dimanche 7 juin 2015

Le château des hirondelles






Mercredi dernier, je suis allée faire un tour au Château de Versailles.

Passées les deux grilles de la Cour d'Honneur, on accède à la Cour Royale qui lui fait suite, bordée d'un côté par l'aile Gabriel et de l'autre par le pavillon Dufour.

En arrivant dans la Cour Royale remplie de touristes, je ne m'attendais pas à être accueillie par un concert de cris d'oiseaux qui, l'espace d'un instant, m'a rappelé celui donné par les martinets tournoyant les soirs d'été au-dessus de la Cour d'Honneur du Palais des papes d'Avignon.

Or, un coup d’œil en l'air m'a suffi pour reconnaitre immédiatement les ventres blancs des hirondelles de fenêtre, virevoltant autour du pavillon Gabriel.




Cour Royale, le frontons du pavillon Gabriel
(cliquer dans la photo pour l'agrandir et voir les hirondelles)




Pour les avoir maintes fois observés dans mon enfance, je connais l'allure en vol des martinets aussi bien que celle des hirondelles. Le martinet est le roi des airs et c'est un véritable champion de vitesse. À côté de lui, l'hirondelle ne fait pas le poids, au propre comme au figuré (vu que son poids et ses dimensions sont inférieurs à ceux du martinet).

Côté élocution, là non plus on ne peut pas confondre hirondelles et martinets.

Le martinet noir de nos contrées pousse des cris stridents, des bziiii ! bziiii ! bziiii ! assourdissants, tout en filant comme l'éclair. Tandis que les gazouillis de l'hirondelle de fenêtre virevoltant à proximité de son nid ne blessent pas les oreilles.




Une partie du Vieux Château de Louis XIII et de la Cour de Marbre
(cliquer dans la photo pour mieux voir le nid, à droite sous la balustrade)


Encadrée sur trois côtés par la partie la plus ancienne du Château de Versailles, la Cour de Marbre est simplement séparée de la Cour Royale par quelques marches.

En y prenant pied, ce n'est pas le sol dallé qui a attiré mon attention mais, à l'opposé, les dorures des mansardes absolument étincelantes sous le soleil.

Après avoir remarqué les évolutions des hirondelles de fenêtre autour du pavillon Gabriel, en levant les yeux pour photographier ces dorures, je ne pouvais pas manquer de voir le nid établi bien à l'abri sous le chéneau bordé d'une balustrade qui court devant les mansardes éblouissantes.




Exposé plein sud, un nid bien à l'abri




Le nid ci-dessus, est l'un des nombreux gîtes d'hirondelles de fenêtre minutieusement relevés par Hervé Lefort en 2013 au Château de Versailles pour l'Observatoire des Hirondelles. D'après ce relevé, les hirondelles rustiques ne semblent pas nicher au Château.




Voilà ce qui s'appelle un "flou de mouvement" !
(cliquer dans la photo pour l'agrandir et voir les nids sous la corniche)




La vélocité des hirondelles ne permet guère, même à un œil bien exercé, de les observer en vol. Heureusement, mon petit appareil photo numérique (bien qu'équipé d'un zoom peu performant) a tout de même réussi à mettre en boîte quelques unes de ces princesses du ciel royalement logées au Château.

Et par chance, bien que pris un peu au hasard, le cliché ci-dessous (format d'origine 2048 x 1536, affichez l'image pour voir les détails) révèle  un  véritable HLM à hirondelles.




HLM à hirondelles




Enfin, comme ce jour-là je n'étais pas venue spécialement à Versailles pour faire des photos de nids d'hirondelles, j'ai pris le chemin des visites.

Voici quelques unes de mes photos de l'intérieur du Château :




Galerie Basse
Lieu magique, situé sous la Galerie des Glaces,
donnant d'un côté sur la Cour de Marbre, et de l'autre sur les Jardins du Château





Départ de l'escalier Louis Philippe





Une fenêtre du Salon de Mars





Rangée de torchères porte-girandole dans la Galerie des Glaces





Une fenêtre du Salon d'Apollon





Torchère ornée d'une femme drapée portant une corne d'abondance
support d'une girandole à pendeloques de cristal





Escalier de la Reine





N.B. : ma visite de mercredi dernier n'avait rien à voir avec les farces prétentieuses actuellement installées dans le parc par un artiste britannique qui (malgré les moyens colossaux en coût et en matériel employés pour  installer ses "œuvres") n'apporte rien au site prestigieux du château, mais l'utilise éhontément pour s'autopromouvoir.

C'est seulement avant-hier que j'ai entendu parler, à la radio, des remous médiatiques créés par ces installations. Lors de ma visite, je n'ai rien vu de tout ce grand bazar. Pour moi il y avait trop de soleil dehors, c'est pourquoi je me suis cantonnée aux salles du Château.

À dix-huit heures, fin des visites. En sortant j'ai descendu l'allée qui longe l'Aile Nord et mène entre deux rangées de bosquets au Bassin de Neptune, juste à côté de la Grille du Dragon (celle qui permet de rejoindre l'arrêt de bus Réservoirs).



Bassin de Neptune




©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2015

82 commentaires :

  1. J'ai vu tes hirondelles. Mais c'est normal, j'ai d'extrêmement bon yeux.
    Effectivement, maintenant, on ne peut plus ignorer les différences entre les martinelles et les hirondets.
    Et si une personne refuse de nous croire, nous dirons d'elle qu'elle nie.
    Mais je n'ai pas trouvé la grille du dragon. Aurait-elle fait l'objet d'un... vol ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ≪(^✓^)≫

      Le site du château de Versailles n'est pas des plus faciles à consulter. Très classieux, mais pas pratique du tout !

      Pour voir la grille du Dragon, il faut attendre que le plan se mette en place dans la partie gauche de la page, puis zoomer dedans et cliquer sur la flèche (blanche dans un rond vert) qui se trouve au coin à droite du bassin de Neptune (celui en arc de cercle, au début du boulevard de la Reine). Une photo accompagnée d'informations apparait alors dans la partie droite de la page.

      Supprimer
    2. Mince, j'ai oublié un "s" à "bon", bon dieux !
      Pour la grille du dragon, c'est un peu compliqué...
      Et puis je l'ai sûrement vue quand j'ai visité cet endroit.
      (C'est vers Sailles, je crois.)
      Superbe ton hirondelle en art ASCII !
      <>>>>>(° v °)<<<<<>

      Supprimer
  2. Un nid d'hirondelles installé sur sa maison, c'est le bonheur assuré ! Elles portant bonheur. Alors c'est du bonheur à la puissance mille pour le château de Versailles !
    Il y a beaucoup de martinets vers chez moi, c'est un bonheur de les regarder virevolter, ils vont à une vitesse !

    Tes photos sont splendides !

    Jeff Koons, que j'aime bien, avait été "vilipendé" lors de son expo à Versailles, Kappoor, je déteste, c'est vraiment sans interêt, et c'est laid qui plus est. C'est rare de m'entendre dire cela envers un artiste, mais là, franchement, ces "installations" n'ont rien à faire là, elles abiment les pelouses, irai-je jusqu'à dire que c'est de l'art poubelle, et bien oui ! Il n'y a rien là dedans.

    Je ne connaissais pas la Grille du Dragon, je connais la Grille de Neptune, celle des Matelots, la grille de Choisy, mais le Dragon ?Je ne l'ai pas trouvée sur ton plan...

    J'ai vu dernièrement à la TV, un reportage consacré aux derniers aménagements d'un bosquet, avec des fontaines de Jean-Michel Othoniel. Celui ci a crée le dessin de ses fontaines en suivant les pas d'une chorégraphie créee par Louis XIV, le résultat est magique.
    Je viens de chercher une vidéo pour te montrer :

    http://www.chateauversailles.fr/les-actualites-du-domaine/evenements/evenements/autres-evenements/bosquet-du-theatre-deau

    Désolée, je ne sais pas mettre les liens sur un commentaire.

    Merci Tilia pour cette jolie balade versaillaise, pleine de beauté et de poésie
    Gros bisous à toi et doux dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathanaëlle pour le lien vers le bosquet du théâtre d'eau.
      Je trouve moi aussi que JM Othoniel a eu une bonne idée en s'inspirant des dessins chorégraphiques de Louis XIV et en respectant l'esprit des bassins d'époque, tel le célèbre char d'Apollon, pour les proportions et la disposition dans l'espace de ses colliers de perles dansant sur l'eau. C'est ravissant.

      Pour ce qui est de la Grille du Dragon (qui donne sur la rue de la Paroisse) j'ai expliqué dans ma réponse au premier commentaire comment faire pour la voir. Ce n'est vraiment pas évident de circuler dans le site officiel du château de Versailles ! De plus, on ne peut pas faire de lien sur ses pages qui s'affichent en mode flash :-((

      Comme il est trop compliqué de décrire le procédé pour accéder à la Grille de Neptune, je t'indique simplement les informations correspondant à l'image : La grille de Neptune sépare le Parc des Jardins pour les jours de Grandes Eaux et de Jardins Musicaux, l'accès aux Jardins étant payant ces jours-là.

      Quant aux "zartistes en K" je n'apprécie ni l'un ni l'autre, désolée ;-))

      Bisous et belle semaine à venir, à très bientôt, j'ai du retard de lecture chez toi !

      Supprimer
    2. Okaaayyyy ! lol Merci Tilia ! Je ne suis jamais arrivée par cette rue, et partout où j'avais cliqué sur ton lien précédent, je ne trouvais pas cette porte, je me demandais bien où elle se cachait ! lol
      Je n'aime pas tout de Koons, (il y a du porno, m'dame ! lol) mais ce qu'il avait proposé à Versailles était sympa, parfois kitsh second degré, mais enthousiaste, pas du tout déplaisant, au contraire ce tout ce qu'a installé Kappoor, je n'adhère pas du tout.

      Je te remercie pour tes précisions (quand je viens dans ton Grenier, j'en repars bien moins ignorante) et je te souhaite une douce soirée, et une belle nuit,
      Gros bisous Tilia !

      Supprimer
  3. Je suis ravie de ton attention au vivant en ce lieu de prestige. Et du titre que tu attribues à ce château où la petitesse d'une hirondelle risque fort de passer inaperçue.
    Rien à voir avec les prétentions orgueilleuses des humains :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paroles sages, Fifi, en accord avec celles de l'évangile :
      « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment, ne moissonnent ni ne ramassent dans les granges, et votre père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas mieux qu'eux ? » Matthieu, chapitre 6, verset 26 (traduction Jean Grosjean pour La Pléiade, Gallimard 1971

      Supprimer
  4. Les hirondelles rustiques elle nichent dans le garage de mon Chéri. Elles sont sorties du nid les petites mignonne et elles font une sacré sarabande dans le ciel au-dessus de la maison.
    Je le connais ce beau Château, l'ai visité deux fois.
    Je suis tout à fait contre l'exposition, tant dans la Galerie des Glaces une année ou dans les magnifiques jardins d'oeuvres à la con. Voilà, c'est dit !
    On a eu droit au phallus de Noël gonflable à Paris, maintenant c'est paraît-t-il le vagin de la Reine. Du grand n'importe quoi !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelles chance ! d'avoir d'aussi adorables petites voisines, qui vous remercient de votre hospitalité en donnant une représentation chorégraphique à votre intention :-)

      Pour les expos K K je te suis à 200%
      Koons et Kappoor : aussi "caca" l'un que l'autre.
      Pour Kappoor, c'est carrément le stade pipi-caca !

      Bises en retour

      Supprimer
    2. Il paraît que ces horreurs vont être à Versailles pendant 5 mois.
      C'est le genre de trucs qui énerve mes nerfs.
      Bises venteuses et frisquette ce matin, 10°.

      Supprimer
  5. Il n'y a que toi pour démarrer un message sur le château de Versailles avec le vol des martinets. Mon mari adore les observer depuis le balcon de notre fille qui fait face à un merveilleux paysage de colline, ils volent juste à hauteur de notre regard mais ce sont des moineaux qui nichent sur sa gouttière et nous crottent (fientent ?) dessus. Pour trouver un nid d'hirondelle il suffit de chercher ces petits tas blancs dans les granges ou les garages...

    Un des plus grandioses souvenirs du château que j'ai est une photo que j'ai loupée : c'était au moment de l'expo temporaire Murakami. Il y avait des pictogrammes interdisaient les photos dès l'entrée, mais les gardiens n'y pouvaient rien et laissaient faire. Versailles c'est comme le pèlerinage de La Mecque pour les croyants musulmans, le but de toute une vie de certains touristes. En entrant donc, j'ai fait face à une meute de photographes qui me faisaient face. Cela ne s'est jamais reproduit par la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu de martinets à Versailles. Autour des ailes du château, hirondelles et pigeons se partagent le ciel. Les martinets ne bâtissent pas de nids et les bâtiments du château semblent ne pas leur convenir. Ou alors, ils craignent le voisinage des hirondelles...

      Dans la maison de mes grands-parents meusiens, les hirondelles nichaient dans le couloir. Une vitre de l'imposte étant brisée, elles y circulaient à leur guise. Une planchette fixée sous le nid servait de pare-fiente ;-)

      Lors de ma visite, la galerie des Glaces était également envahie par une meute de photographes !

      Supprimer
    2. J'adore la maison de tes grand parents... La grande porte avec une petite porte, pas si différente de celle de l'orangerie du château de Versailles >

      http://cergipontin.blogspot.fr/2011/07/orangerie-du-chateau-de-versailles-un.html

      Supprimer
  6. Il y a tant d'espaces à nommer qu'il est parfois difficile de la faire, la cour au Cerf par exemple, on voit une t^te de cerf de l'intérieur. Ou l'escalier des Princes. Ce sont deux photos que j'ai eu du mal à situer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La profusion des espaces dont tu parles a excité mon imagination et je ne vais pas tarder à faire d'autres visites (j'ai un passe, il faut bien que je l'utilise :-)) pour prendre des notes et tenter de m'orienter dans ce labyrinthe.

      Supprimer
  7. Coucou Tilia
    je profite d'un passage pour défaire et refaire ma valise pour m'imaginer une hirondelle...tout est permis quand on rêve... je n'apprécie pas ces pseudos artistes avec structures gonflables et autres qui sont censés attirer des jeunes à la visite de Versailles !
    Les perles..;j'avais vu la maquette lors de l'exposition Le Nôtre, j'ai été séduite par cette idée;
    Bises venteuses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Josette hirondelle !
      Tu te déplaces beaucoup en ce moment. Tu en profite pour engranger des trésors dans ta boîte à images je suppose...
      J'ai dit un peu plus haut, à Claude, ce que je pense des "artistes" K. K. : la même chose que toi :-))
      Je pense aller voir les perles dansant au-dessus de l'eau samedi ou dimanche pour être sûre de voir les jets d'eau fonctionner., aujourd'hui tout était à l'arrêt. En outre, d'après ce que j'ai vu seul le bassin mérite attention car le Bosquet est totalement dépourvu de fleurs et de feuillages fournis.

      Bises nocturnes (à propos de vent, je déconseille fortement la visite des jardins de Versailles quand il souffle : il soulève et fait voler en véritables nuages le sable des allées, c'est très désagréable)

      Supprimer
  8. Aimerais-tu plus les hirondelles que les martinets??
    Tu m'amuses toujours avec "affichez l'image pour voir les détails" parce que je clique et je vois l'image en legerement plus petit! Je me demande si il y en a d'autres qui voient comme moi??
    "Un HLM à hirondelles" ca c'est tordant.
    Coup de coeur pour la fenêtre du Salon d'Apollon.
    Ta photo "finale" (prononcer avec l'accent italien) est egalement superbe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je passe bien sur les exposants dignes de parkings souterrains...

      Supprimer
    2. Hirondelles et martinets, j'adore les deux ! avec peut-être une petite préférence admirative pour la vélocité et l'adresse en vol des martinets.

      Quand je dit "afficher l'image" c'est qu'il faut utiliser le bouton de droite de la souris pour cliquer dans l'image afin d'obtenir le menu dans lequel se trouve l'option "afficher l'image". En cliquant sur cette mention, la photo s’agrandit à sa taille réelle, c-à-d au format sous lequel elle a été enregistrée dans le blog.

      Si tu as suivi le lien vers le relevé de 2013 d'Hervé Lefort tu as peut-être noté qu'il a trouvé un total de 28 nids pour le seul pavillon Gabriel et 452 (occupés ou non) pour tout le Château. Ce qui fait de la demeure de Louis XIV une VHG (vaste habitation gratuite) plutôt qu'une HLM, puisque les résidentes ne paient pas de loyer ;-))

      En agrandissant ma photo, on distingue des nids, (en plus ou moins bons état) logés bien à l'abri derrière les pétales des rosaces de pierre.

      Pour l'instant il n'y personne ici pour défendre les incongruités des K. K. & Cie ;-)

      Supprimer
    3. Pour répondre à Thérèse, je vois l'image en plus grand si je cliques dessus. Les mystères informatiques sont impénétrables :-)

      Supprimer
  9. Visite Royale sur le char ailé des hirondelles à
    bientôt dans les jardins et surtout l'intégration des " monstres " de Kapoor en situation???? Non???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Arlette, je ne vais sûrement pas photographier ce monstrueux tas de caillasses et de ferraille qui éventre le Tapis Vert :-))
      Je ne comprends pas qu'on dépense ainsi des milliers d'euros pour installer là ce "vagin de la Reine" qui, soit dit en passant, ressemblerait plutôt à une caricature de la Corne d'Abondance.
      Si Kapoor veux dénoncer les absurdités de la société actuelle, qu'il aille donc le faire dans les jardins du Palais de Buckingham !

      Supprimer
    2. Suis entièrement d'accord avec toi, Tilia, sur tous les points.
      Ces horreurs n'ont rien à faire à Versailles.
      Bises.

      Supprimer
    3. J'aime ton coup de "ras le bol", Tilia !!!

      Supprimer
  10. Bien sévère chère Tilia les rumeurs et visions négatives sont trop nombreuses il me semble et comme suis bon spectateur en toutes choses je cherche à recueillir le mieux
    J'avoue aussi qu'il y a des limites
    Amicalement AA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement Arlette, il y a des limites, scrogneugneu :-))
      Amitiés

      Supprimer
  11. Tout d'abord merci, Tilia pour tes trouvailles poétiques si finement choisis et les liens que tu prends la peine d'afficher ! C'est toujours un plaisir que ces images qui s'enrichissent au fur et à mesure de textes recherchés par les copines du web !!! :-)
    Mais il est vrai, comme tu le soulignes, que la longueur d'un billet peut poser problème à ceux qui nous visitent. Bien-sûr, les "fidèles" d'un blog s'y retrouvent, surtout avec un temps d'affichage long comme chez toi. Mais pour le visiteur occasionnel il y a de quoi être découragé s'il n'a pas envie d'approfondir. Personnellement, voilà longtemps que j'hésite à continuer à afficher les textes que m'envoient les unes et les autres, autant par manque de temps que pour d'avantage de simplicité pour les visiteurs. Et je crois que ta remarque va m'aider à changer la présentation. Après tout les visiteurs intéressés ont tout loisir de lire les textes au niveau des commentaires et de cliquer sur le commentaire pour rejoindre la personne qui envoie. Je vais avoir du mal à passer à une autre formule parce que cette participation "collective" me fait énormément plaisir ! Mais le temps me manque cruellement parfois. :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'oubliais, le temps de celles qui composent un texte ou recherchent un texte est tout aussi précieux que le mien, évidemment !!
      Et un autre affichage permettrait aussi de se contenter d'une visite "simple" sans supplément de temps offert pour un blog particulier.

      Supprimer
    2. Les liens m'ont semblé indispensables vu... les liens
      ;-) de Jean Arp avec la cathédrale de Strasbourg.

      Depuis que j'ai limité l'affichage à un seul billet par page, le temps d'affichage a considérablement réduit ici et ne me parait pas plus long que chez toi, je veux dire que l'affichage est actuellement fluide, aussi bien au grenier que sur ton fil. Ton ordinateur aurait-il besoin d'un petit coup de ménage côté méninges, ou de rafraîchissement côté mémoire ? :-)

      Moi aussi j'apprécie énormément le temps que tu prends pour publier sous tes photos les apports des unes et des autres à propos de tes images et je t'en remercie vivement.

      Si tu souhaites gagner du temps, le lien vers le blog correspondant à l'auteur de l'envoi ne me semble pas indispensable, vu qu'il est facile de le trouver dans les commentaires.

      Supprimer
  12. Nous avions des nids d’hirondelles sous le toit de notre maison familiale, aussi dans les dépendances, hangar, étable. Et c'était toujours un bonheur d'observer leurs va-et-vient pour nourrir les petits. Ils signifiaient bonheur et bénédiction dans l'imaginaire de mes grands-parents et mon coeur de petite fille est encore rempli de ces images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci pour tes souvenirs, chère Fifi, je suis heureuse que nous partagions les mêmes images. Pour ce qui est du bonheur apporté par la présence des hirondelles, Nathanaëlle aussi m'en a parlé et ta confirmation montre que cette croyance (dont je n'avais pas eu connaissance jusqu'ici) est sans doute très répandue à travers la France, et au-delà de nos frontières aussi peut-être.

      Supprimer
  13. Coup de coeur tout particulier pour tes cadrages de la 3, de la fenêtre 11 et son morceau de rideau rouge, de la lumière et de la grâce des torchères de la photo 11. Des points de vue et regards qui donnent envie d'y refaire un tour !
    Schmoutzele plein, Tilia et belle après-midi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Refaire un tour au château de Versailles, c'est ce que je compte faire prochainement. Et si tu as l'occasion de venir, ce sera avec d'autant plus de plaisir. Mais sans les jardins !

      Actuellement, et pendant tout la durée du squat des jardins par les "œuvres" de Kappor, il n'est plus possible de faire une photo de la façade arrière du château sans avoir en plein milieu ce miroir déformant qui la ferait presque ressembler à une vulgaire baraque de fête foraine :-((

      Gros bisous, Fifi, belle fin de journée

      Supprimer
  14. Vouloir déformer Versailles, mais quel c.. !
    Suis en colère, na !
    Bises de fin de soirée pas terrible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit ! c'est bête à pleurer et ça gâche la vue.
      Parce qu'en plus du miroir incurvé, façon cuillère qui grossit d'un côté et rétrécit de l'autre, on a doit à ça !!!

      Bisous itou

      Supprimer
    2. J'ai entendu hier à une émission médicale que les artistes avaient en sorte un grain ;
      de folie mais de la vraie pas de la douce.
      Cela tente à prouver que ceux qui aiment aussi.
      Ou alors, comme a dit un jour l'ex copine d'un de mes fils, c'est nous qui y comprenons rien.
      Moi, je comprends que je suis normale, c'est déjà ça.
      Bisous beaux (je n'ose dire chauds) et ensoleillés.

      Supprimer
    3. Tout à fait normale, je confirme (。◕‿◕。)

      Pourtant, il y a des gens qui se disent normaux qui ont un petit grain :-/

      Bises presque estivales

      Supprimer
    4. Je vois que tu es normale aussi.
      Ils ont un gros grain tu veux dire. On va s'en rappeler de ces deux là.
      Je te dirige vers Miss Yves car chez elle ce matin il y a des bête qui me rappellent ton
      drôle d'oiseau.
      Bises orageuses.

      Supprimer
    5. Mille mercis ! Claude. Aucun doute, Laurent Marie est l'auteur de ce curieux zozio qui orne le portail de la péniche "Liberté" !

      Bises d'une soirée calme et tempérée

      Supprimer
  15. Bonjour Tilia, ton analyse de la photo de la cabane au fond du jardin est intéressante. Des volumes, des droites, de la géométrie descriptive en quelque sorte. J'aimais bien ce cours et dessiner des épures. Il ne m'en reste pas grand chose mais en taillant trois petit buis de mon jardin avant-hier j'ai pensé : l'un est un cube, l'autre une sphère, le troisième un cône je fais de l'intersection de volumes avec mes cisailles, comme en géométrie descriptive...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Cergie !
      En taillant tes buis, tu rejoins le sujet de ce billet.
      J'ai retenu qu'à Versailles les topiaires de Le Nôtre étaient uniquement de formes géométriques, ce qui est considéré par certains comme l'affirmation d'un pouvoir de domination sur la nature...

      Supprimer
    2. Et je n'ai pas fini de tailler mes buis ! Je n'en ai pourtant pas tant que cela !
      Tu te souviens de l'expo consacrée à Le Nôtre, je suis allée la voir deux fois par ce que je n'avais pas bien noté la première... et je ne retrouve pas mes notes ! Mais je me souviens du "jardin de broderie" il y a aussi le "jardin d'eau"...
      Au jardin des Tuilerie il y a eu aussi une belle démonstration sur les plantes, les tailles, le sol etc etc. J'y suis passée un soir au moment de "Jardins Jardins" et aurais voulu y retourner lorsqu'il aurait fait plus clair... Hélas !

      Supprimer
  16. Coucou Tilia ,j'aime ton expression HLM aux hirondelles ...cet endroit reste toujours aussi beau , nous y sommes allés deux fois ....
    Bisous Tilia et bon après midi ...
    Thérèse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil coucou, Thérèse.
      J'ai beaucoup aimé ta machine à café téléphonique ;-)
      Bisous et belle fin de semaine

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Bienvenue au grenier TrousseCadette !

      Supprimer
  18. Merci Tilia pour ma seconde visite au chateau de Versailles.
    Pas de bon souvenirs de ma premiere visite.
    C'était dans les années 80.
    Cette propriété avait l,allure d'être delaissee.
    La chambre des miroirs était vide.
    Les miroirs étaient sales et couverts de grafities. des horreurs honteux.
    Il y avait même grève.
    Now it seams like a bad dream.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même déception dans mon cas (mais pour d'autres raisons) dans les jardins lundi dernier.
      Il faut le savoir, à moins de se protéger le visage comme les nomades dans le désert, les jardins du château de Versailles sont infréquentables quand il y a du vent, le sable des allées vole au moindre souffle.
      En outre, la visite des jardins est actuellement gâchée par les choses qui y sont exposées. Certaines de ces choses, tels les miroirs déformants devant la façade du château côté jardins, seraient plus à leur place dans une fête foraine ou à Disneyland !
      Quant à l'éventration du Tapis Vert, elle scandalise la grande majorité des habitués des lieux, et même beaucoup de touristes.

      Supprimer
    2. Et oui ! Le sable des allées est le même qu'au jardin des Tuileries et il a été voulu par Le Nôtre !

      Supprimer
    3. J'ai toujours du mal à comprendre pourquoi on s'évertue à exposer des horreurs dans cet endroit si merveilleux et mythique. Si cela ne plait pas aux habitués et encore moins aux touristes c'est quand même qu'il y a un problème. Que font les responsables de ces idées complètement loufoques ?
      Bises ensoleillées.

      Supprimer
    4. Cherche pas ! y'a rien d'autre à comprendre que les intérêts financiers des uns et des autres. Du château, qui a besoin de sous pour entretenir ses murs et tout son domaine, et de l'artiste, qui paye certainement un bon prix pour exhiber ses boufonneries dans ce cadre prestigieux.
      Par manque de place, il m'arrive très rarement d'acheter un livre en format original (les poches c'est tellement mieux) mais là, je sens que je vais m'offrir ce bouquin, ça va me faire un bien fou ;-))

      Bises encore ensoleillées (mais plus pour longtemps, d'après les prévisions il va pleuvoir demain matin, et ça tombe mal vu qu'on doit filer en Normandie.)

      Supprimer
  19. Tu me diras s'il t'a plu. Cette nuit enfin ce matin de très très bonne heure j'ai entendu que la vagin de la reine avait été vandalisé par de la peinture jaune. C'est bien fait !
    Bises grises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, c'est une occasion de plus de faire parler de lui :-(

      Supprimer
  20. Schmoutzele de Bonnes vacances, Tilia !!!
    Ramène nous de belles aventures :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment des vacances, juste un pont entre la noce de notre fils et une fin de semaine à rallonge ;-)
      J'ai pas mal de photos dans ma musettes, mais il va me valoir le temps de les mettre en forme et d'en faire un billet !

      Supprimer
    2. Tous mes voeux pour les nouveaux époux !!! Une occasion de faire un bel album de photos :-)

      Supprimer
    3. Merci Tilia pour ce nouveau lien qui permet de voir la fontaine dans sa première facture. Sur le lien de la "Fontaine Bruat" tu trouveras également les têtes en grès rose des premiers personnages qui sont conservées au musée Bartholdi. Mais tu les as vues probablement.
      Schmoutzele aussi :-)

      Supprimer
  21. C'est vraiment amusant et intéressant cette digression à partir du château et Versailles sur les hirondelles et les martinets.. et inattendu! Merci pour ce cours d'ornithologie! Mais en plus on a droit aussi au châtreau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les hirondelles étaient trop insaisissables, trop rapides pour mes réflexes, en un mot trop volatiles ! Le château m'a offert plus d'occasions de faire des photos un tant soit peu intéressantes.

      Supprimer
  22. bonjour Tilia; d'abord merci pour tes mots qui m'ont réconfortée.
    Je viens de faire la visite, il y a très longtemps, trop longtemps que je ne suis pas allée à Versailles. Au début je ne voyais aucun nid et un bon clic a remis les yeux en face des nids.
    toujours de très belles photos, cadrées comme il faut.Un vrai délice.
    Quant à l'horreur exposée, peut-être qu'un certain lobby de snobs bobos crient à la censure (qui serait ici salutaire) comme dit mon philosophe de mari il y a des œuvres d'arts qui sont belles intrinsèquement (même si elles ne plaisent pas à tout le monde) et il y en a qui sont tout sauf de l'art intrinsèquement aussi!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, chère Marguerite-Marie, pour ta fidélité au grenier. Je suis contente de savoir que "mes" hirondelles ont contribué un instant à te changer les idées.
      Intrinsèquement, voilà le mot qui convient ! Intrinsèquement, les choses exposées par Kapoor sur le Tapis Vert ne sont rien d'autres que de la ferraille rouillée et de monstrueux gravats.
      L'écrin que constitue le parc de Versailles leur est extrinsèquement indispensable. Sans ce cadre prestigieux, les gens ne se déplaceraient pas pour aller voir ça, si c'était exposé ailleurs (sur un terrain vague par exemple) il n'y aurait personne pour payer un droit d'entrée !
      Cela dit, je suis loin de mettre tout l'art contemporain dans le même conteneur.
      Les jets d'eau du Bosquet du Théâtre d'Eau, conçus par JM Othoniel et réalisés dans des matériaux nobles, ne sont pas à mettre à la benne, tout au contraire !
      Leurs perles en verre de Murano, enrichi par la feuille d'or, forment un collier qui danse au ras de l'eau selon une chorégraphie inspirée par celles qu'inventait Louis XIV pour ses ballets de cour.
      Un fois que la végétation aura pris de l'ampleur, je pense que cet endroit va être aussi enchanteur que le bassin d'Apollon, si ce n'est davantage...

      Supprimer
    2. Je préfère le collier de la Reine à son vagin.
      Bises

      Supprimer
    3. Et comment !!!!
      Bises en retour

      Supprimer
  23. tu as tout à fait raison i n'y a qu'à revoir la sortie de métro Palais Royal, que je trouve très réussie.
    généralement je suis très ouverte à beaucoup de choses mais quand c'est trop, c'est trop!

    RépondreSupprimer
  24. Ce n'est pas si grave, les expositions temporaires passées ne sont plus, vive les expositions !
    :-)
    Je me demande si le cristal vient de Baccarat comme à l'Hôtel de Ville de Paris ?
    Re :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la réalisation des perles en verre de Murano des jets d'eau du bosquet du Théâtre d'Eau, Jean-Michel Othoniel s'est adressé principalement à Matteo Gonet maître verrier installé dans la banlieue de Bâle.

      Supprimer
    2. Je me posaias la question / la "girandole à pendeloques de cristal"

      Je me souviens d'une rue de Strasbourg au marché de Noël décorée avec des lustres en cristal de Baccarat. Les lustres étaient protégés >

      http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=67482_24

      Supprimer
    3. Pardon, je n'avais pas saisi le sens de ta question, tout axée que je suis sur le collier de JM Othoniel !

      Pour les girandoles des torchère dans ce document il est mentionné « un modèle de guéridon « porte-girandole » similaire au modèle versaillais livré en 1690. Les six guéridons supportent six girandoles à six lumières, en cristal de roche. »
      Et à propos de la restauration de la galerie des Glaces, on trouve ici « vingt lustres tout en bronze argenté et en cristal de Bohème »
      Donc, à priori, pas de Baccarat à Versailles, plutôt du cristal de roche, ou à la rigueur du cristal de Bohême. Normal, vu que la Galerie des Glaces a été inaugurée en 1684 et que la fondation de la cristallerie de Baccarat n'a été autorisée par Louis XV qu'en 1764.

      Grand merci pour le lien, tu sais combien j'aime les luminaires et ce type d'ambiance nocturne. Des lustres de Baccarat en plein air, il fallait absolument les protéger des intempéries... et des injures que pourraient leur faire les pigeons ;-))

      Supprimer
  25. C'est en lisant ton billet et les commentaires que je m'aperçois que je suis très en retard en ce moment... Et après cette lecture je ne sais pas quoi dire !!! Que le château est très beau et pompeux et que je ne l'ai pas vu depuis si longtemps et que je préfère le parc et tous ses petits coins de verdure, peut-être aurons nous droit à sa visite, bientôt, ce serait chouette de ta part, tu racontes tellement bien !
    A bientôt. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment d'accord pour trouver le château pompeux. Son architecture classique séduisit Louis II de Bavières qui en fit construire une réplique assez fidèle à l'original.

      Pour les photos du parc, c'est prévu, mais quand la canicule sera passée ;-))
      Bises itou

      Supprimer
  26. Que, que, que...Ah oui, j'aime beaucoup la photo de la fenêtre du salon d’Apollon !

    RépondreSupprimer
  27. Bon matin, Tilia

    Je ferais mieux de continuer mon repassage à la fraîche et de me réserver l'ordi pour un moment plus tard, plus calme...
    Merci pour ta remarque concernant l'ami Peter. Je ne sais comment il pourrait remonter en Suède par voie fluviale puis maritime, je ne suis pas sûre qu'une péniche, bateau à fond plat sans dérive pourrait ne pas dériver à cause des vagues et des courants... Cependant j'ai eu la chance de rencontrer en des temps anciens lorsque je vivais à Nancy un Norvégien qui remontait le voilier en bois qu'il avait construit de ses mains de la Méditerranée > Norvège via le canal de l'Est. J'en ai parlé ici >

    http://cergipontin.blogspot.fr/2008/12/epinal-88-le-port-harbour.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais remonter les souvenirs. Peter a raconté sur mon blog jardin / un défi un petit boulot qu'il avait fait : il avait été gardien d'écluse en Suède !

      http://jardin-de-marguerite.blogspot.fr/2007/10/le-quatre-quart.html

      Bonne journée à toi ! Garde bien tes volets clos....
      Bises

      Supprimer
    2. Tu me donnes une idée, mais chut ! ce sera pour plus tard car on approche de l'anniversaire du grenier.

      Mes volets n'ont pas été relevés de la journée ! Ce qui a permis de ne pas dépasser les 28° dans le séjour. Je viens juste, à 20h45, de relever à moitié celui qui est orienté à l'est. Ceux de l'ouest (côté cuisine) sont encore bouillants !

      Demain jeudi, on aura peut-être quelques gouttes et on pourra souffler un peu... avant de repartir vendredi pour un tour de rôtissoire :-((
      Bonne fin de soirée et bises en retour

      Supprimer
  28. Bonjour Tilia
    On respire un peu lieux ce matin. Nous avons eu de l'orage avec de la pluie mais il semble que le beau temps revienne.avec sans doute encore de la chaleur.
    En parlant de Peter, c'est un type formidable et un gentleman.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours des températures caniculaires aujourd'hui ! j'espère que tu ne souffres pas trop et je te souhaite un bon week-end

      Supprimer
  29. Bonne AMidi, Tilia ! Je ne suis pas allée comme je l'avais prévu voir l'expo Degas au musée des Impressioonismes, à la palce je suis allée sortir maz voisine qui dzvait y aller avec moi de l'hôpital de Pontois : dimanche elel est tombée dans son escalier, heureusement que d'autres voisines l'ont entendue et ont appelé les pompiers !
    Tant pis, il y aura d'autre occasions à la rentrée, il faisait beaucoup trop chaud de toute façon...
    Bises à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Que de fautes d'orthographe, tant pis : je teste ta perspicacité que je sais immense !)

      Supprimer
    2. Désolée pour ta voisine, j'espère que sa chute n'est pas trop grave et qu'elle va bien. Tu as bien fait de reporter ta visite, il vaut mieux être prudent par ces fortes chaleur et économiser nos forces.
      L'année dernière à Giverny, nous avons vu "L'Impressionnisme et les Américains".
      J'avais été très impressionnée par ce tableau placé à l'entrée. Et emballée par beaucoup d'autres, of course !

      Bises légères, portées par le souffle de mon ventilo ;-)

      Supprimer