vendredi 17 janvier 2020

Printemps précoce ?


Faun und Amsel (Faune et merle)
Arnold Böcklin - 1863
Neue Pinakothek, Munich





L'autre nuit ne dormant pas (tourmentée par le sciatique) je me suis levée pour aller dans la cuisine prendre un calmant. Et voilà que le comprimé m'échappe des mains et roule jusqu'à proximité de la bouche d'aération située sous la fenêtre.

En me baissant pour le ramasser, mon oreille se trouve proche de la petite ouverture grillagée et je prends alors conscience d'une chose absolument surprenante : j'entends un oiseau chanter !

En plein mois de janvier, à 4 heure du matin, alors que le soleil est encore très loin de se lever, un oiseau chante comme au printemps...

Après avoir déposé mon comprimé sur la table de la cuisine, j'ouvre la fenêtre pour bien écouter ce chant extraordinaire




Keats à l'écoute du rossignol à Hampstead Heath (1845)
peint par son ami Joseph Severn (1793-1879)


C'est mélodieux, des sons flûtés entrecoupés de trilles.
Je pense à un rossignol, parce qu'il y a longtemps que les merles on disparu du voisinage.

Trop fatiguée pour faire des recherches, je les remets à plus tard et je vais me recoucher.

Dans la journée, j'écoute quelques enregistrements nocturnes du chant du rossignol et j'essaie de comparer avec ce que je me souviens avoir entendu dans la nuit.

Les chants que j'entends me semblent assez ressemblants.
 

Serait-ce bien un rossignol comme je l'ai pensé d’emblée ?

Je commence à le croire. Et je pars faire quelques recherches dans ce sens.




Le Rossignole & l'Empereur de Chine
conte d'Andersen
illustration d'Edmond Dulac - vers 1911



En trouvant la fiche du rossignol j'apprends que le rossignol commence à chanter en avril. Et par ailleurs je lis qu'il ne chante la nuit qu'à la saison des amours, soit de début mai jusqu'aux environs du 20 juin.

La douceur inhabituelle des nuits actuelles aurait-elle trompé un de ces chanteurs légendaires ?...

J'y crois encore, jusqu'à ce que je trouve la fiche du merle
indiquant qu'il recommence à chanter en janvier en ville à cause des lumières...




Faun, einer Amsel zupfeifend (Faune, un merle sifflant)
Arnold Böcklin - 1864/65
Niedersächsisches Landesmuseum Hannover



Du coup, je doute un peu avoir entendu un rossignol dans la nuit du 12 au 13 janvier.

D'autant plus que le 15 janvier après-midi, depuis mon balcon (côté opposé à celui de ma cuisine) j'ai nettement entendu un merle chanter dans un des jardins des pavillons voisins de ma résidence. Mais je ne l'ai pas vu...



Das Duett (Le duo)
Johannes (Hans) Gabriel Jentzsch - 1923
collection privée



Affaire à suivre !





©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2020