dimanche 17 mai 2015

Drôle d'oiseau !


Le 20 mars dernier, pour fêter l'arrivée du printemps, j'ai publié des photos de ma promenade sur le chemin de halage. Si vous avez une bonne mémoire visuelle, vous vous souvenez peut-être de  celle-là :


Étrange bestiole !



Les commentaires sont allés bon train pour tenter d'identifier cette drôle de bestiole. J'admets bien volontiers avoir fait fausse route au départ en évoquant les capteurs de rêves et le Kokopelli amérindiens. Quoique finalement, le Kagou, oiseau emblématique de la Nouvelle-Calédonie, que j'ai cité en dernier ressort dans les échos, se trouve dans la même direction géographique que celle dont il va être question aujourd'hui. Mais n'anticipons pas.

Ce 8 mai, comme il y avait un peu de soleil et que la température était presque agréable, j'ai repris le chemin de la Seine avec l'intention de faire une photo plus rapprochée de l'étrange décoration ornant le portillon de la péniche Liberté.



En Mai, le temps fait ce qu'il lui plait !
Le Printemps de Mars n'a pas duré longtemps
et les jours de pluie du mois d'Avril ont fait monter le niveau de la Seine



Le temps d'arriver sur les lieux, le soleil s'étant mis à jouer à cache-cache avec les nuages et l'exubérance de la végétation, qui plonge à présent la rive dans une semi-pénombre, ont contribué au peu d'attrait de mes photos. Enfin, ce jour-là la chance était avec moi.

Alors que je m'approche du portillon en haut duquel est accrochée cette bizarre décoration, j'aperçois un jeune homme à la mine sympathique qui s’apprête à quitter la péniche. Sans doute est-ce le maître des lieux. Lui aussi me voit, plantée là avec mon appareil photo en main. Que faire d'autre sinon le saluer poliment, lui dire que la chose qui surmonte son portail excite ma curiosité et lui demander l'autorisation de la photographier ?

Le monsieur ayant gentiment donné son accord, vu le contre-jour et le peu de lumière à cet endroit très ombragé, j'ai utilisé le flash. Le résultat est étonnant :


on ne dirait pas vraiment la même bestiole !


En sollicitant la permission de photographier ce curieux animal, j'en ai profité pour demander son pedigree. Le propriétaire m'a dit que cette sculpture est l’œuvre d'un artiste qui travaille essentiellement avec des matériaux récupérés dans les décharges et qu'elle représente un oiseau imaginaire...


Je ne sais pas vous, mais moi l'allure générale de cet "oiseau imaginaire" me fait penser à un kiwi, un peu comme celui du pendentif ci-dessous.







Voilà une occasion d'en savoir un peu plus sur ce volatile exotique aux ailes quasi inexistantes et totalement dépourvu de queue, dont la silhouette est pourtant familière à tous ceux qui se soucient de la santé de leur cuir.



North Island Brown Kiwi ou Kiwi de Mantell
lithographie de John Gerrard Keulemans



Le nom du kiwi lui a été donné par les autochtones Maoris, qui l'ont baptisé "kivi-kivi" d'après l'imitation du cri du mâle, une sorte de sifflement perçant interprété phonétiquement "Ki-Wi".

Le kiwi est un des symboles de la nation néo-zélandaise. À ce titre, son effigie figure sur des timbres postaux, ainsi que sur des billets et certaines pièces de monnaie.


crédit photo 



Incapable de voler, le Kiwi est classé dans l'ordre des Aptérygiformes, un ordre constitué de la seule et unique famille des Aptérygidés  regroupant les cinq espèce de kiwis qui n'existent pas en dehors des forêts de la Nouvelle-Zélande, du moins à l'état sauvage.



Par prudence ?.. à l'état sauvage, le kiwi ne se nourrit que durant la nuit
en fouissant le sol à l'aide de son long bec



Parmi les nombreuses particularités du Kiwi, celles de ses sens olfactif, auditif, tactile et visuel sont les plus étonnantes. Contrairement à la plupart des oiseaux, la vue du Kiwi est limitée à soixante centimètre en journée et moins de deux mètres la nuit.

Autre particularité notable, le Kiwi utilise son odorat et son audition pour capturer ses proies. C'est grâce à ses narines, curieusement disposées à l'extrémité de son long bec, et à ses orifices auditifs, bien plus grands que ceux des autres oiseaux, qu'il repère ses proies : insectes, vers et larves qui résident sous la litière forestière ou dans l'humus.



"Nosing Around"
Kiwi en bronze, œuvre de Karryl



Le costume de cet oiseau peu ordinaire ressemble plus à un pelage un peu ébouriffé qu'au plumage de la plupart des volatiles.

Encore plus étonnant, le Kiwi possède des vibrisses à la naissance du bec, de grands poils ressemblant à la "moustache" des chats, qui lui évitent entre autres de se crever un œil avec une branchette quand il enfonce son bec dans le sol pour y chercher sa nourriture.



Admirez mes belles moustaches !



Lorsqu'il se déplace avec le bec au ras du sol pour se nourrir, le Kiwi émet des bruits bizarres qu'un observateur assez proche de lui peut percevoir. Des grognements et des sifflements donnant l'impression que l'oiseau ronchonne en ne trouvant pas d'aliments à sa convenance.

En réalité, ses reniflements sont produits par l'ouverture et la fermeture d'une valve située derrière ses narines, afin de lui éviter d'inhaler les poussières et débris qu'il soulève en fouillant le sol ou la litière feuillue.



Pour moi, le son de cette vidéo ne me permet pas d'entendre clairement les bruits de reniflements du Kiwi...


Par contre il me semble percevoir des reniflements vers 0:25 et de 0:46 à 0:53 dans cette autre vidéo :








Quelques liens pour en savoir davantage sur les Kiwis :

La fiche du Kiwi austral

Les mythes concernant les Kiwis (en anglais)

Le sanctuaire animalier de Karori

L'oiseau-éléphant de Madagascar, ancêtre des Kiwis...

Manukura, le Kiwi blanc



❃✿❃✿❃✿❃✿❃



Et pour terminer, quelques autres sculptures de Kiwis



Kiwi en bois de Kauri (Agathis australis) et os de bovidé
œuvre de Kerry Kapua Thompson





Kiwi
Sculpture métallique de Teangi Chambers
(pour voir sa galerie cliquer sur une image et faire défiler)






Trois Kiwis
bronze à patine
Peter Woytuk





Kiwi en acier Corten
par Nicky Adams




Sculpture de Peter Woytuck dans la 72e rue à New-York
voir la fiche de cette sculpture
(autres œuvres de cet artiste à NY)




Kiwi origami



❃✿❃✿❃✿❃✿❃



Le Kaki et le Kiwi


Le kaki dit au kiwi,
D’un petit ton réjoui,
D’un petit ton délicat:
«Nous portons des noms en “k”.
Soyez l’ami du kaki.»
Et d’un petit air exquis,
D’un petit air ébloui,
Conquis, le kiwi dit oui.


Lucienne Desnoues, Le Compotier



❃✿❃✿❃✿❃✿❃



Bon dimanche ensoleillé
à toutes et à tous !



EDIT DU VENDREDI 12 JUIN 2015

Grâce à Claude, qui m'a informée, j'ai pu découvrir le site de l'auteur du drôle d'oiseau représenté au début de ce billet, dont je republie ci-dessous mes deux photos placées côte-à-côte.



















Le sculpteur en est très certainement Laurent Marie, qui explique ici sa démarche artistique, l'œuvre qu'il présente ci-dessous étant presque identique à celle que j'ai photographiée sur une péniche lors de ma promenade du 12 mars dernier.

Lire l'article de Ouest-France







©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2015

74 commentaires :

  1. Comme il est mignon cet oiseau ! Je l'ai toujours trouvé craquant.
    Très jolies tes photos du bord de Seine sous la pluie, j'aime beaucoup cette lumière en général, et ton cliché au flash est très réussi !

    Oui en effet sur la vidéo à 23 et 24 on l'entend bien renifler et sur la seconde aussi, de 44 à plus de 53 !
    J'adore les 3 bronzes de kiwis !
    Merci Tilia pour ce voyage au pays du Kiwi, j'en sais désormais un peu plus cet adorable oiseau, trop mignonnes ces vibrisses ainsi que son reniflement !
    Gros bisous et bon dimanche Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathanaëlle ! grâce à ton écho j'ai pu rectifier la présentation de la première vidéo, que le propriétaire n'autorise pas à intégrer dans un site tel que celui d'un blog...

      Pour ma part, dans la première vidéo, j'ai l'impression d'entendre la respiration retenue (pour ne pas se faire repérer par le kiwi qui a l'oreille fine !) de la personne qui filme, plutôt que les reniflements de l'oiseau...

      Bisous itou et belle journée sur ta contrée, Nathanaëlle

      Supprimer
  2. A priori j'aurais dit que c'était une pure vue de l'esprit, mais lorsqu'on voit certaines sculptures, surtout les métalliques, on peut effectivement penser au kiwi. Étrange oiseau, mais charmant, surtout avec ses moustaches. J'aime beaucoup celui en origami. Bon dimanche à toi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, c'est moi qui, cherchant à tous prix une ressemblance, ai pensé au kiwi. En parlant d'oiseau imaginaire, le propriétaire est plus proche de la réalité.
      Je le trouve infiniment sympathique cet oiseau, avec ses "moustaches" de chat et son plumage qui ressemble à un pelage !
      Amitiés

      Supprimer
  3. Tu ne dis pas s'il est vert dedans quand on le coupe en deux, ni s'il est comestible et savoureux... ?
    Y a-t-il des recettes de kiwi néo-zélandaises ?

    RépondreSupprimer
  4. Du coup, je suis allé au marché et j'en ai pris trois kilos!
    Tout tout tout vous saurez tout sur le kiwi... :-)
    Bon dimanche Tilia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon appétit ! Chri
      Je mange un kiwi tous les jours au petit-déjeuner et, par expérience, je sais que les kiwis ne se conservent pas longtemps :D

      Supprimer
  5. C'est quand même drôle sa ressemblance avec le fruit, tu lui enlèves le bec et la tête, cela te fait un kiwi fruit sur pattes :-)) D'après Wiktionnaire le nom du fruit découle de celui de l'oiseau symbole de la Nouvelle Zélande
    J'aime beaucoup le Kiwi en bois de Kauri et encore plus le kiwi en bronze !

    Il a un coté nounours cet oiseau vu sa "rondeur ovale" sans ailes ni queue, je l'aime aussi pour cela.
    Tu nous mène loin au travers de tes promenades. Ton kiwi "oiseau imaginaire" a l'air sidéré de te revoir, le flash lui faisant un regard tout blanc presque épouvanté :-))
    Je reviens plus tard pour voir tes autres liens
    Bisous Tilia !
    Merci pour "les falaises" de fifille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Découvert en rédigeant ce billet, l'arbre Kauri m'a enchantée. Son nom latin "Agathis australis" est déjà magique, sa taille et ses propriétés le sont encore plus !
      C'est vrai que le kiwi ressemble à une peluche !
      Parfaitement d'accord, l'effet produit par le flash sur ce drôle d'oiseau imaginaire est sidérant :-)

      Schmoutzele, Fifi, à bientôt

      Supprimer
  6. Le bleu de ton volatile découvert est magnifique et la forme incite aux sculptures des plus réalistes et contemporaines du plus bel effet dans n'importe quel matériau
    Aimerais en avoir un
    Merci Tilia pour tes recherches toujours surprenantes à partir d'un détail de promenade

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bleu que tu as si judicieusement noté m'a subitement rappelé une précision donnée par l'habitant de la péniche : cette partie colorée de la sculpture proviendrait d'une carrosserie automobile...
      Merci à toi, Arlette, pour ta fidélité

      Supprimer
  7. Après une balade au bord de la seine, je saurais tout, tout sur le kiwi, et encore avec maestria tu nous dévoiles de belles choses le concernant !!!
    Un plaisir de lire tes billets !
    Très bonne semaine à toi ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un oiseau vraiment étonnant, ce kiwi ! j'ai vraiment eu du plaisir à rédiger ce billet. Ravie que cela te plaise :-)
      Bises en retour et belle semaine, malgré le passage pluvieux qui s'annonce

      Supprimer
  8. Bonjour chère Tilia, j'ai aussi l'impression de voir un Kiwi. J'aime beaucoup cet art de la récup et certains artistes font des merveilles avec toutes sortes de matériaux. Merci pour ce billet instructif et plein de curiosité joyeuse. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Pétales de fée, je ne sais pas pourquoi, mais la façon dont tu dis "j'ai aussi l'impression de voir un Kiwi" m'a fait penser à Z'ai cru voir un ros minet ! :-))
      Bisous itou, chère Pétales de Fée, merci de ta visite.

      Supprimer
  9. Personellement quand je pense "kiwi" je pense cirage,.
    Je n'ai connu le fruit que bien plus tard.
    Merveilleux billet qui nous en apprend un maximum sur cet oiseau qui vient de Nouvelle Zélande jusqu'au bord de la Seine pour trouver refuge sur une péniche et sur un blog.
    Coup de coeur pour les trois kiwis de Peter Voytuk.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kiwi pour moi, c'est plutôt le fruit : j'en mange un tous les matins ;-)
      Le kiwi origami n'est pas mal non plus, je trouve

      Supprimer
  10. Ton adorable bestiole est plus mise en valeur par ta première photo mais la seconde en effet est plus informative, disons que l'une et l'autre traduisent son occupation différenciée de la journée. Le kiwi est assez emblématique. Un ami bloggueur de la première heure habite Auckland. Il s'est mis en longue pause mais m'a fait le plaisir de me rendre visite deux fois dont une fois assez longuement avec sa petite famille (trois semaines). Je disais de lui qu'il vivait la tête en bas, là il est en automne et va entrer en hiver. J'adorais aller visiter son blog, si dépaysant par les animaux et les végétaux. Lui disait qu'il n'y avait pas de papillon de jour, seulement des papillons de nuit en Nouvelle Zélande, etc etc. Toutes choses et êtres qui nous sont familiers et ne le sont pas ailleurs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de papillon de jour en Nouvelle Zélande ? quel dommage !
      C'est peut-être dû au fait qu'à l'origine il y avait énormément d'oiseaux dans l'île...

      Supprimer
  11. Les kiwis que l'on cultive soi même se conservent tout
    l'hiver, comme les pommes. Mon père avait mis deux actinidias (les souris végétales leur autre nom) sur le mur du jardin. Un jour nous avons vu une personne à l'extérieur sur une échelle qui en récoltait. Mon père a laissé faire mais il m'a dit "dommage", car il faut attendre un peu qu'il ait gelé pour qu'ils soient bons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'an passé les golden kiwis sont arrivés en France, je viens juste de l'apprendre ! En aurais-tu déjà goûté ?...

      Supprimer
    2. Le Golden Kiwi a sans doute surtout un intérêt esthétique, comme les carottes jaunes ou noires, les tomates vertes etc... qui font des macédoines ou des salades appétissantes
      Ma grand mère aurait adoré : elle avait des fraises blanches par exemple (j'en ai un ou deux pieds dans le jardin, mais comment les reconnaître lorsqu'ils sont seulement en feuilles ?)

      Supprimer
    3. J'ai aussi des groseilles roses, cadeau de mon frère qui m'a fait la bouture : très sucrées. La prof de bio de mon fils en classe prépa à St Louis ne connaissait pas, c'est pourtant à présent un classique

      Supprimer
    4. Et les groseilles blanches ?
      Je me souviens qu'il y en avait dans le jardin de notre maison à Avignon et il me semble qu'elles étaient effectivement plus sucrées.

      Supprimer
    5. Ouf ! Je viens de terminer 12 pots de confiture de fraise (variété darselect, j'ai mis les même dans le jardin l'automne dernier mais les 3,9 kgs que j'ai cueillis aujourd'hui avant l'orage viennent de la libre-cueillette). J'ai eu des commandes de ma fille. D'ordinaire les confitures que je fais ne trouvent pas preneur....
      J'ai un groseiller blanc dans le jardin, mais il est tout rikiki depuis 20 ans qu'il est là. Il produit juste assez pour une dent creuse.

      Supprimer
  12. Merci pour les "potelets", Tilia. Uniformes ils sont, sauf à Belleville tu le sais bien, notamment dans la rue Desnoyer. Devant "Frichez nous la Paix" par exemple >

    http://cergipontin.blogspot.fr/search/label/Frichez-Nous%20La%20Paix

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Tilia ! Suis passée vite fait.
    Comment un machin imaginaire nous ramène au Kiwi.
    Il faut manger du Kiwi, c'est plein de vitamines.
    Bon je file, mais je repasserai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude ! Tu fais comme le furet, tu cours par ci par là, pendant que je suis chez toi ;-))
      Je viens de parler du kiwi gold à Cergie (ci-dessus) tu me diras si tu as déjà eu l'occasion d'y goûter (moi pas encore) parait-il qu'il contient trois fois plus de vitamines que le vert...

      Supprimer
  14. Non, moi jamais mangé kiwi gold. Tu sais dans ma cambrousse pour trouver des kiwi green super bons, il faut se lever de bonne heure.
    Impressionnants les yeux de la bébête avec ton flash.
    Un oiseau qui ne vole pas, c'est ballot, c'est comme le Dodo.
    Le kiwi a une bonne tête et le petit blanc est tout mimi.
    Cela me rappelle le cirage à chaussures.
    Ils sont tous plus beaux les uns que les autres les kiwis que tu montres, à part le bleu.
    A partir de vendredi moi pas le temps de venir, nous recevons nos amis Teutons jusqu'à mardi soir.
    Bises mouillées. Y en a marre de ce temps de chien !

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour Victor Hugo et son texte si bien ajusté aux photos, une superbe trouvaille, Tilia !
    Je reviendrai ce soir :-)

    RépondreSupprimer
  16. Ils sont beaux tous ces kiwis :)

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Tilia me voilà de retour...
    J'ai trouvé une ressemblance entre l'oiseau du batelier et la Sculpture métallique de Teangi Chambers !
    Merci pour tout ce que je découvre sur le kiwi qui serait une sorte de chaînon entre la gente oiseaux et le chat... est ce c'est ce qui expliquerai l'amour des chat pour la gente ailée ? il retrouve ainsi son ancêtre préhistorique ???
    je t'embrasse en espérant un ciel plus clément - dure transition entre la Crète et les Yvelines .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Teangi Chambers a une bien belle galerie de sculptures métalliques en tous genres, y compris une rose vermillon !
      Bon weekend de Pentecôte, Josette
      Bises chaleureuses, malgré la température peu clémente

      Supprimer
  18. Je néglige les ami(e)s par manque cruel de temps.... Toujours l'originalité avant tout et avec le printemps le retour des oiseaux. Cette année, ma terrasse est colonisée par eux. Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de chat chez toi pour faire la police sur la terrasse ?..
      Alors, tant mieux pour la gent ailée ! le monde serait bien triste sans ces petits chanteurs.
      Amitiés

      Supprimer
  19. Coucou Tilia , chouettes tes Kiwis et merci pour la petite histoire , adorables et impressionnantes les moustaches du kiwi ...
    Bisous Tilia et bon aprés midi ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les kiwis ont de chouettes moustaches et certaines chouettes, comme le Petit-duc de Grant, aussi :-)
      Bisous en retour et bon weekend, Thérèse

      Supprimer
  20. Ah, ils sont bien beaux, ces kiwis en bois... Quel étrange animal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moins étrange que l'Ornithorynque, le Kiwi.. plus joli, aussi :-)

      Supprimer
  21. vous saurez tout sur le kiwi....j'adore la bestiole et le fruit! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Conquis, le kiwi dit oui" ;-)
      Bises itou

      Supprimer
  22. J'aime la rondeur caressante et joyeuse des kiwis de Peter Woytuk !
    Celle attendrissante du kiwi blanc encore tout fragile dans son jeune âge !
    Et tes enquêtes toujours denses qui nous permettent de découvrir un sujet en profondeur !

    RépondreSupprimer
  23. Merci Tilia pour ton poème tout vert et tout joyeux !!!
    Et bisous pour un beau week-end de Pentecôte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'aime tes visites attentives et tes gentils messages :-)
      Bisous et bon dimanche pour toi aussi, Fifi, avec du beau temps sur ta jolie contrée

      Supprimer
  24. J'aime beaucoup ton billet qui commence comme une enquête puis devient scientifique et finit sur l'art.. comme toujours!

    RépondreSupprimer
  25. Dimanche nos amis Allemands ont été pris en charge par une amie qui habite sur une péniche (je ne le savais pas) près du pont de Suresnes. Ils ont fait un tour de petit bateau very speed sur la Seine. On pourrait dire sque c'est son dingy.
    Bises ensoleillées mais frisquettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dernièrement (au mois d'avril) j'ai pris des photos de la Seine depuis le pont de St Cloud et.. impossible de les retrouver !...
      Bonne fin de soirée, Claude, ou belle journée, selon le moment où tu me liras

      Supprimer
    2. Mince alors !
      Bisous de temps moche.

      Supprimer
  26. ben dis donc c'est le kiwi sous tooutes ces formes manqque le fruit

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Tilia, en réponse à ton commentaire / l'Alsace et la Lorraine : que serions nous toi ou moi si nos ancêtres étaient restés alsaciens ? Nous aurions une autre famille ou n'existerions même pas. Le kiwi a un joli plumage (?) qui ressemble au pelage de la chienne teckel-ratier (?) au patronyme de "Fissa" dont j'ai fait connaissance ce WEnd près de Beaune : un joli poivre et sel un peu rêche (mon mari a dit que c'est un peu comme moi, du moins pour la couleur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coincidence / les forges de St Dizier : nous sommes passés sur le canal en allant chez mon frère dans les Vosges, et mon mari a voulu quitter pour une fois la route principale pour passer dans St Dizier pour voir une fabrique de tracteurs dont il se souvenait. On ne l'a pas retrouvée, mais je me dis que s'il y avait une fabrique de tracteurs, sans doute était-ce à cause des forges ?

      Supprimer
    2. À propos de l'Alsace et la Lorraine, mon père, natif de St Dizier, s'est finalement retrouvé avignonnais, ayant dû fuir Nancy (où il habitait avec ma mère et mes deux aînés) au moment de l'Exode. Par deux fois l'Allemagne a détourné le cours de notre destinée. Sans la guerre de 70 je serais peut-être née à Strasbourg et sans celle de 40, sans doute à Nancy comme mon frère et ma sœur. En fin de compte, ce fut à Avignon !

      Supprimer
    3. Ils n'auront plus l'Alsace et la Lorraine. Pas le Berry ni la Sarthe non plus et encore moins Paris. Na !
      Bises ensoleillées.

      Supprimer
  28. Cela a du être un crève-coeur lorsque votre tilleul a été taillé. Il a sans doute repris du poil de la bête depuis mais tout de même... Devant chez nous, nous avons planté un charme qui au fil des ans a pris de l'ampleur. Il ne gêne pas du tout nos voisins, ni ceux d'en face ni ceux d'à coté. Mais il nous fait tout de même beaucoup d'ombre (ce qui en soit n'est pas désagréable, sauf / nos plantes)...
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui concerne la taille en automne ou au printemps, j'ai lu qchose à ce propos. Des essais ont été faits. Je ne me souviens plus du résultat. Il me semble que mon mari préfère tailler au printemps, peut-être que l'arbre survit mieux si la période de gel est passée. Il faut que je me plonge sur la "taille en vert", celle des vignes mais surtout des arbres fruitiers : nous avons un pommier en espalier qui en aurait bien besoin pour que les fruits grossissent et mûrissent bien.
      PS : le pommier est tout près du charme
      B-/
      Bonne fin de journée, Tilia...

      Supprimer
    2. Heureusement, le tilleul ratiboisé il y a une trentaine d'années, se porte aujourd'hui comme un charme ! Enfin, en mai 2014 il était en pleine forme. Il me semble même beaucoup plus étendu que par le passé. J'irai refaire un tour un de ces jours pour voir si les tronçonneuses continuent à le laisser vivre tranquillement...

      D'après ce que je viens de lire, la taille en vert des arbres fruitiers est destinée à modifier l'évolution des rameaux pour que l'arbre porte davantage de fruits.
      Dans le cas du tilleul d'une copropriété (dont les fleurs ne sont même pas cueillies pour les tisanes) je ne vois pas l'intérêt de le "massacrer" au printemps.

      Supprimer
    3. C'est mon fils qui va s'y coller pour tailler le pommier en espalier mi-juillet lorsqu'il va passer à la maison. Il a beaucoup travailelr chez mon beau-frère viticulteur et puis il a fait des stages chez des arboriculteurs. Moi je suis juste bonne à laisser libre court à mes instincts castrasteurs pour les arbustes ornementaux (laurier tin, éléagnus, forsythia, potentille etc)

      Supprimer
    4. Le dit beau frère viticulteur qui a aussi des arbres (chênes liège etc) nous ataillé une année le charme à Noël....
      Le tilleul de ta copropriété a de bien grandes feuilles mon enfants, j'aime bien les tilleuls à petites feuilles comme on en trouve à Berlin ou à Pragues (et en France aussi bien entendu)

      Supprimer
  29. Coucou Tilia,

    Kiwi.... qui dit oui ! et je dis bravo à ta collection : comme quoi une photo, une rencontre peut initier de bien beaux billets !

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Christineeeeee !
      Merci pour ce gentil commentaire
      Biiiiiiiiiiiiises en retour

      Supprimer
  30. Merci chère poète !
    Bisous de bonne soirée !!!

    RépondreSupprimer
  31. C'est vrai qu'elle est coquette certains soirs, la lune
    Petite concurrence avec l'astre du jour :-)
    Merci tout plein, Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Fifi, Schmoutzele et belle fin de semaine

      Supprimer
  32. Merci pour le pélican blanc mâle, Tilia. Le site que tu m'as donné je l'aime beaucoup mais je l'avais un peu oublié...
    Merci aussi pour l'opéra de Bartok. Je me souviens d'avoir été au père Lachaise avec un jeune ami autrichien, je lui ai montré la tombe de Rossini, et il m'a demandé "Mozart est plus connu n'est ce pas ?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non il n'y aura pas de suite au message d'aujourd'hui.... J'ai beaucoup passé la journée sous un barnum à discuter avec des amis et mon mari, à boire, manger, un peu comme nous faisons en famille dans le sud. Je suis une grande fainéante je l'avoue...
      Bonne soirée, bonne nuit, bon WEnd à toi, Tilia. Bises.

      Supprimer
    2. Mozart est plus connu du grand public que Rossini, c'est évident !

      Bien qu'en général je sois une vraie groupie d'Offenbach, je ne suis pas sûre d'être emballée par son opéra bouffe composé d'après le conte "Barbe Bleue". Mais je demande à voir !

      Bises en retour et belle fin de semaine, Cergie

      Supprimer
  33. Coucou Tilia !
    Merci pour ton enquête sur les halles de Béziers et d'Avignon. Elles se ressemble beaucoup.
    J'ai vu ton com chez Lucie concernant le Château de Versailles. Tu sais un jour on a croisé une horde de touristes japonnais à l'entrée du Mont Saint-Michel, c'était épouvantable ; on s'est fait bousculer comme pas deux. Ils devaient être pressés d'arriver en haut.
    Bises grises et frisquettes ce matin par rapport à hier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, certains touristes chinois (quand je dis "chinois" c'est vague, vu le nombre d'ethnies différentes que compte la Chine. Mais bon, je ne suis pas une spécialiste, alors..) sont d'un incroyable sans-gène.
      Exemple, toujours à Versailles dernièrement : alors que je suis en train de photographier un tableau dans une salle du château, sans attendre que j'ai terminé une "chinoise" est venue se planter juste devant, entre le tableau et moi, pour faire sa photo à elle. Aucune éducation !!!

      De la part des japonnais, ça me parait moins courant, en général ils sont plus polis. Mais il y a des exceptions à tout.. et des ploucs partout ! hélas :-/

      Bises de soleil clair et beau, cet après-midi :-)

      Supprimer
  34. Je n'aime pas beaucoup le roquefort sauf mixer avec du beurre. ON a dit tout et son contraire sur la vache qui rit mais j'aime, je n'en mange que quand j'en achète pour mon petit fils. J'en parlerai sur mon blog amis on a rapporté du fromage et du pinard de Sérignan.
    Oui, Béziers est une ville sympa, mais on se croirait des fois ailleurs...
    Bises ensoleillées.

    RépondreSupprimer
  35. C'est aussi grâce à Miss Yves.
    Le mystère est donc levé.
    Bises ensoleillées.
    PS Merci pour la pub.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui a fait le lien, grâce à ton excellente mémoire visuelle, donc c'est toi que je remercie ;-))
      Bises et bon weekend Claude

      Supprimer