mardi 10 avril 2018

Vanité aux souris, nouvelle devinette


Vanité aux souris
Les souris (détail)




Les plus ancien(ne)s ami(e)s du grenier s'en souviendront peut-être, en 2012, dans mon billet Vanité du savoir, la "Vanité aux souris" de Paul Ranson a déjà fait l'objet d'une devinette concernant deux des objets représentés au premier plan du tableau.

Vous me direz que depuis bientôt six ans, l'eau a coulé sous les ponts de Paris, ou d'ailleurs. Aussi, je vais résumer l'affaire pour les gens qui manquent de temps, ou ceux qui ont la flemme d'ouvrir mes liens.



Sorcière(s) par Paul Ranson, entre 1891 et 1899



Dans un premier temps, à la veille d'Halloween 2012, j'avais fait un billet sur les Sorcières de Paul Ranson, qui comporte une dizaine de peintures de Ranson, s'étalant entre 1891 et 1899, donc largement postérieures à sa  Vanité aux souris.



Vanité aux souris
Paul Ranson - 1885
Musée des Beaux-Arts, Limoges (notice du musée)



Procédant par ordre chronologique, j'avais commencé mon billet en présentant cette Vanité aux souris, un des tout premiers tableaux de Ranson, exécuté en 1885 alors qu'il venait de quitter l'École nationale des Arts Décoratifs pour aller s'inscrire à l'Académie Julian l'année suivante, et alors même que le groupe des Nabis, dont il fut l'un des fondateurs, n'existait pas encore.

Les Vanités, qu'elle soient du savoir, des plaisirs ou du pouvoir, montrent toutes un certain nombre d'éléments symboliques en relation avec leur catégorie. Déchiffrer ce genre de symboles est un défi qui excite toujours ma curiosité.




Vanité aux souris
objets du premier plan



Pour la Vanité aux souris, la nature des deux objets présents au premier plan m'avaient fortement intriguée, au point que j'avais fait des recherches pour chercher à les identifier. Ayant réussi à identifier avec certitude celui de droite en tant que microscope (voir ici la solution) j'avais eu l'idée de poser une devinette dans le corps du billet, pour voir si par hasard quelqu'un aurait pu reconnaître celui de gauche. Mais ce ne fut pas le cas.



Vanité aux souris
Qu'est-ce donc ?..




Cet objet n'est ni un bougeoir, comme sa forme aurait pu le faire supposer au vu de celui du Musée de Huêni un encrier. Et jusqu'à maintenant, sa nature et son utilité étaient restées inexpliquées...

Or, tout dernièrement (lors d'une recherche d'images sur un tout autre sujet) je suis tombée par hasard sur la photographie d'un objet similaire à celui peint par Paul Ranson. Ce type d'objet existe encore de nos jours, on peut en voir dans les collections de céramique des musées, ou bien dans les ventes aux enchères, plus rarement chez un antiquaire.




Ravie d'avoir enfin la solution d'une énigme demeurée si longtemps sans réponse, et après m'être assurée que le symbolisme rattaché à cet objet possède un rapport pertinent avec une vanité du savoir, j'ai eu envie de vous faire partager ma découverte.

Avant de vous en dire davantage, je vais vous faire patienter durant quelques jours afin de permettre à qui aurait une idée de la noter en commentaire, ou bien à celles et ceux qui n'en ont pas, de me laisser un simple écho pour me faire part de leur intérêt (ou non) pour ce sujet.




À dimanche prochain
pour la solution de cette devinette





©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2018

28 commentaires :

  1. pas beaucoup de wifi, mais en vitesse..une ventouse? bises

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ma chère Tilia. Moi je suis bien impatiente car je ne sais absolument pas ce que c'est. J'aurais dit que c'était un bougeoir mais non. Alors je donne ma grande langue rose au chat. Et je me réjouis de savoir la réponse dimanche prochain. Bises alpines presque printanières ma belle.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je vais avoir du mal à te repondre car ma première idée etait le bougeoir ..donc je vais attendre ta reponse
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  4. Coquetier ? vite la solution ...

    RépondreSupprimer
  5. malgré les souris je donne ma langue au chat... trop fragile pour un diabolo ce bel objet intrigant Tilia !
    les souris grignotent le temps de vie et les pages de notre passé et en ce moment elles le dévorent
    je te souhaite une belle journée enfin bleue

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi j’avais pensé à un bougeoir, d’autant plus que la flamme de la bougie, amenée à s'éteindre est , comme le sablier, un des symboles de la vie éphémère.
    Très beau tableau.

    RépondreSupprimer
  7. Un calice, de firme atypique ?

    Sans la patène pour l’eucharistie?
    Calice de mariage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de « forme « pas de firme, bien sûr

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Non puisque l’objet est en rapport avec la vanité du savoir et non avec la mort terrestre.

      Supprimer
  9. Une sorte d'éprouvette?
    de pot d'apothicaire pour une préparation ?

    RépondreSupprimer
  10. Pot d'apothicaire en faïence sans son couvercle?

    RépondreSupprimer
  11. Eh bien, si l'objet de droite que je croyais être un sablier alors que c'est un microscope , pourquoi celui de gauche ne serait pas un réceptacle pour lentilles de microscope ?

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Tilia,
    Je "sèche"...et je suis très impatiente d'avoir l'explication . Cordialement

    RépondreSupprimer
  13. Peut-être...un saleron ?

    RépondreSupprimer
  14. J'adore les recherche de Bichel et de Miss Yves.
    Moi je me lance bêtement en disant une loupe, On peut utiliser une loupe avant le microscope.
    Puisque c'est ni un bougeoire, ni un encrier.
    Bises

    RépondreSupprimer
  15. Voilà une possibilité d'interprétation :
    "Le sel. Placé près du Seigneur, il symbolise son savoir, sa sagesse. Il est l’emblème de l’intelligence éclairée par l’esprit et est considéré comme un signe de protection contre le mal"source-->Musée des Beaux Arts de Bordeaux http://www.smaragdine.fr/wp-content/uploads/2014/10/vanitc3a9s.pdf

    RépondreSupprimer
  16. Bien, bien... Serait-ce un bénitier de poche ? :-)
    A bientôt pour la soluce.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  17. Un encrier, ce serait trop simple...C'est forcément autre chose. Je me souviens avoir vu des objets similaires en faïence pour les bains oculaires, mais la forme était plus ovale. Une salière, je ne pense pas non plus, mais les salières Saint-Cloud du 18e siècle ont un peu ce look là. Un bougeoir, c'est aussi trop évident, donc ce n'est pas cela... Je vais réfléchir la nuit porte conseil lol Mais pour l'instant, je ne vois pas.
    Gros bisous Tilia et merci pour cette énigme, cela fait plaisir de jouer aux devinettes dans ton Grenier, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pitite lampe à huile...

      Supprimer
    2. Un petit récipient pour faire brûler de l'encens...

      Supprimer
  18. Bravo pour la persévérance!
    Je reste avec mon support de boule de cristal. Je rajoute pourtant un brûle encens.
    Suspense jusqu'à dimanche donc.

    RépondreSupprimer
  19. Je me risque à garder le choix du saleron : le sel en rapport avec l'alchimie...? Vivement dimanche !!

    RépondreSupprimer
  20. @Thérèse: le support de la boule en cristal est tout-à-fait plausible puisqu'il est aussi en rapport avec les sciences."La boule de cristal était vraisemblablement utilisée comme accessoire dans le contexte d'expériences de physique, de chimie ou d'alchimie (Marco Antonio de Dominis s'en servit comme prisme pour expliquer l'arc-en-ciel."source Wikipédia

    RépondreSupprimer
  21. Formidable ! Merci beaucoup pour cette nouvelle devinette qui, comme toujours,nourrit ma curiosité insatiable et ma soif d'apprendre:)
    Bravo à vous toutes et tous et @Bientôt

    RépondreSupprimer