samedi 29 mars 2014

Chloris, Flore et Zéphyr


Flore couronnée par Zéphir (détail)
Boullogne le Jeune - 1701
Château de Fontainebleau (notice)



Dans les Fastes (5, 195) Ovide raconte l'histoire de Chloris qui, poursuivie par Zéphyr, se métamorphose en Flore messagère du Printemps, et libère par son souffle une pluie de fleurs qui se répandent sur toute la campagne. Ce mythe est décrit par Botticelli dans sa Primavera et repris dans  La naissance de Vénus.




Primavera (détail) Zéphyr et Flore
Sandro Botticelli - 1478-82
Galerie des Offices, Florence



D'après Ovide, Chloris la verdoyante, une nymphe parmi celles de l'éternel printemps de l'Âge d'Or, fut enlevée par Zéphyr, le vent d'Ouest, qui l'épousa. En guise de cadeau de noces, il lui offrit le pouvoir de faire éclore les fleurs du Printemps.



La naissance de Vénus (détail)
Sandro Botticelli - 1483-85
Galerie des Offices, Florence


Si vous avez un petit quart d'heure de libre, cliquez ici, vous pourrez ainsi visionner une analyse de La naissance de Vénus qui ne manquera pas de vous intéresser, j'en suis certaine.




Flore
Francesco Melzi - 1520
Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg (lire la notice)


Les anémones dans les plis du vêtement de Flore (ci-dessus) sont une allusion à Zéphyr, son époux, Anemos étant le mot grec pour "vent".




Flore
Jan Matsys - 1559
Hamburger Kunsthalle, Hambourg



Flore et Zéphyr
Jan Brueghel l'Ancien et Peter Paul Rubens - 1617
Jardins Dessau-Wörlitz, Allemagne



Zéphyr couronnant Flore
 Boullogne le Jeune - 1702
collection privée (notice de Christie's)



Zéphyr et Flore
attribué à Boullogne Ainé - peint vers 1704
Musée des Beaux-Arts de Rouen (notice)



Flore et Zéphyr
Jacopo Amigoni - 1730
Metropolitan Museum of Art, New-York (notice du musée)



Le triomphe de Zéphyr et Flore
Giambattista Tiepolo - 1734-35
Ca' Rezzonico, Venise (notice n°17)



L'empire de  Flore
Giambattista Tiepolo - 1743
De Young Museum, San Francisco (notice)



Zéphyr et Flore
Jan Bogumił Plersch - 1778
Palais Myślewicki, Varsovie



Le Triomphe de Zéphyr et de Flore
Jean-Frédéric Schall  - vers 1790
collection privée (notice de Robert Simon Fine Art)



Flore caressée par Zéphyr
Baron Gérard - 1802
Musée de Grenoble (lire la notice du musée)



Flore dévoilée par les zéphyrs
Richard Westall - 1807
collection privée (notice de Christie's)



Flora, Blumen streuend (Flore semant des fleurs)
Arnold Böcklin - 1875
Musée Folkwang, Essen, Allemagne (notice)



Flora, die Blumen weckend (Flore, le réveil des fleurs)
Arnold Böcklin - 1876
Von der Heydt-Museum, Wuppertal, Allemagne





Flore et Zéphyr
William Bouguereau - 1875
Musée des Beaux-Arts de Mulhouse



Flore
Ferdinand Keller - 1883
collection privée



Flora
Friedrich August von Kaulbach - 1885
collection privée



Zephyrus wooing Flora (Zéphyr courtisant Flore)
Henrietta Rae - vers 1888
collection privée



Flore (et les zéphyrs)
John Roddam Spencer Stanhope - 1889
collection privée



Flora
Evelyn de Morgan - 1894
The De Morgan Foundation (lire la notice)



Flora and the Zephyrs
John William Waterhouse - 1897
collection privée (article sur ce tableau)



Flore
Théo Van Rysselberghe - vers 1900
Musée Jean-Paul II, Collection Porczyński, Varsovie



The Progress of Spring (La progression du Printemps)
Charles Daniel Ward - 1905
Dahesh Museum of Art, New York (lire la notice du musée)


La notice du Dahesh Museum ne mentionne pas Flore, ni Zéphyr et encore moins Chloris. Elle décrit simplement le cortège des jeunes femmes accompagnant dans sa marche celle qui personnifie le Printemps.

Or, pour moi cette jeune femme courtisée par une jeune homme, dont le vêtement flotte derrière lui à la manière de celui de Zéphyr, cette jeune femme ne peut être que Chloris.



*******


Pour terminer, je vous propose deux extraits du ballet "Le réveil de Flore" par le corps de ballet du théâtre Mariinsky (chorégraphie d'origine de Marius Petipa, sur une musique de Riccardo Drigo).










Le "passage au noir" vers la fin de la vidéo ci-dessus correspond au tomber de rideau, pendant lequel toute la troupe se rassemble pour le final. Il suffit d'attendre quelques secondes pour voir le rideau se relever et tous les danseurs présents sur scène formant le tableau final.




Bonus, pour celles qui sont fan de Philippe Jaroussky (j'en connais !), la première stance de "À Chloris",  un poème de Théophile de Viau écrit vers 1620, mise en musique par Reynaldo Hahn en 1916.

 




pour lire le texte qui accompagne la vidéo, cliquez ici


S'il est vrai, Chloris, que tu m'aimes,
Mais j'entends, que tu m'aimes bien,
Je ne crois pas que les rois mêmes
Aient un bonheur pareil au mien.

Que la mort serait importune
À venir changer ma fortune
Pour la félicité des cieux !

Tout ce qu'on dit de l'ambroisie
Ne touche point ma fantaisie
Au prix des grâces de tes yeux.

Tout ce qu'on dit de l'ambroisie
Ne touche point ma fantaisie
Au prix des grâces de tes yeux.



©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2014

33 commentaires :

  1. Ton billet me ravit !
    Je vais revenir demain (il est tard lol) pour cliquer sur les liens sur lesquels je n'ai pas encore cliqué et mieux étudier les oeuvres que tu as choisies.

    Mais déjà, je suis enchantée par "The Progress of Spring" de Charles Daniel Ward, quelle splendeur ! Et par Flora d'Evelyn de Morgan, je lui trouve un air de famille avec la Vénus de Boticelli.

    J'ai regardé les vidéo du ballet (ah ben vi ! lol ) hélas sur la 2e vidéo il y a un "noir" de 3:11 à 3.57... J'ai cru que cela venait de chez moi, je suis donc revenue en arrière et cela s'est reproduit donc, c'est bien la vidéo. Ah le la compagnie de ballets du Théâtre Mariinsky ! C'est un bonheur de les regarder. (j'ai leur vidéo de Casse-Noisette dans mes favoris, de temps en temps, je me passe des extraits)

    Je reviens demain pour écouter Philippe Jaroussky (je fais partie des admirateurs de son talent lol)

    Bisous Tilia et merci pour ce "printemps" !
    Doux week-end, à demain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce soir, attention à l'heure d'été, la nuit va être raccourcie !
      Pareil que toi, je trouve que le tableau d'Evelyn de Morgan a une certaine parenté avec la Naissance de Vénus. À propos de cette Vénus de Botticelli, as-tu regardé la vidéo que j'ai indiquée au-dessous ? J'aimerais savoir ce que tu penses de cette analyse.

      Pour le "noir" de la seconde vidéo du ballet, j'ai ajouté une explication, qui me semble logique, au-dessous de la vidéo en question. Casse-Noisette est aussi mon ballet favori !

      Bisous, Nathanaëlle à bientôt, ne trotte pas trop vite ;-)
      et bonne nuit.. rétrécie :-((

      Supprimer
    2. Dans toutes ces oeuvres, il y a tant de beautés, comme chez John Roddam Spencer Stanhope, qui rappelle Botticelli. la grâce chez Waterhouse, Morgan ou Ward...

      Oui, bien sur j'ai vu la vidéo jusqu'au bout. j'ai attendu la fin du noir vu que la musique ne s'arrêtait pas, mais je ne pensais pas qu'il s'agissait d'un baisser de rideau.

      Comme tu souhaites savoir ce que je pense de la vidéo, je vais faire 2 comms, car j'ai peur que tout ne rentre pas dans un seul, pardon par avance pour la longueur.
      A tout de suite...

      Supprimer
    3. Je viens de regarder la vidéo sur la Vénus de Botticelli : Depuis toujours je trouve que son visage est l'un des plus beaux de l'histoire de la peinture, si ce n'est le plus beau. (Je ne parle pas du corps, les canons ne sont pas trop équilibrés). La perspective s’efface dans le décor, mais c’est volontaire de la part de l’artiste. Bien que la technique de Botticelli cernait la précision des contours, la beauté des sujets est magnifique, la palette si douce et réaliste, qu’on lui pardonne son influence d’orfèvre. C’est ce qui fait son style, sa pâte. On reconnait Botticelli entre mille. Il y a d’énormes fautes de dessin sur ce tableau. Les yeux des protagonistes ne sont pas alignés, les épaules de Vénus tombent à l’excès, les orteils sont laids, malgré cela, on aime sa délicatesse. La forme du corps, petite poitrine, hanches large, forme longiligne, est typique du Moyen-Age. Là encore c’est volontaire. Tout est construit comme une tapisserie, tout comme la Primavera. C’est de la poésie pure. L’Art montre le beau, pas le laid, et je reste perplexe parfois devant certaines toiles, certaines Vénus aux rondeurs graisseuses… mais ceci est un autre débat lol Ce sont les préraphaélites qui ont redonné vie à l'Art de Botticelli et surtout ont fait revivre la beauté féminine dans la peinture, avec des formes longues et équilibrées et gracieuses.

      Supprimer
    4. Au XIXe, il n'y avait que des hommes qui avaient le droit de s'exprimer avec l'Art, les écoles d'Art n'étaient pas ouvertes aux femmes (as-tu lu Madame Sourdis de Zola ? Je suppose qu'il a dû y en avoir à la pelle des madame Sourdis ! Des artistes féminines dont les maris signaient les toiles, jusqu'à Colette dont Willy signait les œuvres littéraires, c'est scandaleux ce patriarcat machiste qui régnait sur l'Art et honnêtement, je suis choquée sur les gravures du XIXe, de voir uniquement des hommes sur les gravures de la cour des Beaux-Arts). Tout cela pour revenir à ce qui est dit dans la vidéo. C’est l’homme qui voit de la sensualité dans ces corps nus, perso, je ne vois que de la beauté. C’est assez pervers parfois les interprétations des uns et des autres. Le XIXe était ridiculement pudibond, à côté de cela, Cabanel, entre autres, peignait une Vénus aux formes superbes, et on la trouvait trop sensuelle, mais c’est Vénus ! Pas l’épicière du coin ! L’esprit étriqué du public ou des critiques fait parfois peur tant il est sot. La vidéo dit que les représentations de la femme sont revenues à cette tendresse vénusienne de Botticelli et qu’ensuite tout a été fait pour « Assouvir les phantasmes de l’homme, et voir en ces représentations la femme objet »… Quelles élucubrations ! Je ne comprends pas les hommes, car je n’y vois pas cela et l’Art n’est pas là pour ça. Ils analysent trop faussement. Nous venons de Venus et eux de Mars, ce doit être cela lol

      Bisous et merci encore Tilia pour tes sujets et ta documentation passionnants.
      Belle semaine !

      Supprimer
    5. Mille mercis, Nathanaëlle, pour m'avoir donné ton avis sur "La Naissance de Vénus".
      J'avais remarqué le déséquilibre de sa posture : on dirait que le souffle de Zéphyr la pousse dans les bras de l'Heure qui s'apprête à couvrir sa nudité :-)
      La ligne claire du dessin m'avait également frappée, d'autant plus que ce style fait ressortir le contour des ongles qui, du coup, ne paraissent pas très bien entretenus !
      Par contre je n'avais pas remarqué le manque d'alignement des yeux.

      Quant à l'avis donné par le commentateur de la vidéo à propos de la femme objet, je pense qu'il concerne surtout le public anglais de l'ère victorienne. Et pour la parenté entre la Vénus de Botticelli et les peintures des Préraphaélites, elle saute aux yeux quand on regarde la Flora d'Evelyn De Morgan.

      Bref, voila un sujet des plus passionnants et je te remercie derechef pour l'avoir si bien développé.

      Excellente semaine à toi aussi, bisous

      Supprimer
    6. Je ne critiquais pas les paroles du commentateur de la vidéo, mais l'état d'esprit masculin du XIXe, du XXe, et même du XXIe siècles (faut pas croire que l'homme s'est réveillé "évolué" le matin du 1er janvier 2001 ! lol) , qui bien sur, influe sur le public entier, (hommes et femmes confondus) sur les avis qui se laissent engluer dans ces pensées, on a envie de dire "ouvrez vos yeux, cela ouvrira votre esprit ! " lol Regardez l'Art pour l'Art et non pour ce que vous imaginez de coquin parce que votre esprit bifurque invariablement à un certain stade...L'Art ce n'est pas Pigalle. Mais va faire comprendre ça...lol

      Ah la Flora d'Evelyn de Morgan est.ravissante ! D'ailleurs les femmes peintes par les préraphaélites en général sont très belles, et leurs formes sont "normales" et même sublimées.

      Et vi, pardon monsieur Botticelli, mais les yeux sont truffés de fautes de dessin ! Même dans l'axe des globes... Et la délicatesse des traits et celle de la facture ne se marient pas bien avec ce "cloisonné" un peu abrupt par endroits, mais c'est Botticelli ! lol De toute façon, malgré cela, j'aime cette oeuvre, parce que ce n'est pas n'importe quoi non plus...
      Respect ! lol
      J'ai adoré "discuter" avec toi sur le sujet, c'est hyper intéressant, il faut que tu ailles lire le billet de ma copine Sophie, elle est remontée comme une pendule (et elle a raison) sur la vision actuelle de l'Art. Je t'envoie le lien.(tes cheveux vont se hérisser, en tout cas, les miens, ça l'a fait ! lol)
      Bisous Tilia et bon 1er avril ! lol

      Supprimer
  2. magnifique, merci ! je dois revenir pour revoir...(je n'aime pas le vent ,même la brise..:)))
    les caresses de zéphyr ,une peinture moderne pour l'époque!
    brise et bises ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'aimes pas le vent, il ne faut pas aller en vallée du Rhône quand souffle le Mistral, ni sur les plages de l'Atlantique, surtout en Bretagne !!
      Moi, c'est le soleil que je crains, j'aurais du naître à la Belle Époque quand la mode était aux ombrelles !
      Bises, sans brise ;-)

      Supprimer
  3. Ben dis donc, c'est coquin sur ton blog ce matin
    enfin au premier coup d'oeil.
    Point le temps de tout regarder, je file au marché.
    A ce tantôt après la tonte du gazon ou peut-être avant.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le Zéphyr qui est coquin, Claude !
      ce coquin de vent si bien chanté par l'ami Georges.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Il fait beau, mais en contre partie il y a encore un pic de pollution sur Paris et la banlieue :-((
      Bon dimanche chez vous (ou ailleurs ;-))

      Supprimer
  5. Vive la mythologie qui inspire si bien les artistes...et Vive Tilia qui sait nous en faire profiter... J'ai aussi eu un "manque" dans la vidéo du ballet , quel plaisir de voir et d'écouter tous tes liens...
    je reviens plus tard pour les premiers liens car l'heure tourne et nous en perdons une d'heure ce WE !
    bises printanière Tilia mais sans se découvrir d'un fil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En général les sujets mythologique ne sont pas mes préférés car souvent trop traité de manière trop foisonnante (sans parler des "pompiers" !). Ce qui n'est pas le cas avec Flore et Zéphyr, puisque la plupart des peintres les ont représentés avec un entourage restreint.
      Pour le "noir" dans la vidéo, j'ai rajouté une explication au-dessous.
      Bises et bonne nuit, Josette,
      (pour le dérangement amené par l'heure d'été, il faut se dire que ce sera bien agréable d'avoir une heure de plus le soir pour se balader avant le coucher du soleil)

      Supprimer
  6. Intéressant billet, Tilia, comme d'hab' !
    Toutes ces peintures sont très jolies mais je ne mettrai pas ça dans mon salon.
    Mon préféré est peut-être Flore et Zéphyr par Jacopo Amigoni.
    La robe de Flore par Evelyn de Morgan est somptueuse.

    Merci pour tes liens sur mon blog. J'ai laissé un com sur le blog concernant les horreurs qu'on fait à Paris et les travaux que l'on ne fait pas.

    Bon je vais voir les vidéos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tableau que je mettrais volontiers dans ma chambre, c'est la "Flore" d'Evelyn de Morgan !
      Pour les cadenas du Pont des Arts, je comprends ton agacement (tu n'es pas la seule !) mais cette vidéo est à regarder en toute objectivité.
      Elle expose très bien la démarche de tous ces amoureux (des touristes pour la plupart) qui, au lieu de graver des cœurs sur les arbres (ce qui les blesse), accrochent un souvenir au nom de leur amour sensé durer toujours.
      À notre époque (où plus d'un couple sur deux ne tient pas la route jusqu'à la fin de ses jours) la promesse de rester toujours ensemble est assez encourageante par rapport au bonheur de leurs futurs enfants.

      Supprimer
  7. première vidéo :
    ça c'est de la danse ! le premier danseur a des envolées magnifiques.
    seconde vidéo :
    très jolie aussi, musique plus enlevé, elle me fait penser un peu à du Offenbach.
    Je me garde la troisième pour la semaine prochaine.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec toi, pour la performance des danseurs, les zéphyrs aussi sont très aériens, et pour la référence à Offenbach.
      Bises et belle journée dominicale, Claude, à tantôt

      Supprimer
  8. Quel bouquet!
    Mais il faut plus d'un quart d'heure de libre pour tout savourer!
    A + tard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savourer les fleurs...
      voila qui me fait penser qu'il faudra que j'aille faire un tour en bordure de Seine, là où j'ai cueilli des fleurs d'acacia il a quelques années (cinq ans déjà, comme le temps passe !).
      C'est délicieux en omelette sucrée

      Supprimer
  9. Botticelli et Jaroussky quelles merveilles absolues! Merci Tilia!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous aussi, fan de Jaroussky ?
      Bienvenue au club ;-)

      Supprimer
  10. Quelle merveilleuse coïncidence Chère Tilia en revenant d'une conférence je prépare mon billet et ce matin je découvre que nous sommes sur le même registre avec les images identiques ( qq unes )
    Cela me trouble
    Merveille !! bien sûr que ton article si complet et plein de ravissement
    Amicalement AA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonton Jung expliquerait fort bien cette coïncidence en évoquant l'inconscient collectif. Il doit y avoir un système de communication entre les personnes qui sont sur la même longueur d'ondes ;-)
      De toutes manières, avec l'expo Watteau Fragonard du musée Jacquemart-André, le sujet est dans l'air du temps.
      Amicales bises, chère Arlette

      Supprimer
  11. Quel défilé de beauté !!! Et l'apothéose pour moi dans la voix de ce cher Philippe Jaroussky !!
    Un printemps réjouissant, vraiment !!!
    Laquelle choisir ? J'aime beaucoup Flora de Evelyn de Morgan
    Belle semaine printanière dans la même veine que ton billet !!
    Bises émerveillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pleinement d'accord avec toi ! pour Jaroussky et pour De Morgan.
      Doux printemps sur ta contrée, Enitram, passe une bonne semaine.
      Bises, portées par les petits zéphyrs

      Supprimer
  12. Magnifique il est le printemps chez toi :-) Je vais revenir demain pour le savourer lentement :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super !
      à très bientôt, Fifi
      pour moi il est grandement l'heure d'aller au lit (fichue heure d'été ! )

      Supprimer
  13. Le printemps est synonyme de grâce dans tout ce que tu nous montres et donne à entendre !
    Coups de coeur pour la toile de Evelyn de Morgan, pour l'humour et la sensualité de Flore caressée par Zéphyr et puis la grâce toute particulière de Botticelli !
    Merci pour ton grenier des merveilles, Tilia !
    Bises printanières !

    RépondreSupprimer
  14. j'adore cette série, Flore et Zéphir , comme j'ai trouvé les tableaux sur le printemps absolument merveilleux!

    RépondreSupprimer
  15. Ah! le printemps commence bien en passant par la mythologie (qui n'était pas si douce si on plonge vraiment dans les histoires). En tout cas, que de belles couleurs, on voit bien que la météo du moment t'inspire :-)

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir!
    Alors voilà j'ai une petite question: je suis en option latin et nous avons un travail sur un couple mythologique au choix. j'ai décidé de prendre Zéphyr et Flore (donc merci pour ce site ;). nous sommes amenés à mettre en relation dans œuvres comme des tableaux, des ballets,.. illustrant les éléments du mythes avec des textes latins et en venant sur cette page j'ai lu que
    "Dans les Fastes (5, 195) Ovide raconte l'histoire de Chloris qui, poursuivie par Zéphyr, se métamorphose en Flore messagère du Printemps, et libère par son souffle une pluie de fleurs qui se répandent sur toute la campagne. Ce mythe est décrit par Botticelli dans sa Primavera et repris dans La naissance de Vénus." et le problème est que je ne retrouve pas dans le texte latin l'extrait où Flore libère par son souffle une pluie de fleur.. si quelqu'un en sait plus :)

    merci!

    Ps: voilà le texte d'Ovide et la traduction: http://bcs.fltr.ucl.ac.be/FASTAM/F5-183-378.html

    RépondreSupprimer