est une grande passion chez toi de dénicher les perles rares !
    Pour en revenir à la toile, serait-ce une apparition ? Bon je donne ma langue au chat, je n'ai pas découvert le nom du peintre... une superbe cavalière qui saute une barrière ?
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer
  15. Tout d'abord, bravo pour avoir trouvé MA devinette!

    J'aurais d'abord dit :
    des brigands ? Sujet romantique à la Schiller...

    mais puisque tu as rogné le bas du tableau pour éliminer un indice, je suggère
    un piège tendu par des brigands ?
    ou
    le bord d'un précipice ? Cependant, comme les personnages regardent en haut, vers la gauche l'hypothèse du piège tient sans doute plus que celle du ravin.


    Le billet annoncé ne serait-il pas le dévoilement de la "dame en bleu"?

    RépondreSupprimer
  16. une sorcière descendue de son balais

    RépondreSupprimer
  17. L'atmosphère générale n'est pas assez sombre pour que ce soit la foudre, qui aurait fracassé un arbre, placé en bas du tableau....(que je refais à ma façon )

    RépondreSupprimer
  18. ...ou à la manière de Delacroix, qui a traité ce sujet.

    RépondreSupprimer
  19. Effrayé(s) par un vautour,s'envolant avec dans ses serres un reptilet, arraché au nid de vipères gisant sur le sol en bas du tableau (ceci, histoire de faire preuve d'imagination, comme tu dis)

    RépondreSupprimer
  20. Rien à voir avec le cheval effrayé
    par la foudre de Géricault !

    RépondreSupprimer
  21. ..par un fantôme, ou, plus exactement, puisque la scène est de jour, par un intersigne:
    l'esprit d'un(e) mort(e) gisant au sol se dégage de son enveloppe charnelle et s'élève, visible par le cheval et les passagers.

    RépondreSupprimer
  22. ...par un autre cheval, blanc, comme le cheval pâle de l'Apocalypse...
    Mais dans cette hypothèse,qu'y a -t-il donc en bas du tableau?
    Le cavalier jeté terre par ce cheval, symbole de mort ?

    RépondreSupprimer
  23. HUM!
    Pas sûr que la nationalité du peintre et que la date n'ajouteraient rien...mais il faut bien faire durer le plaisir du jeu et nous faire griller à petit feu!

    RépondreSupprimer
  24. Freinage d'urgence...Un train ? Non... Mais si c'est cela, tu as coupé le bord gauche du tableau aussi ? Enfin cela expliquerait les regards vers le haut... Bon j'attend la réponse car là... J'extrapole totalement.
    Bisous et belle semaine Tilia !

    RépondreSupprimer
  25. Tien, tu as retourné la photo !

    Une autre solution : un débouché impromptu de sangliers ambulants en train de traverser le chemin à toute allure impliquant, cela va sans dire, un freinage d'urgence !

    A moins que ça ne soit une traversé le cerfs, de biches ou autres animal forestier !

    Biseeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  26. Mince ! Encore un jeu auquel je n'ai pas pu participer ! Moi j'aurais dis un loup.
    Il est vrai que Miss Yves est une participante au poil. Un jour elle a fait exploser mon record de commentaires.
    Dans le tableau, j'aime beaucoup la reproduction du feuillages des arbres.
    Si tu as rogné le bas du tableau c'est sans doute que la solutation est là.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss Yves est fabuleuse :-)

      Oui, ce tableau est une belle peinture de l'automne, c'est pourquoi je l'ai trouvé doublement intéressant.

      Tu peux voir le tableau en entier dans le billet suivant. Tout le sens de la scène se trouve dans le détail au bas de l'image !

      Bises et belle journée, Claude

      Supprimer
  27. Petit Poème Idiot

    Un Radar ou un Passage à niveaux,
    Ou p't être bien les deux. Mais pour sûr,
    Avant l'virage y d'vait y avoir un Panneau.
    Moralité : c'est toujours le hors champ,
    Qu'est l'plus intéressant!

    PS : Pôv' Cheval !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo et grand merci, Hazló, pour ce petit poème rigolo :-)

      Supprimer
  28. Coucou Tilia !
    Okayyyyyyyyyyy ! Ayé ! Je situe ! Edward Lamson Henry "A Moment of Peril", je viens de le lire sur le commentaire de Thérèse (bravo à elle) je voyais bien un style anglo saxon, mais anglais et non américain. Je connais peu l'oeuvre de cet artiste, mais ce n'est effectivement pas un inconnu.J'avais déjà vu ce tableau mais je ne me souvenais pas des détails, le rail en bas... Tout est suggéré et on comprend tout de suite quel est le péril grâce à ce tronçon de rail. Belle oeuvre, bien pensée !
    Bisous Tilia et merci pour l'aide "systhème de freinage" ! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'aide dont tu parles figurant au bas du billet, tout le monde pouvait en bénéficier. Tu l'as lue et tu en a déduit rapidement qu'il s'agit d'un passage à niveau.
      Même si les médias relatent encore, hélas, de temps à autres des accidents aux passages à niveaux non gardés par une barrière, il fallait tout de même y penser !
      Encore bravo pour ton imagination, bisous et à très bientôt, Nathanaëlle, pour découvrir qui était EL Henry ;-)

      Supprimer
  29. Bien sur elle était pour tout le monde, j'en ai profité, car lorsque je ne trouve pas, je reviens toujours à la charge lol cette info m'a mit la puce à l'oreille, car l'actualité de cet été fut douloureuse et chargée en accidents ferroviaires, les mots "freinage d'urgence" m'ont tout de suite interpellée.
    Je vais aller lire ton nouveau billet !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  30. Des commentaires tous plus délicieux les uns que les autres...

    RépondreSupprimer