dimanche 5 avril 2015

Roulement à billes pascal



Cette année, Pâques est pour moi l'occasion de vous faire partager un de mes souvenirs d'enfance. L'occasion également, après le "gôyer" de l'an passé, d'ajouter ici un autre mot du parler de mes ancêtres lorrains : chiques.


Chiques



Dans tout le quart nord-est de la France (et sans doute dans d'autres régions françaises..) le mot chiques désignait autrefois le jeu de billes auquel les gamins jouaient entre eux dans les cours de récréations ou, après l'école, devant la porte de leur maison.


En Lorraine, c'est plus spécialement pour parler des billes en terre cuite que chiques est employé. Lire ici le souvenir d'un habitant de Schœneck, en Moselle.



Jeu de billes (Game of marbles)
Karl Witkowski - fin 19e - début du 20e siècle
collection privée



Quel est le rapport entre le jeu de billes et la fête de Pâques ? me direz-vous... À l'heure actuelle, pour la plupart des jeunes français il n'y en a sans doute aucun. Cependant certain(e)s d'entre vous, qui êtes en train de me lire, ont peut-être déjà compris où je veux en venir. Mais prenons les choses dans l'ordre.

La tradition des œufs de Pâques a des origines très anciennes. Dans de nombreuses mythologies, c'est l'éclosion de l'œuf cosmique qui donne naissance à l'Univers. Or, de naissance à renaissance il n'y a qu'un pas. C'est ainsi que l'œuf est devenu le symbole du renouveau printanier de la végétation.






Quand j'étais gamine au matin de Pâques - fleurs parmi les fleurs -  il y avait quelques œufs en chocolat, enveloppés dans du papier métallisé de différentes couleurs, cachés dans le jardin.

De nos jours, lors des fêtes pascales, en Russie et aux États-Unis ainsi qu'en Angleterre et peut-être aussi en Allemagne et dans l'Est de la France, la chasse aux œufs n'est pas la seule coutume ludique à laquelle s'adonnent les enfants.




Roulement des œufs à Pâques en Russie
(crédit image)



Dans certaines parties du monde, le roulement des œufs à Pâques fait partie des traditions. Une coutume pratiquée de manières très différentes selon les pays.

En Russie, le roulement des œufs est une tradition de longue date. Elle a été reproduite par les peintres, ainsi que sur maintes cartes postales.




"Катание яиц" Roulement des œufs
Christian Gottfried Heinrich Geissler - 1805
(crédit image)


Pour le joueur, le jeu consiste à faire rouler son œuf en direction de ceux qui se trouvent disposés à terre au bout de la planchette de lancement, pour essayer d'en toucher un. Tout œuf heurté par le joueur lui et lui donne le droit de rejouer autant de fois que son œuf parvient à en toucher un autre. En revanche, si aucun œuf n'est heurté, celui du joueur reste à terre, à la disposition des joueurs suivants.



Enfants jouant à faire rouler des œufs de Pâques
Nikolaï Kochélev - 1855
Musée Russe, Saint-Pétersbourg



En Lorraine, la manière de jouer (que j'ai trouvée ici) correspond bien à celle que mes parents m'avaient enseignée : Une planchette de bois ou une tuile creuse appuyée sur la traverse d’un chevalet sert de piste  aux « chiques » qui sont ainsi dirigées vers les œufs placés dans un cercle à quelque distance. Tout œuf heurté par une « chique » et qui sort du cercle est gagné par le lanceur.

Dans mon enfance, c'était une tuile romaine appuyée sur la dernière marche menant au jardin qui servait de toboggan à mes chiques en terre cuite que je lançais en direction des œufs durs disposés à quelque distance. Ces œufs avaient préalablement été teintés naturellement lors de leur cuisson.



"Катание яиц" Roulement des œufs
Aleksei Trankovsky (1847-1904)




Au XIXe siècle, cette coutume était également observée en Allemagne où, d'après l'illustration ci-dessous,  il semble qu'elle se jouait de la même façon qu'en Russie.

Gamine, lorsque j'étais lasse de jouer à chiquer les œufs durs, je jouais aussi à faire rouler les œufs depuis la tuile, à la manière des allemands et des russes.



Osterspiele” (Jeux de Pâques)
Gravure sur bois - 1880
d’après le dessin original de Carl Röhling (1849–1922).



La gravure ci-dessus a été reproduite dans l’hebdomadaire familial Die Gartenlaub pour illustrer cet article sur les traditions de Pâques en Allemagne.

À noter, sur la droite de l'image, les deux enfants debout en train de jouer à la bataille d'œufs, un autre jeu pascal avec les œufs durs.



Carte postale allemande



Avant d'évoquer le roulement des œufs ailleurs qu'en Russie, voici quelques autres cartes postales de Pâques russes (ainsi que deux peintures et deux photographies) qui me rappellent plus ou moins mon souvenir d'enfance.































Roulement des œufs à Pâques 1916
en Russie
(crédit photo)



Roulement des œufs au Parc Chomalov en 2011
(crédit photo)



Les traditions pascales des anglo-saxons sont foncièrement différentes de celles des russes.



Au printemps, en Angleterre, depuis des temps immémoriaux la jeunesse a coutume de faire rouler des œufs depuis le haut d'une pente herbue.

Dans le Yorkshire par exemple, à Cusworth Hall et Fountains Abbey cette habitude s'est transmise jusqu'à nos jours. De même qu'au parc d'Avenham à Preston dans le Lancashire. Le Rollings Eggs perdure également sur la colline de Holcombe à Ramsbottom dans le Grand Manchester. Et même au cœur de la Hall School Wimbledon.






En Allemagne et en Suisse, il existe une coutume similaire à celle du Royaume-Uni. L'article de Wikipédia en allemand la présente. Les germanistes intéressé(e)s pourront également se documenter avec cet autre article.







❃✿❃✿❃✿❃✿❃



Totalement différente des coutumes pascales européenne, aux État-Unis, l'Egg Roll de la Maison-Blanche date du XIXe siècle.



On the lawn at the White House for the Easter Egg Roll in 1898
(crédit photo)


Alors que depuis 1872 l'évènement avait lieu sur le terrain du Capitole (ses livres de comptes l'attestent) par suite de protestations des membres du Congrès, Lucy Ware Webb et son époux le président Rutherford B. Hayes l'ont transféré sur la pelouse de la Maison-Blanche en 1878.

Depuis lors, The White House Easter Egg Roll s'y renouvelle traditionnellement chaque lundi de Pâques.



Children roll eggs during the annual Easter Egg Roll at the White House April 1, 2013 in Washington, DC.
(crédit photo)


Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, la méthode américaine de roulement des œufs est totalement différentes de celle des européens.


U.S. President Barack Obama prepares to blow a whistle
and start the Easter Egg Roll at the White House
April 5, 2010 in Washington, DC.

(crédit photo)
Il s'agit d'une course dont le départ est donné par un coup de sifflet, après lequel les enfants, alignés sur la ligne de départ tels des coureurs de 60 mètres, doivent faire avancer leur œuf le plus vite possible entre les traces de leur ligne sur le gazon, en le faisant rouler à l'aide d'une cuillère pourvue d'un long manche.




❃✿❃✿❃✿❃✿❃



Pour conclure en musique cette présentation des différentes manières de faire rouler les œufs de Pâques, voici une autre sorte de roulements...




"Drum Crazy" extrait de Easter Parade  comédie musicale de 1948
avec Fred Astaire et Judy Garland




Je vous souhaite à toutes
et à tous de belles et









©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2015

74 commentaires :

  1. Woooooo Encore un merveilleux et riche billet écrit avec passion, argumenté et documenté ad hoc ! Merci Tilia !
    Je suis surprise par la tradition des oeufs roulés, enfin "chiqués". Je connaissais très vaguement le jeu, mais je n'imaginais pas que cette coutume soit aussi généralisée. Je la croyais "de l'Est" uniquement. (on apprend toujours dans ton Grenier, il est inestimable ! )

    Quant à l'expression chiques, et bien là aussi, je vais enrichir mon vocabulaire, pour moi, les "chiques" sont des berlingots vendus lors de la St-Urbain, une fête foraine de chez moi, on est loin des oeufs ! lol

    Je connaissais la teinture des oeufs, hé hé, lol cela sert d'avoir un ami Polonais ! lol On le fait en Chine aussi, lors la naissance d'un enfant, d'où le rapport entre l'oeuf, l'enfant, le renouveau, le printemps et par là : Pâques qui dans la liturgie Chrétienne est la Résurrection = renouveau là aussi, d'où le symbole de l'oeuf, tout est lié.

    Merci Tilia, je reviendrai plus tard (il est tard là lol) je te souhaite de très heureuses Fêtes de Pâques, gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À mon tour d'apprendre quelque chose ! j'ignorais tout des chiques berlingots. Sont-elles rondes comme des billes ?
      Ou bien un peu en forme de pyramide, comme les berlingots de Carpentras ?...
      La définition du mot "chique" dans le wiktionary me fait penser que cette appellation a sans doute une double origine.
      La "chique" qui faisait une boule dans la joue du chiqueur de tabac.
      Et les stries multicolores des billes de verre (que nous appelions "agates") qui rappellent celles des berlingots...

      Bisous itou et bonne semaine, Nathanaëlle, beau temps sur ta contrée

      Supprimer
    2. La maison Ducros qui venait lors de la St-Urbain dans ma ville vendait des chiques lyonnaises,(ils viennent toujours mais ce n'est plus Ducros lol et je ne vais plus beaucoup à la fête foraine lol) J'ai regardé les berlingots de Carpentras (que je ne connaissais pas), c'est tout à fait cela ! C'est la même forme de bonbons.
      J'ai cherché sur le net pour trouver un site, mais je n'ai trouvé que des cartes postales anciennes sur Ducros, donc ce confiseur ne doit plus exister.
      Gros bisous Tilia

      Supprimer
    3. Voilà la boîte de berlingots telle que dans mon souvenir. Mes préférés, ceux à l'orange ou au citron :-)
      Je t'incite à y goûter, Clavel est le seul fabricant de berlingots à l'ancienne demeurant à Carpentras.
      Bisous sucrés ;-)

      Supprimer
  2. Que d’informations !
    Tu en as de beaux jeux dans ta besace mémoire Tilia et tu m’incites ainsi à remettre les chiques à l’ordre du jour, d’autant plus que la tuile canale est celle de Toulouse par excellence. Le tableau avec les quatre garçons est bien éloquent. « J’adore ! »
    Les billes ressortent de leur boite de temps en temps chez nous.
    La bataille d’œufs par contre ce sont de bons souvenirs que je dois à la famille et aux amis Serbes de ma tendre moitié. « Christ est ressuscité ! » disons-nous en cognant l’œuf de notre voisin ce à quoi la personne répond « « Il est vraiment ressuscité. » Celui qui détient l’œuf intact poursuit le jeu. La Pâques orthodoxe se célèbrera cette année dimanche prochain.
    J’ai été particulièrement touchée par la photo « Roulement des œufs à Pâques 1916 » de voir ces hommes oublier quelques instants les cruautés de la guerre.
    Bonnes fêtes de Pâques Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que mon billet ait contribué à ressusciter tes bons souvenirs de bataille d’œufs.
      La photo de 1916 m'a émue moi aussi, le jeune homme qui tient un chat sur ses genoux, en particulier.
      Bonnes fêtes de Pâques orthodoxe avec ta belle famille, Thérèse
      (ton lien sur votre jeu de billes ne fonctionne pas...)

      Supprimer
  3. Que de découvertes pour moi... j'ignorais tout de ces roulements d'oeufs ! je reviendrai pour les liens quand je serai déchargée de l'intendance de ce grand WE !
    merci Tilia grâce à toi je vais "briller" ce midi en faisant la savant sur ce jeu ,-)))
    bises fraîchement ensoleillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, Josette, as-tu eu des échos au sujet des chiques, après en avoir parlé en famille ?..
      Bises, claires et belles comme le soleil printanier d'un certain Charles

      Supprimer
    2. j'ai "brillé" toute seule personne de la tablée connaissais ce jeu !
      il m'a fallu du temps pour me remettre du WE pascal et ce soir les vacances scolaires des zones de mes petites...semaine lourde à l'horizon !
      tu as bien vu ma "coquinerie" quand j'ai choisi cette photo d'arbre dénudé !
      je te souhaite une belle journée 'estivale"
      bises

      Supprimer
  4. pas de connexion sécurisé...pas d'images..mais je te souhaite de bonnes fêtes de pâques...! biz elfi ...2mani

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, Elfi, continue à passer de bonnes vacances au pays de Cervantès, c'est le principal ;-)
      Merci pour tes souhaits et bises en retour

      Supprimer
  5. J'ignorais tout ce ce jeu manifestement très répandu !
    Je ne me souviens pas avoir jamais vu de roulement d'œufs ou de chique dans la jardin du Rocher des Doms le dimanche de Pâques.
    Ni ailleurs.
    Mais comment ce fait-il ?
    Ou alors j'ai oublié...
    Merci pour ce documentaire pascal. Enfin... Tilia.
    :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très répandu.. ailleurs qu'en France !
      J'étais certainement la seule à y jouer dans cette bonne ville d'Avignon ;-)

      Supprimer
  6. De même, je connaissais que les jeux de billes, j'ai dû en pratiquer un peu étant petite mais le roulement d'oeufs m'était inconnu.
    Pour les billes je suis en train de chercher le terme en patois du Bitcherland ?
    Coup de coeur tout particulier pour ton premier tableau et l'attention soutenue des deux joueurs !!!
    Ton grenier est un lieu de merveilleuses trouvailles !
    Schmoutzy Tilia et à plus tard..

    RépondreSupprimer
  7. J'ai retrouvé le terme en patois :Klicker :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fifi ! je vais essayer de m'en souvenir (en utilisant une certaine marque de chaussures comme moyen mnémotechnique, ce devrait être possible ;-))
      Bises et belle fin de semaine

      Supprimer
  8. P.S. : évidemment, si vous allez vous rafraîchir à une terrasse de café, n'oubliez pas de commander un... Pac !
    ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe toujours ce ramoneur d'estomac ?!!

      Supprimer
  9. Très intéressant tout ça ! Connaissais pas du tout.
    J'ai joué aux billes avec mon petit frère. Avions-nous la chique sans pour autant être chique to chique. (je me marre toute seule de mes âneries)
    J'avoue que j'aime les roulements de Pâques de Fred Astaire dont je suis très fan, découvert à la télé quand j'étais petiote. Sans doute un samedi pour ma séance, je publierai cette vidéo. J'aime quand il dansait avec Miss Gingembre.
    J'irai sur tes liens demain et je commenterai sur tes illustrations bien venues.
    Bises ensoleillées mais pas chaudes du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiiiiiiiiiiii ! Claude, pour "Cheek to Cheek"
      J'adore Fred Astaire.
      Il a un charme fou et un talent fantastique.
      Et puis, quel chic !
      Ginger aussi d'ailleurs :-)
      Bises du soir

      Supprimer
    2. Tes illustrations sont toutes belles et intéressantes.
      J'aime beaucoup la gravure sur bois et la peinture précédente.
      Les roulements en Russie et la photo NB à la Maison Blanche.
      Je fus très émue à l'investiture d'Obama Un beau Noir pour une Belle Blanche (je parle de la Maison of course).
      Quand je voyais Fred Astaire à télé chez mon parrain à St Germain en Laye, j'étais complètement ébahie devant la télé, pas tant par lui car ce n'est pas mon genre d'hommes mais par son talent et aussi par la grâce de Ginger. Fred avait de la classe.
      J'aime bien aussi Gene Kelly surtout dans "Chantons sous la Pluie". J'adore ce film.
      Bises pleines de soleil.

      Supprimer
    3. Une autre merveilleuse danseuse dans le dernier film que j'ai cité par exemple (mon Papa était fou de ses longues jambes), C'est Cyd Charrisse
      Elle dancé aussi avec Fred Astaire
      Tu as aussi Fred et Eleanor Powell

      Supprimer
    4. Jean pierre Cassel
      Dommage qu'il n'ait pas pu montrer son talent de claquetteur.
      Je lui trouve un petit côté Fred Astaire.

      Supprimer
    5. Merci Claude ! Grâce à tes liens j'ai appris que Cyd Charisse était également danseuse classique et j'ai découvert Eleanor Powell dont j'ignorais tout.
      Parfaitement d'accord avec toi pour dire que Fred Astaire avait de la classe. Cette biographie très détaillée (avec plein d'informations sur sa vie, sa carrière et celle de ses partenaires) montre combien son style était inégalable.
      Encore merci pour les vidéos, j'aime particulièrement le numéro d'Anny Duperey (que j'adore) et de Jean-Pierre Cassel (qui a effectivement un petit air de ressemblance avec Fred Astaire).

      Supprimer
    6. Merci pour la biographie de Fred Astaire.
      Oui Cyd Charrise venait du classique et cela se voit bien quand elle danse.
      J'ai une crève d'enfer.
      Bises microbiennes.

      Supprimer
  10. Encore une fois bravo pour cette découverte, grâce à toi et grâce à tes recherches. J'ignorais tout, moi aussi, de ce jeu, ou plutôt de ces jeux. Bravo aussi pour ton iconographie, toujours aussi riche et variée. Pour ma part, je n'ai jamais cherché des œufs à Pâques... Mais je trouve cette tradition de faire rouler les œufs bien plus intéressante. Bon lundi de Pâques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas étonnant que tu ne sois pas au courant.
      Je pense que cette tradition est perdue depuis longtemps.
      Mes parent la connaissaient car ils étaient nés au tout début du vingtième siècle (et même fin du XIXe, pour ma mère qui était née le 31 octobre 1899 !) quand elle se pratiquait encore en Lorraine.
      Ce qui fait que j'ai bénéficié des deux coutumes. Celle du roulement des œufs durs et celle de la chasse aux œufs en chocolat généreusement distribués par les cloches au retour de leur voyage à Rome.
      Bon printemps entre tes deux ponts, Françoise

      Supprimer
  11. Il est peut-être un peu tard pour te souhaiter de joyeuses PÂQUES mais je les ai souhaitées, à tous, sur mon blog aussi...
    J'apprends beaucoup en déroulant ton billet sur les jeux d'antan !!! Et ce que je préfère c'est Fred Astaire que j'aimais imiter quand j'étais haute comme trois pommes !!!
    Bises avec toujours le soleil qui ne nous a pas quittés de la journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Fred Astaire, un vrai séducteur cet homme là ;-)
      Bises du soir, après une journée ensoleillée (mais voilée par la pollution)

      Supprimer
  12. Bravo bravo pour ce billet et merci merci pour l'extrait de film de Fred Astaire qui devrait être remboursé par la sécu! C'est tellement joyeux et brillant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous aussi Chri ? qui l'eut crû !
      Au vu des échos précédents, il me semble que les fans de Fred Astaire ne manquent pas parmi les ami(e)s du grenier. Et je suis particulièrement contente de vous savoir du nombre.
      Merci à vous pour les bravos

      Supprimer
  13. Coucou Tilia, entre deux belles billes, 3 oeufs durs (ou moins durs)... et pleins de tableaux relatant cette coutume que je ne connaissais pas.
    Je me demande si les oeufs frais roulent moins bien que les oeufs dur (va falloir que j'essaie). Attention à la pente, s'ils vont trop vite, omelette à l'arrivée !
    J'ai pas mal joué au billes avec mon petit frère : on traçait des routes tortueuses dans la terre, chaque voiture était "conduite" par une bille que l'on faisait avancer le plus loin possible sans aller dans les décors d'une pichenette. Le premier arrivé au bout à gagné. On appelait ce jeu le "Tour de France" !

    Je t'envoie des biseeeeeeeeeeeees sous le soleil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu fais rouler des œufs crus, ils vont vite arriver au bout du rouleau :-D
      Ta remarque me fait souvenir du moyen qu'employer ma mère pour distinguer les œufs durs de ceux qui n'étaient pas encore passés à la casserole.
      Elle prenait l'œuf en question et, d'un tour de main, elle le faisait tourbillonner sur lui-même. Si l'œuf tournait sans problème tel une toupie, c'est sûr il était dur. Sinon, s'il se dandinait tel un canard vacant à ses occupations, il était bon pour la cuisson.
      Ton souvenir du "Tour de France" me rappelle vaguement des jeux du même genre que j'ai sans doute eu l'occasion de voir pratiquer par les enfants de la campagne où nous allions en vacances.

      Bises en retour

      Supprimer
  14. Un beau billet très instructif :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au grenier ! Nadezda, et merci pour le compliment

      Supprimer
    2. Je viens de faire une petite visite " au grenier" on ne se lasse pas de ce qu' on y trouve :)

      Supprimer
    3. Une visite qui me fait bien plaisir et qui a pour avantage de me rappeler qu'il est grand temps pour moi de me replonger dans les tableaux d'August Macke en rédigeant la suite de mes billets précédents ;-))

      Supprimer
  15. Encore une découverte grâce à toi, de traditions qui ont couru d'un pays à l'autre, de l'ancien au nouveau-monde. Je suis surtout touchée par la carte "Roulement des œufs à Pâques 1916
    en Russie". Ces personnages ont l'air affamés, délabrés, c'était la première guerre mondiale, et surtout la famine qui a amené la révolution russe de février 1917...
    Les oeufs ont toujours un rôle en Chine, c'est notre voisin d'origine chinoise qui me l'a raconté. Lors des fêtes du nouvel-an on en donne et on en mange beaucoup, cela date aussi du moment ou la faim était prégnante mais de nos jours les plats sont espérés moins roboratifs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfants solitaire par la force des choses vivant dans la brousse en Côte d'Ivoire > l'âge de 14 ans, je n'ai pas connu ces jeux en Lorraine, et puis j'habitais ensuite à Epinal même, par contre j'ai de grands souvenirs de la fête des Champs Golots du jeudi de Pâques :

      http://www.vincey-epinal-genealogie.com/vincey-epinal-genealogie.com/Epinal___les_champs_golots_un_article_du_cercle_genealogique_de_Vincey_et_du_Bailliage_dEpinal_pour_votre_genealogie_dans_les_Vosges_et_la_Lorraine.html

      L'illustration du Journal Universel montre la mairie que j'ai photographiée et montrée sur Cergipontin :

      http://cergipontin.blogspot.fr/2011/03/epinal-88-la-mairie-town-hall.html

      On y reconnait la petite porte qui est devenu l'entrée de la mairie. C'est dans cette rue que j'assistais à cet événement

      Supprimer
    2. (Humpty Dumpty, un personnage notamment de "De l'autre côté du miroir" de Lewis Caroll, serait aussi intéressant à approfondir)

      Supprimer
    3. J'y pense : mon frère ainé avait eu l'idée d'un jeu / les oeufs de Pâques : comme nous étions plus jeunes nous avions vite fait de manger les notres, alors lui mettait un des siens assez loin, il nous passait le poids à lancer et nous disait que si nous arrivions à l'atteindre il nous le donnerait. Il n'y avait aucune chance que nous y arrivions mais nous essayions tout de même

      Supprimer
    4. Merci Cergie, pour la découverte des Champs-Golots.
      Dans le village meusien de mon grand-père maternel je n'ai jamais entendu parler de cette tradition vosgienne.
      Il y a un article dans Wikipédia qui renvoie vers les notules de la revue "Le Pays Lorrain" sur Gallica. Des notules qui développent et élargissent le sujet, c'est passionnant !

      Humpty Dumpty, good idea !

      Supprimer
    5. L'article reproduit dans Gallica fait le rapprochement entre la fête traditionnelle des Champs Golots et la coutume champenoise de "noyer le couperon" au printemps, le couperon étant la lanterne à huile des soirs d'hiver.

      Supprimer
    6. Je n'ai pas vu le rapprochement avec les champs golots. Cela ressemble un peu certes sur la forme mais pas sur le fond >

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Champs_golots

      Les Vosges sont une montagne, il n'y a guère à faire pour arriver sur les Chaumes ou même à Pâques la route des crêtes est coupée par le neige. La tradition des Champs Golots vient de la fonte de la neige, qui s'écoule en petits ruisselets > les champs coulent, de la libération des hauts, c'est un grand, grand moment !

      Supprimer
    7. (Et à l'instant je rentre du jardin, le beau temps actuel est accompagné de chaleur qui fait exploser la nature et sèche la terre argileuse de la RP. Il n'y a pas de temps à perdre !)

      Supprimer
  16. Ne connaissais pas ce" roulement des oeufs"ayant pourtant vu une carte postale ancienne !! Merci pour ces découvertes et le jeu peu déborder vers les jeux de billes et les boules de pétanque mais je suis sûre que tu vas y arriver ainsi que les magnifiques oeufs- bijoux de La Grande Catherine
    Tes recherches sont toujours très pointues
    En attendant dégustons ces délicieuses douceurs
    Amicalement Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Arlette, de mettre du pain sur la planche du grenier ;-)
      Amitiés

      Supprimer
  17. La carte postale allemande évoque "Krassnaja Gorka", qui est manifestement un nom russe... Voilà un article fort intéressant, comme toujours, et qui donne envie d'en savoir plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les articles de Wikipedia allemand (que j'ai mis en liens) n'en parlent pas ?...

      Supprimer
  18. Ma Maman avait une travailleuse mais elle était à moitié délabrée aussi nous l'avons laissée au brocanteur. Ma Mémé en avait une aussi étant couturière de métier. Est-ce celle là qui était chez ma Maman ?
    En vidant sa maison, ma frangine dont je parle rarement pour des raisons très persos a insisté pour que je prenne CECI, elle sert de déco dans ma pièce à couture ou j'ai ma machine qui marche tellement bien que bien souvent j'appelle Belle Maman au secours, qui, elle, a une machine de pro. Mon Chéri en a vendu fut un temps des travailleuses puis après on n'en a plus trouvées chez ses fournisseurs.
    Bon, j'ai la tête comme une pastèque mais je vais quand même aller faire une salade d'endives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ton rhume se tasse, avec un bon grog ça devrait aller ;-)
      Pour les travailleuses, je te réponds sur ton blog.
      Bises (dans l'hygiaphone :-)) et bon dimanche, Claude

      Supprimer
  19. Intéressant ce joli post de Pâques bonjour belge, bon printemps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Louisette, et bienvenue au grenier !
      De même, bon printemps en Belgique

      Supprimer
  20. Merci Tilia pour ce beau partage avec les œufs de Pâques , chouette histoire , hum! la vidéo avec Fred Astaire , j'adore et pour remonter trés loin , jouer aux billes quel plaisir ( c'est une mamie qui te le dit ) , surtout quand on battez les garçons ....
    Bisous Tilia et bon aprés midi ...
    Thérèse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de te compter parmi les fans de Fred Astaire !
      Pour ce qui est des billes, mon frère et ma sœur étant beaucoup plus âgé que moi, c'est un jeu auquel je n'ai jamais joué que toute seule. Car dans mon quartier les enfants du voisinage ne jouaient pas en dehors de leurs jardins respectifs et les différentes couches de la société ne se mélangeaient pas. D'ailleurs, il était impossible de jouer aux billes sur la calade de l'impasse où j'habitais à Avignon.
      Bises et beau temps sur ta contrée, Thérèse

      Supprimer
  21. A chaque visite au grenier j'engrange plein de connaissances passionnantes.
    Merci Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Cheminezenlair. Je suis heureuse quand des petites graines puisées dans mon grenier à souvenirs trouvent un terrain fertile ;-)

      Supprimer
  22. Tu m'as beaucoup appris sur ces jeux enfantins entre chiques, billes et oeufs !!!
    Merci ! Je lis souvent tes billets en deux dois, c'est bon signe, non !
    Belle soirée ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux effectivement prendre ton temps pour lire mes billets, vu le temps que je laisse passer entre deux publications ;-)
      Depuis quelques semaines je partage mon temps de navigation sur internet entre les blogs (le mien et mes blogs amis) et ma seconde passion : les collections d'images sur Pinterest :-))
      Bises et beau temps sur tes chemins, Enitram

      Supprimer
  23. Effectivement bien rénovée la maison de ton enfance.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le garage est devenu leur salle de séjour :-))
      Bise+bise

      Supprimer
  24. je roule vers ce blog pour m'instruire

    RépondreSupprimer
  25. Merci Tilia ! Je reviens tout à l'heure :-)

    RépondreSupprimer
  26. Je viens d'avoir enfin le temps regarder Fred Astaire en entier. Quel virtuose !!!
    Lundi de Pâques nous étions à l'Ecomusée et j'ai ramené pour toi une autre tradition liée aux oeufs pour cette période, c'est une courses aux oeufs un peu particulière assumée par les conscrits :-)

    Dans mon enfance je ne connaissais rien d'autre que le nid du lapin de Pâques à garnir avec quelques fleurs ou morceaux de sucre pour encourager sa générosité. Et tout le reste je viens de le découvrir grâce à toi !
    Bisous pour une belle après-midi, Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Fifi, pour la découverte de cette amusante coutume, doublement traditionnelle puisque de nos jours il n'y a plus de conscrits !
      Schmoutzele et belle journée dominicale

      Supprimer
  27. Merci Tilia pour ces prénoms de fleurs...et le concours de tulipes à Istanbul
    je te souhaite une belle journée "rafraîchissante" et fleurie
    bises

    RépondreSupprimer
  28. Merci chère poète !
    Bisous Tilia et bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour Tilia!
    C'est un peu tardivement que je découvre votre billet sur les œufs qui courent et concourent, pour la plaisir des enfants et des plus grands...
    Mais une autre tradition est déjà toute proche maintenant: le muguet!
    Aura-t-elle aussi son billet?
    Bien amicalement
    Hazló

    RépondreSupprimer