vendredi 8 juillet 2016

Éclosion


Mardi après-midi, quand j'ai placé dans un vase la tige de lys rapportée de Gally, elle comportait deux fleurs et trois boutons. Mercredi soir, un des boutons avec craqué son corselet et... Oh surprise ! jeudi matin, au lieu d'un bouton éclos il y en avait deux.





Comme je l'ai dit à Claude dans les échos du billet précédent, je ne connais toujours pas le nom de ce lys blanc qui est bien différent du Lys de la Madone, celui qui fait partie de mes souvenirs d'enfance et qui exhale un parfum capiteux.

Les lys blancs de Gally sont différents. Ils n'ont pas de parfum. Le pollen de leurs étamines n'est pas jaune d'or, mais marron. Et leur calice manque totalement de profondeur par rapport à celui du Lilium candidum dont les fleurs sont campanulées.

En cherchant à l’identifier, j'ai seulement découvert qu'il fait partie des lys originaires d’Asie dont il est question dans cette page, comme tous ceux qui sont cultivés sur les terres de la cueillette de Gally et dont j'ai présenté plusieurs couleurs dans ma publication précédente.

J'aurai bien voulu connaître la dénomination botanique de cette variété asiatique de lys blanc, mais je ne l'ai pas trouvée.
Si quelqu'un(e) sait, merci de l'indiquer.



Edit du samedi 9 juillet

Ne cherchez plus ! Grâce à Nathanaëlle, j'ai enfin trouvé le nom de ce beau lys blanc qui fait partie des lys asiatiques.

Il s'agit du Lilium Navona.



©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2016

14 commentaires :

  1. Tu as raison mes lys sont ceux de la Madone, ceux qui embaument. En voulant photographier la tige de cette année, je l'ai cassée et l'ai mise dans un petit vase, ça sent super bon dans la maison.
    Voici un lien qui va t'en montrer d'autres
    Larry
    Je crois que certaines variétés que l'on peut acheter en pots ne repoussent pas quand on les plantes. Il faudrait que je renouvelle les miens.
    Bises ensoleillées !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas trouvé non plus, désolée, mais si jamais j'y parviens, je te le dirai. Ils sont beaux, comme tous les lys, on comprend qu'ils aient été choisis pour représenter la Vierge... et nos rois. Mais je pense que mon préféré est le Martagon.

    RépondreSupprimer
  3. C'est le Casablanca, le lys Casablanca, celui vendu par les fleuristes, il sent super bon, et il est superbe !
    Ton lys t'a récompensée pour ton admiration pour lui, il t'a offert une fleur de plus !
    Gros bisous Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas le lys "Casablanca, celui-là fait partie des lys orientaux qui, eux, sont parfumés. Alors que "le mien" ne l'est pas.
      Merci quand même pour la piste que tu m'as donnée. Grâce à elle, j'ai trouvé le nom du lys blanc asiatique, il s'agit du Lilium Navona.

      Voilà qui mérite une grosse bise ;-)
      Belle fin de semaine, Nathanaëlle

      Supprimer
    2. À propos du lys Casablanca, entre autres différences avec le Navona : il a une corolle en trompette ;-))

      Supprimer
    3. Maintenant que tu as pointé du doigt les différences, je les vois nettement ! lol En tout cas ce sont des lys royaux. Gros bisous Tilia

      Supprimer
  4. La blancheur du lys ressort merveilleusement sur le fond sombre.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais lire attentivement ton billet et explorer tes liens. Je me fais manger par les limaces, chaque année, mon "lilium candidum". Cette année je me suis résignée à mettre de l'anti-limaces et il a réussi à fleurir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne vas surtout pas y voir malice, mais ton « Je me fais manger par les limaces » m'a bien fait rire :-)

      Supprimer
  6. Un coup de chaleur Tilia. :o)
    Voilà ce que c'est que de faire des phrases à rallonge.
    Et de toute façon, on va bien un jour, se faire manger par quelque chose :-)

    RépondreSupprimer
  7. Superbe la photo ! Et pour ce que j'en vois le vase l'est particulièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce vase fait partie d'une série de trois. Je les montrerai peut-être un de ces quatre ;-)

      Supprimer
  8. Le côté détective a porté ses fruits...

    RépondreSupprimer