lundi 20 mars 2017

Printemps


Jardin Fleuri
Gustav Klimt - 1907
collection privée






 Nuit de printemps


Le ciel est pur, la lune est sans nuage :
Déjà la nuit au calice des fleurs
Verse la perle et l'ambre de ses pleurs ;
Aucun zéphyr n'agite le feuillage.
Sous un berceau, tranquillement assis,
Où le lilas flotte et pend sur ma tête,
Je sens couler mes pensers rafraîchis
Dans les parfums que la nature apprête.
Des bois dont l'ombre, en ces prés blanchissants,
Avec lenteur se dessine et repose,
Deux rossignols, jaloux de leurs accents,
Vont tour à tour réveiller le printemps
Qui sommeillait sous ces touffes de rose.
 











©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2017

42 commentaires :

  1. klimt comme illustration... c'est pour moi, j'en suis sûre :)))) bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous Tilia et bataille! Beau printemps... Ici, c'est parti, le basilic sort déjà de terre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "et bataille!" ?... J'ai beau me gratter le crâne (avec les trois doigts valides de ma main droite enfin libérée de son carcan) je ne vois pas de laquelle il s'agit ! S'agirait-il d'une expression qui m'échappe ?..
      Bonne ascension à votre basilic et merci Chri pour votre fidélité au grenier

      Supprimer
  3. Un pas en avant un demi en arrière le printemps arrive...
    Tu as choisi un bien beau tableau pour illustrer Chateaubriand.
    bises grisounettes de ce lundi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le printemps dans notre coin semble danser la valse hésitation !
      Klimt fut un choix au hasard pour illustrer le poème de Chateaubriand déniché à la dernière minute. Un billet bricolé à la va-vite, vu que j'avais oublié de regarder le calendrier, pensant que le printemps était pour le 21 !
      Bises, bien venteuses en cette soirée d'équinoxe

      Supprimer
    2. Equinoxe de printemps le 20! Donc un billet fort à propos.
      Comment va ta main?

      Supprimer
    3. Oui Thérèse, "cette soirée d'équinoxe" était bien le 20, mais mon commentaire a été envoyé passé minuit d'une minute donc le 21 :-)
      Merci de prendre des nouvelles de ma main. Bien que libérée de son carcan depuis une semaine elle est loin d'avoir récupéré toute sa mobilité. Un œdème intermittent persiste et les deux doigts qui ont été cassés à la racine (l'annulaire et surtout l'auriculaire) ne plient qu'à 50 % de leur possibilité. Par contre, les trois autres doigts sont valides et ils ont repris du service, bien que eux aussi soit encore raides et (sauf le pouce) incapables de se replier totalement. D'après le Kiné que je vois deux fois par semaines, j'en ai au moins pour deux mois d'efforts avant d'arriver à serrer le poing !

      Supprimer
  4. Coucou Tilia. Tu choisis du Klimt pour égayer notre printemps. Merci!
    Je n'ai par contre jamais été une fan de Monsieur Chateaubriand. Quand j'étais étudiante et que je lisais René, j'avais l'impression que le spleen de ce cher monsieur me tombait dessus.
    L'extrait que tu as choisi rend cependant hommage à ce beau printemps qui arrive.

    Merci Tilia. Qu'il te soit doux et riant, luxuriant aussi. Mille bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! Dédé,
      Comme Elfi, toi aussi tu aimes Klimt et je vous comprends. Ses parcs et jardins abondamment fleuris sont la face nature de son œuvre décorative, par ailleurs richement cousue d'or.

      Pas fan de la littérature de Chateaubriand, non plus. Pour moi, la plupart de ses poèmes sont loin de valoir ceux de Victor Hugo qui, dans son jeune âge, rêvait d'égaler Chateaubriand et qui, à mon avis, l'a par la suite largement dépassé.

      Merci pour tes vœux, chère Dédé, mais par ici pour l'instant monsieur Printemps se borne à fleurir les arbres et les pelouses. Le ciel égale celui de novembre et le vent frisquet n'a rien de printanier !
      Bises néanmoins chaleureuses

      Supprimer
  5. Coucou Tila.
    Ton grenier est tout en fleur pour le Printemps.
    Passe une belle semaine, A +

    RépondreSupprimer
  6. Si je vois bien toutefois ce sont des soucis, des pétunias, peut-être des dahlias, toutes fleurs d'été. Klimt a dû assembler des fleurs qu'il a trouvées
    Mais cela ne fait rien, c'est magnifique. Notre jardin est toujours beau au printemps car les plantes à bulbes, les bisannuelles qui se ressèment ne donnent guère de mal puis il y a les roses, les pivoines, les vivaces, mais l'été ! L'été est difficile à fleurir, avec des plantes annuelles et gélives alors c'est la période de l'année où notre jardin est dégarni, d'autant que nous sommes en vacances...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup le printemps et les jours qui rallongent malheureusement il ne dure pas ; malheureusement ou non car les saisons en pays tempéré ont chacune leur charme propre

      Supprimer
    2. Exact, Cergie, tu as l’œil, et le bon ;-)
      Comme je l'ai expliqué à Josette un peu plus haut, c'est un billet expédié à la dernière minute faute d'avoir regardé le calendrier à temps ! Pas eu le temps de chercher une illustration de clair de lune printanier.
      Les fleurs d'été du jardin de Klimt sont plus gaies que cette Nuit de Printemps dans le Jardin du norvégien Nikolaï Astrup, si romantique soit-elle.

      Supprimer
  7. A l'exposition au petit palais sur Oscar Wilde étaient exposés des tableaux qu'il avait commenté (c'était un critique d'art) je me souviens qu'il avait parlé peut-être d'orchidées alors que c'étaient des iris sur un tableau de William Blake, "Electre sur la
    tombe d’Agamemnon"

    http://www.petitpalais.paris.fr/sites/default/files/content/press-kits/dp_wilde_fr.pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, les iris du tableau "Électre sur la tombe d’Agamemnon" sont bien reconnaissables ! Merci pour le lien, très intéressant, que je me suis dépêchée d'engranger ;-)
      Le iris font partie de mes fleurs préférées et sur l'échelle de la beauté, pour moi elles sont au sommet (sans doute une influence de l'Art Nouveau qui circule dans mes gènes ;-))

      Supprimer
  8. On sent déjà en germe ce style foisonnant si particulier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai pensé moi aussi. Mais en vérifiant les dates, il s'avère que les deux styles de Klimt (que j’appellerais le "fleuri" et le "décoratif") sont concomitants.
      À ce propos, une trouvaille récente concernant Klimt va faire l'objet d'un prochain billet, on va donc en reparler.

      Supprimer
  9. Le muguet qui sort de terre dans mon jardin te souhaite un heureux printemps!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au grenier Manouche, que ton muguet une fois fleuri t'apporte mille bonheurs !

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Bien vu ! Thérèse
      (à propos de ma main, je t'ai répondu plus haut)

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup la toile de Klint que tu nous présente aujourd'hui !!! Merci !
    Vive le printemps !
    Bonne soirée Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai annoncé à Miss Yves un peu plus haut, je vais en reparler sous peu.
      Beau printemps sur ta contrée, Enitram, bises

      Supprimer
  12. Klimt ! Bien sûr ! Mais où ai-je la tête ! Ah le printemps...

    RépondreSupprimer
  13. Très beau tableau de Klimt pour saluer le printemps, quel artiste.
    Gros bisous et belle soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il sera encore plus beau sous peu. Là ce n'est qu'une reproduction et le tableau n'est pas entier ! Depuis, j'ai trouvé beaucoup mieux, un peu de patience et tu vas sans doute être surprise...
      Bisous en retour (bien humides ici ce soir :-))

      Supprimer
  14. Bonjour Tilia,
    Superbe et bien de saison ce tableau malgré une météo triste en moment! Donc un vrai rayon de soleil pour cette journée :)
    Merci pour ton passage chez moi à propos des sangliers, j'essaie de présenter des images de faune qui sortent un peu de l'ordinaire!
    Bises et belle journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Triste la météo ? je dirais surtout humide, on vient justement de se faire tremper en sortant du supermarché, grrrr !
      Tes oies aussi sont bien coquines, pour sortir de l'ordinaire, pour sûr que ça en sort ;-)
      Bises itou

      Supprimer
  15. Ah elles sont sympas tes primevères acaules platées dans la mousse (j'ai essayé d’agrandir sans succès l'image pour mieux voir). Ma pelouse a un peu cet aspect sauf que ce sont des feuilles de cardamine des près qui la tapisse aussi. Je ne prends pas de photo car près du banc j'ai encore des branches de cognassier qu'il me faut débiter et enlever ce qu ne fait pas très net....
    Au fait tu avais raison pour le chat assis sur le banc, il n'était pas très amical mais pas hostile non plus, il se demandait juste si j'aurais le culot de le virer
    Quant à l’emplacement non matérialisé près de chez notre fils il ne gêne personne, il est dans un renfoncement. Et puis la rue n'est guère passante ce qui n'empêche qu'il ne faut pas l'encombrer pour ne pas gêner le passage éventuel des fourgonnettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon voisin aussi a beaucoup de primevères acaules dans son (petit)jardin de devant qui proviennent de chez nous d'ailleurs. Il le prenait en photo l'autre matin, il m'a demandé s'il pouvait consommer les feuilles car elles lui font penser à un chou de Chine. Je ne garantis rien pour les feuilles quoiqu'il soit possible que j'en aie consommées en beignet mais les fleurs sont très décoratives en salade
      (Mon voisin a l'habitude de me prendre mes pousses de bambou au fur et à mesure qu'elles sortent)

      "... elles sont très prisées depuis des siècles par les Anglais - à la fois comme symbole printanier et pour leur comestibilité. On les utilise - ainsi que les jeunes feuilles - pour décorer et agrémenter des plats printaniers traditionnels." >

      http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/plantes-sauvages-comestibles/

      Supprimer
    2. Merci Cergie, d'étendre mes connaissances botaniques (quasi nulles il faut le reconnaître ;-)) en indiquant qu'il s'agit de primevères acaules. Grâce à l'amie Wiki je viens d'apprendre qu'il s'agit tout bonnement de primevères communes (ou Primulavulgaris selon leur nom scientifique).
      Celles que j'ai photographiées le 12 mars ne poussent pas dans la mousse, mais sur le talus herbeux qui borde le parking à l'entrée de notre résidence. Je vais t'envoyer par mél leur photo dans son format d'origine.

      Pour ce qui est de consommer des fleurs, je ne m'y risquerai pas vu le nombre de chiens qui s'aventurent sur les pelouses et y laissent maintes déjections ! Je préfère attendre la floraison des acacias en bordure de Seine et refaire une omelette sucrée. En 2009 (quand mon pseudo était encore "native d'Avignon") j'en ai donné ma recette à Nathalie, dans les commentaires de son billet.

      Merci aussi pour le lien sur les plantes sauvages comestibles. À ce propos, je t'en ai peut-être déjà parlé (ou pas..) Geispe, dans son "autarcie" des Vosges, récolte la consoude pour ses racines (aussi bonnes que les salsifis) et ses feuilles bien utiles en cuisine.

      Supprimer
    3. Aujourd'hui je suis repassée devant l'endroit où j'ai fait ma photo et tu as raison, Cergie ;-) Effectivement, il y a bien de la mousse mélangée aux brins d'herbe du gazon à cet endroit du talus.

      Supprimer
  16. Coucou Tilia.
    Tout est dans la rime de ta part ce matin..
    Bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu comme les noms en "on" des candidats à l'élection :D
      Bonne fin de semaine itou, Daniel

      Supprimer
  17. Heureux printemps Tilia (pardon je suis en retard ! J'ai une bonne raison : une de mes minettes a été opérée, et j'étais toute à elle et à sa convalescence)
    Avant hier on avait une belle couche de neige, hier de la pluie (j'adore le printemps pluvieux) et aujourd'hui il fait déjà trop chaud, mais on revoit les primevères et les violettes s'ouvrir.
    Bisous Tilia et bonne continuation de convalescence, j'espère que tout va bien pour ta main.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici en région parisienne, ton "retard" n'en ai pas vraiment un vu que le printemps ne semble guère pressé de s'installer.
      J'espère que ta "Minette" se remet bien, tu nous diras sans doute ce qui lui est arrivé...
      Quant à ma main, elle marche sur trois pattes au lieu de cinq ! Comme le printemps, elle non plus ne semble pas pressée de remplir pleinement son rôle.
      Pensées compatissantes, vu l'anxiété que tu as très certainement ressentie lors de l'hospitalisation de... au fait, était-ce Chelsea ou Lily ?..
      Bonne fin de journée, Nathanaëlle, bisous

      Supprimer
    2. Une main sur 3 pattes ? lol Espérons qu'elle retrouve ses 5 pattes... Tu es déplatrée ?
      C'était Lily, elle a été stérilisée, pauvre petite poupette. Tout s'est bien passé, elle a eu une prise de sang pour détecter la leucose, elle n'a rien. Et malgré qu'elle soit régulièrement vermifugée, elle garde son tout petit appétit, au contraire de Chelsea qui dévore. La petite Lily m'a jeté un regard assassin quand je suis venue la chercher, elle n'a pas décoléré jusqu'au lendemain midi, ensuite on a pu rejouer à la baballe, et puis comme il avait neigé on a fait rouler des boules de neige, ça lui plait beaucoup, alors elle a un peu oublié. On culpabilise mais on est bien obligé de les faire stériliser. Anxiété ? Naaaan pense-tu ! lol D'autant plus que j'ai dû la laisser au cabinet vétérinaire la veille au soir pour le lendemain 8H, j'ai donc passé une nuit sans dormir à penser à ma poupette. Allez, c'est derrière nous. Gros bisous Tilia, prend soin de toi

      Supprimer