lundi 16 octobre 2017

Petits mystères forestiers

Curieux champignon de pierre en forêt de Marly-le-Roi
(photo du 5 octobre 2011)


Depuis le temps que je n'ai rien publié, vous avez sans doute oublié le curieux champignon de pierre que j'avais photographié en 2011 et que j'ai inclu dans mon billet précédent. J'avais promis de vous dire de quoi il s'agit et je tiens parole, bien que certains aspects du mystère demeurent...



Vu sous un autre angle, le champignon se révèle être une table ovale
(photo du 5 octobre 2011)



En ce moment pour moi les jours défilent à toute vitesse car les cueillettes de champignons se succèdent au rythme de trois par semaine, ce qui m'occupe énormément. J'ai quand même pris le temps de m'informer sur un point d'anatomie de cette petite table basse, mais je n'en sais guère davantage sur sa réelle destination.



La "bague" au pied de la table
(photo du 5 octobre 2011)


Bizarrement, il y a six ans la "bague" au pied de la table n'avait pas retenu mon attention.
C'est seulement en revoyant mes photos le mois dernier que cette particularité m'a sauté aux yeux et qu'elle a fortement excité ma curiosité. Cette "bague" m'a incitée à me mettre en quête du chemin à suivre pour aller l'examiner de plus près.



Six ans après..
(photo du 25 septembre 2017)



Grâce aux notes inscrites dans mon agenda de 2011, je savais que cette table se trouve en forêt de Marly. Mais de là à me souvenir où exactement !..

Fin septembre, munis de nos paniers, mon époux et moi sommes partis à la recherche de la table tout en cherchant quelques bons champignons. Par bonheur la chance nous a souri et finalement nous avons retrouvé l'endroit.




.. les herbes avaient bien poussé !
(photo du 25 septembre 2017)



Depuis 2011, la végétation avait bien prospéré et la table semblait s'être enfoncée de quelques centimètres dans le sol. Avant de photographier le repère fixé au pied, j'ai été obligée de désherber et de gratter la terre tout autour avec l'extrémité de mon bâton de champignonneuse.




Il y a une inscription sur le repère...
(photo du 25 septembre 2017)


Une fois l'inscription sur l'anneau du repère bien dégagée de la terre, j'ai posé mon appareil au ras du sol pour faire un gros plan, ceci afin de voir sur la photo si une indication complémentaire (altitude ou matricule)  figurerait au centre du cylindre. Mais, en dehors de Nivellement Général, il n'y a malheureusement aucune autre indication.





...Nivellement Général
(photo du 25 septembre 2017)


Nivellement Général, voilà donc le fin mot de l'histoire concernant cette petite table forestière portant une bague au pied, sa caractéristique étant de supporter un repère de nivellement.

Ces repères se présentent différemment selon l'époque où ils ont été mis en place par les géomètres. Il en existe au moins quatre types, celui de la table forestière est de type médaillon, tout comme celui de la gare de Marly-le-Roi, dont voici un gros plan que j'ai réalisé très récemment :








Repère sur le pilier d'angle à droite de l'entrée de la gare de Marly



Toujours dans mon coin, grâce au site de l'IGN, j'ai trouvé un repère très différent de ceux posés par cet organisme au cours des années 1962-1969. Celui-là appartient au réseau local de la ville de Saint-Germain-en Laye et, de ce fait, sa présentation diffère totalement des repères de l'IGN. En outre, il se réfère à l'échelle du Pont de la Tournelle, alors que tous les repères de nivellement de l'IGN sont basés sur l'échelle de marée du fort Saint-Jean à Marseille.

Or, en raison des travaux de construction de l'écluse de la Monnaie (entre 1850 et 1860) l'échelle du Pont de la Tournelle a été délaissée au profit de celle du Pont Royal, puis définitivement remplacée en 1873 par l'échelle de référence du Pont d’Austerlitz


Ancien repère, antérieur à 1873



Pour en revenir à "ma" petite table en pierre, celle que j'ai photographiée dans la forêt de Marly (en bordure de la route des Princesses non loin de l'Étoile Parfaite) fait partie des tables dites "de vénerie" qui, selon leurs dimensions, étaient utilisées lors des chasses royales, soit pour exposer le gibier, soit pour permettre aux cavaliers de descendre de cheval sans l'aide d'un valet, soit pour les collations lorsqu'elles sont entourées de sièges en pierre.

Vu sa surface réduite et son peu de hauteur, je pense que l'utilisation de cette petite table en pierre se bornait à servir de marche-pied (montoir) aux cavaliers, ou cavalières, des chasses du Roi-Soleil.



Forêt de Marly-le-Roi - Table royale
Louis XIV avait fait placer dans la forêt un certain nombre de tables en pierre qui servaient dans les chasses
soit pour la collation, soit pour déposer le gibier


La table ci-dessus se trouve au Carrefour Royal, sur la D98. Elle existe toujours et je l'ai photographiée récemment.




Table ovale
(photo du 3 octobre 2017)




Place Royale
Altitude 170 mètres


Le panneau apposé sur le chêne mentionne l'altitude du lieu. Bien qu'il ne figure pas sur le site de l'IGN, je me demande si le "boulon" placé au centre de la table ne serait pas un repère géodésique...




"Boulon" au centre de la table
Quelle peut bien être son utilité ?...


N'ayant pas encore, ce jour-là, découvert les informations disponibles sur le site de l'IGN, je n'ai pas pensé à faire un gros plan du "boulon". Il  faudrait que je retourne l'examiner de plus près...

Par ailleurs, dans le programme prévisionnel de l'ONF relatif aux travaux d'accueil du public pour les années 2016 à 2018, il est mentionné en regard de la forêt de Marly "Mise en valeur des trois tables de vènerie : travaux sur la végétation et communication."

Sur ces deux points (le boulon et les tables) je vous tiendrai au courant.




©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2017

37 commentaires :

  1. Wouah , passionnant tout ça ..Merci pour toutes tes recherches
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Super intéressantes et passionnantes tes explications, Tilia. Une connaissance à mettre en plus dans ma petite tête...
    Pour le petit bollard sur la table voir du côté spiritisme: aiderait-il par hasard à faire tourner la table? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien trouvé ! le spiritisme.
      Une remarque qui ne manque pas d'esprit ;-)

      En fait, ces jours-ci je suis retournée voir cette table et il n'y a strictement rien sur ce "boulon". Entièrement lisse, le métal ne présente aucune marque de quelque sorte que ce soit.

      Supprimer
  3. ce qui est passionnant quand on visite ton grenier ce sont des découvertes incroyables... ton sens de l'observation est extraordinaire et les recherches que tu précises à l'aide des liens sont des sources merveilleuses;
    Bises sous le soleil Tilia et bonne "chasse" aux champignons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les compliments :-)
      Bises de beau temps (bien que la pluie soit en chemin) et bonne journée Josette

      Supprimer
  4. J'ignorais l'existence de ce genre de "table" dite de vènerie.
    La "table de Cassan" figurerait sur une peinture du musée du château de Versailles. Elle apparaît réellement comme une table et n'a pas de bouton métallique au centre.
    Le repère de nivellement m'a bien sûr fait penser aux plaques "Nivellement Général de la France" telle celle-ci. Bien différente quand même... ?
    On attend la suite !
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La table de Cassan fait partie des tables de vénerie qui étaient sans doute destinées à déposer le petit gibier avant répartition des pièces. Il existe plusieurs de ces table rondes en Île-de-France. Outre celle de Cassan en forêt de l'Isle-Adam, il y en a au moins deux en forêt de Chantilly.

      En dehors des tables de vénerie proprement dites, il y a les tables dites "de collation", dont plusieurs "Table du Roi".

      En forêt de Rambouillet, cette table ronde entourée de siège était (d'après le texte de l'article) la "table de pique-nique" de Louis XVI :-)

      Celles de la forêt de Fontainebleau sont plutôt carrées.

      Toutes ces tables sont généralement disposées au centre d'un carrefour.

      Supprimer
  5. Coucou ma chère Tilia. Et ben dis donc. On en apprend des choses chez toi. J'admire ta curiosité. J'ai l'impression que quand tu découvres quelque chose que tu ne connais pas, tu vas passer des heures à disséquer, chercher les informations, les confronter.
    Je ne connaissais pas du tout ces tables de vénerie. J'imagine les cavaliers sillonner les forêts et faire une halte pour commenter le vent dans les arbres, la rapidité des proies et quelques nouvelles de la cour.

    Et je ne connaissais pas non plus ces repères de nivellement. J'ai trouvé ce lien concernant la Suisse.
    https://www.swisstopo.admin.ch/fr/connaissances-faits/mensuration-geodesie/cadres-de-reference/local/nf02.html

    Je t'embrasse et te souhaite une belle semaine automnale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton impression est bonne ;-) chère Dédé.
      Et j'aime ta manière toute médiévale d'imaginer les échanges courtois entre cavaliers des chasses seigneuriales.

      Merci pour le lien. En complément, celui-ci ne manque pas d'intérêt non plus (du moins pour moi :-))

      Bonnes bises en retour et beau temps sur tes chères montagnes

      Supprimer
    2. Coucou. Alors je suis actuellement à 1650 mètres au-dessus du niveau de la mer. ;-) Bises alpines.
      P.S. J'aurai une petite surprise pour toi vendredi. ;-) A bientôt donc.

      Supprimer
  6. Comme c'est intéressant de te suivre, une véritable enquête policière. Je te souhaite beaucoup de champignons...comestibles .

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. Merci pour le lien. Pour incroyable qu'elle paraisse, l'histoire de la célèbre jument de course Plaisanterie n'est pas une blague.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Oui, mais parmi les trois ou quatre photographes de cette table, les randonneurs d'Orgeval sont les seuls à avoir repéré le repère de nivellement et à s'interroger à son sujet.

      Supprimer
  9. Moi qui m'attendais à la découverte de la table des chevaliers de la table ronde...
    Incroyables ta sagacité et ta ténacité, dignes d'un détective!!!
    La carte postale d'époque couronne merveilleusement ton enquête.
    Puis-je t'appeler Madame Colombo?
    Tu le fais penser

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tu me fais penser" , voulais-je écrire au double féminin de ce malicieux enquêteur.

      Supprimer
    2. Pourquoi pas ? d'autres m'ont déjà surnommée miss Marple !

      Supprimer
  10. Moi aussi je pensais aux Chevaliers de la table ronde.
    Très intéressante ta publication et j'admire ta ténacité à trouver une solution au problème qui se pose à toi.
    Ah ben je vois plus haut que Miss Yves dit la même chose.
    Une curieuse chasse aux champignons.
    Bises ensoleillées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les fleurs ;-)

      Désolée, pas de table ronde pour l'instant. Avec ou sans boulon central, les deux que j'ai photographiées sont ovoïdes.

      Bises nocturnes, et sans lune :-)

      Supprimer
  11. Coucou Tilia, heureuse de te retrouver avec cette histoire de champignon pas banale.
    Tu nous entraînes dans une véritable enquête dont seule tu as le secret... L'hypothèse du "montoir" table basse me plait bien !

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi Christineeeeee, que j'ai justement pensé à toi en parlant de "montoir" !

      L'histoire incroyable de la "célèbre jument de course Plaisanterie" dont j'ai indiqué le lien (plus haut dans les échos) à mon ami avignonnais ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ devrait te plaire...

      Bises en retour

      Supprimer
  12. Je n'ai pas plus oublié ta table que je n'ai oublié une borne forestière que j'ai photographiée dans une forêt du mont Gerbier de Jonc, qui ressemble à une de celles là >

    http://passion-apiculture.over-blog.com/article-bornes-forestieres-117733713.html

    Lorsque je l'ai photographiée Mlle A s'est assise dessus....
    La forêt la plus sombre et sauvage en apparence est toujours, en France du moins, la propriété de quelqu'un qui la connait très bien. Ainsi peut-être que ce petit "boulon" est bien un repère de nivellement, ou la marque d'une limite de propriété (comme on en a eu deux fichées par un géomètre aux coins sur rue de notre jardin, dont il ne reste plus qu'une). Rien n'est fixe et éternel lorsque dépendant d'un élément géographique comme une rivière par exemple (mon beau-frère avec les crues de l'Argens dans le Var a vu bouger les limites de son terrain), cette table (de vénerie ?) me fait souvenir de l'histoire archi connu du fou qui peint sur une échelle, un autre fou arrive et lui dit "occroche toi au pinceau j'enlève l'échelle". Qu'est ce qui est fixe, solide, immuable ? Qu'est ce qui ne l'est pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ce commentaire sur le lien que je t'ai donné : "Mes préférés, ces ceux qui ont le plus d’histoires à raconter s’ils pouvaient parler." (sic).
      Si seulement ta table pouvait parler !

      Supprimer
    2. Ainsi que je l'ai dit à Thérèse au début des échos, je suis retournée voir la table "boulonnée". le métal de ce "boulon" est totalement lisse et il ne présente aucun indice pouvant expliquer une fonction autre que décorative... Mais je ne lâche pas l'affaire et à la première occasion j'irai à l'office du tourisme pour essayer d'avoir des informations là-dessus.

      Supprimer
  13. Dans la série "Les Enquêtes de Tilia" en voici une des plus passionnantes ! J'ignorais totalement l'existence de ces bornes de nivellement...Je vais aller "éplucher" tous les liens que tu as mis. On apprend toujours quelque chose dans ton Grenier ! Bravo pour la ténacité avec laquelle tu viens à bout de tes enquêtes lol
    Gros bisous Tilia (et reviens nous plus souvent...sniff)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nathanaëlle !
      Contente de t'avoir intéressée à mon dada du moment, merci pour tes félicitations.
      Je souris un peu en voyant que tu déplores mon peu de présence au grenier, toi qui n'a rien publié dans tes étoiles depuis le 14 juin, j'espère que tout va bien pour toi.
      Bisous itou et beau temps sur ta contrée pour le restant de cet automne étonnamment chaleureux (et productif en champignons !)

      Supprimer
  14. C'est vraiment très intéressant. Je suis allé voir sur Google et il y en a de très belles , de véritable petite oeuvre d'art. En faisant ma promenade obligatoire, je vais essayer d'en repérer dans ma ville.
    Bisous et bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cas échéant, si tu en découvres pense à nous montrer tes trouvailles ;-)
      Bises en retour et belle fin d'octobre

      Supprimer
  15. Quelle constance et ténacité dans tes recherches. Tu es une fine détective et pédagogue. J'apprends plein de choses avec tes liens, entre autres la richesse du travail humain et de la vie tout court. Joli couronnement de ton enquête, la carte postale.
    J'aime beaucoup les jeux d'ombres et de lumières sur tes photos.
    Je t'embrasse !
    A plus tard, Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les fleurs, Fifi, je fais du mieux que je peux pour intéresser les gens ;-)
      J'ai d'autres cartes postales en réserve, notamment une qui montre une troisième table en forêt de Marly. Je la publierai lorsque j'aurai réussi à la situer, ce qui n'est pas gagné vu que le carrefour indiqué est introuvable sur les cartes actuelles.
      Bises et amitiés, à tantôt Fifi

      Supprimer
  16. Extraordinaire cette enquête approfondie tu ne laisses rien au hasard !!!Bravo , creusant les idées comme la terre
    jamais je ne pensais à un marche -pieds mais plus à u n genre de pierre de sacrifice ou de vénération d'un temple païen
    Merci à suivre dis -tu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "pierre de sacrifice" comme tu y vas, Arlette ! C'est l'approche d'Halloween qui t'inspire, on dirait ;-))
      À suivre, effectivement. Je publierai un second volet lorsque j'aurai assez d'éléments.
      Merci pour ta visite au grenier et belle fin de journée

      Supprimer
  17. Bonjour Tilia,
    C'est grâce à Dédé que j'arrive vers vous. Votre fille écrit aussi bien que sa Maman. Un article très détaillé et intéressant ... une grande ténacité et une belle curiosité à trouver et à savoir.
    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  18. En parcourant ton billet, j'ai encore appris plein de choses ! Merci Tillia !
    Bises

    RépondreSupprimer