vendredi 2 décembre 2016

Un mardi à Orly





En commençant hier le récit de ses vacances de rêve, Claude m'a fourni l'inspiration qui me faisait défaut ces temps-ci.

La photo de l'avion qui a transporté Claude et son Chéri vers le paradis de l'Île aux Fleurs m'a remis en mémoire une partie de notre journée du 21 juin dernier à Orly.

Pour être sûrs de ne pas être pris dans un embouteillage et de ne pas faire attendre la personne que nous devions aller chercher à l'aéroport, nous étions parti de chez nous en fin de matinée, avec l'intention de déjeuner à Orly ville. Au passage, j'indique (à toutes fins utiles) le site du restaurant italien dans lequel, malgré l'affluence de midi, nous avons été fort bien reçus. Et duquel nous sommes repartis ravis, après un excellent repas pour un prix parfaitement raisonnable.


Peinture murale à Orly


Sur le trajet entre le parking où nous étions garés et le restaurant, j'ai fait la photo (ci-dessus) d'une étrange peinture sur un mur pignon (sans doute celui d'un quelconque entrepôt) que vous pouvez voir sous un autre angle et de plus près, en cliquant ici.

Après quoi, nous sommes arrivés sans encombres, et grandement en avance, à l'aéroport. En attendant le vol, par lequel un membre de notre famille rentrait de Corse, j'ai pris deux ou trois photos depuis le seul endroit d'où l'on aperçoit les pistes.


Air Paradis !



Un appareil de la British Airways (trois jours avant le Brexit !)


En déambulant dans les couloirs du terminal, pour faire passer le temps, nous avons été surpris par un incroyable tintamarre venant de l'extérieur. Aiguillonnés par notre curiosité, nous avons fini par découvrir devant une des portes d'accès, une petite troupe de joyeux percussionnistes en train de célébrer la Fête de la Musique.



Aéroport d'Orly, le 21 juin 2016
(13:21)





Aéroport d'Orly, le 21 juin 2016
(13:22)





Aéroport d'Orly, le 21 juin 2016
(13:42)





Aéroport d'Orly, le 21 juin 2016
(13:43)


Renseignement pris, il s'agit de Timbao, orchestre de percussions afro-brésiliennes basé à Clichy, dont vous pouvez voir une belle prestation ci-dessous.





Tout un spectacle !






Belle fin de semaine à toutes et à tous





©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2016

14 commentaires :

  1. Ils ne pouvaient sans doute pas jouer à l'intérieur de l'aéroport vu les normes de sécurité drastique. Cela devait donner quand même une belle ambiance pour les voyageurs et leurs familles.

    Je n'aime pas les aéroports, je trouve que nous y passons de plus en plus de temps, souvent dans une ambiance de stress et d'angoisses pour moi car je n'aime pas prendre l'avion. C'est vraiment le point négatif lorsque je pars en vacances loin. Mais c'est ainsi. Il y a des gens qui y travaillent et qui gagnent leur vie ainsi, tout un microcosme dont on ne voit que la pointe de l'iceberg. A bientôt Tilia.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a toujours quelque chose qui se passe dans les aéroports à qui sait regarder et, en l’occurrence, regarder. Cela enlève une partie du stress. Une belle note de couleur en plus ce qui nous change de la grisaille actuelle.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Merci, Michel, pour la précision.
      Pour les personnes intéressées :
      lien vers l'article Batucada

      Supprimer
  4. Coucou Tilia ! Merci pour le clin d'oeil.
    Nous n'avons pas eu la même chance que toi pendant notre longue attente avant d'embarquer. Un peu bruyant quand même ! ça réveillerait un mort.
    Me remets doucement du retour à la dure réalité de la vie.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. quel dommage qu'avec les normes de sécurités les aéroports ne fassent pas plus de place à la musique ça ferait passer la pilule des attentes de plus en plus interminables ...
    voilà un moment qui laisse des bons souvenirs Tilia
    bises moins froides mais plus grises

    RépondreSupprimer
  6. "L'étrange peinture "s'inspire des "grotesques", dirait-on.
    J'ignorais tout de la Batucada.
    J'admire, entre autres, la maestria du chef (pas du restau italien), mais des percussionnistes.

    RépondreSupprimer
  7. Même si ce genre de musique me fait fuir, j'ai bien aimé ton billet, Orly, c'est le départ vers autre chose, une idée que j'aime bien...Et cet étrange crépi rappelle les grotesque de la Renaissance, ainsi que le dit MissYves dans le comm au dessus. Bon resto italien dis donc ! lol Du coup, cela me donne faim...lol
    Gros bisous Tilia

    RépondreSupprimer
  8. Alors si je comprends bien c'était une belle fête de la musique pour toi ! Il y a toujours quelque chose qui se passe dans un aéroport...
    J'ai pratiqué le djembé, fut un temps, tu ne peux pas savoir comme cela défoule !!!
    Bonne soirée Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si ! je sais (par procuration) combien ça défoule. Quand notre fils habitait encore chez nous, de retour d'un voyage au Sénégal il avait rapporté un djembé. Pour nous (et pour les voisins) c'était moindre mal par rapport à la batterie dont il jouait précédemment dans l'appartement et qu'il avait fini par revendre (!)

      Supprimer
  9. Coucou Tilia.
    Voici une publication menée tambour battant...
    Passe une belle journée, A + ☼ ☼

    RépondreSupprimer
  10. Ah zut ! Je viens de cliquer sur la vidéo sans m'être souvenue que j'ai des pbs avec le son parfois sur l'ordi (une histoire d'incompatibilité)
    Je regarde tes deux photos d'avion et me fais la réflexion qu'avion, péniches trains, ne sont pas faciles à caser dans une page, lézards et serpents aussi d'ailleurs. Par contre ta première photo en extérieur est sympa, bien pleine avec les lignes dynamiques des panneaux code-barre et des plots.
    On allait souvent à Orly à une époque lorsque notre fille étudait à Toulouse, lorsque nous arrivions à CErgy nous nous disions qu'elle arrivait en même temps à Toulouse, et puis notre plus jeune partait en enfant accompagné à Nice, avant de nous dire qu'il pouvait se débrouiller tout seul... Puis nous avons plutôt été chercher ou emmener notre fille à Roissy-Charles de Gaulle...
    Pour notre départ pour la Guyane nous sommes partis et revenus par Orly (ligne intérieure oblige) c'est assez compliqué d'y aller en transport en commun alors que nous prenons le bus de Cergy-Préfecture pour Roissy à présent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'aîné de nos fils pratiquait les percussions au conservatoire de Cergy en 2nd "instrument". Il lui fallait avoir le poignet souple, le problème c'était les instruments à clavier style xylophone, lorsque tu n'as pas fait de piano c'est assez compliqué. Quant à la souiplesse de poignet ce n'est guère compatible avec le tennis qui requiert un poignet ferme. Bref, il n'en a fait que très peu, assez cependant pour que je voie comment sont notées les partitions, c'est rigolo mais je ne me souviens plus du tout (un peu comme les chorégraphies)
      Il n'y a pas très longtemps notre fils nous a offert des places pour Stomp au Casino de Paris, si je me souviens bien, nous avions découvert cette formation à la Cigale. Par exemple >

      https://www.youtube.com/watch?v=MM_rPDB8Cj8

      Supprimer
    2. Ou >

      https://www.youtube.com/watch?v=7NhFmARAgu0

      Quant à l'expo qui s'adresse aux enfants de 7 ans et plus elle pourrait intéresser Mlle A mais il faut trouver du consensuel pour les plus petits. Peut-être ira-t-on voir "Bébés animaux" >

      http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-temporaires/bebes-animaux-lexpo-pour-les-2-7-ans/lexposition/

      Supprimer