mercredi 23 décembre 2015

L'esprit de Noël selon Juan Ferrándiz





Certain(e)s d'entre vous se souviennent sans doute de Juan Ferrándiz (1918-1997) cet illustrateur espagnol qui fut célèbre dans les années soixante, soixante-dix, pour ses cartes de Noël...





À propos de ses illustrations de la Nativité, il disait « Quería expresar conceptos tan trascendentes como paz, justicia, solidaridad, ternura, fraternidad... en definitiva, expresar plásticamente todo aquello que nos llega al espíritu a través del eterno mensaje de la Navidad. »

En français : "Je voulais exprimer les concepts si importants tels la paix, la justice, la solidarité, l'affection, la fraternité ... bref, tout ce qui touche notre esprit à travers le message éternel de Noël." (traduction semi-automatique, merci de rectifier dans les échos ci-besoin).


Offrir l'hospitalité au voyageur sans ressources
Juan Ferrándiz
"Las Obras de Misericordia" 1965



Nourrir ceux qui ont faim
Juan Ferrándiz
"Las Obras de Misericordia" 1965



Vêtir ceux qui ont froid
Juan Ferrándiz
"Las Obras de Misericordia" 1965



Enseigner à ceux qui ne savent pas
Juan Ferrándiz
"Las Obras de Misericordia" 1965






































































El cant dels ocells est un chant de Noël traditionnel de la Catalogne. Natif de Barcelone, Juan Ferrándiz était lui aussi catalan. Il connaissait donc Le Chant des Oiseaux et il a sans doute créé l'image ci-dessous pour l'illustrer.







à toutes et à tous
amis fidèles et visiteurs
Joyeuses Fêtes
dans la paix et la douceur



©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2015

34 commentaires :

  1. Réponses
    1. Amène quoi ? y'a plus de latin, "Ite misa est" c'est fini ;-))

      Supprimer
    2. La nouvelle crèche... :
      https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/1935254_10208220164003476_5056528931390252200_n.jpg?oh=faa8ad75d5e77339d5c57c392b3c593c&oe=56D4E795
      :D)

      Supprimer
    3. "Ite misa est" m'a amenée à ouvrir mon missel ce que je n'avais pas fait depuis des lustres.... Je voulais trouver la traduction exacte, bon c'est toujours une interprétation, du coup j'ai pris conscience que je ne l'avais jamais vraiment détaillé ni compris, et à présent que mes parents sont au paradis il est trop tard....
      Hier j'ai trouvé cette définition dans mon mot croisé du supplément télé du parisien : "paroissien" et "missel" est la solution....

      Supprimer
    4. La crèche de Noël n'est plus ce qu'elle était... Dans le Var on n'en trouve plus dans les églises. Je n'ai même pas sorti mes santons de provence.... Lorsque mon père était vivant, il préparait le sapin et la boîte de santons pour que nous les installions lorsque nous arrivions avec les enfants... De beaux grands santons anciens, j'espère qu'ils sont chez mon frère aîné. Mon père avait bricolé un toit en coton pour simuler la neige. Et oui, dans l'est de la France le petit Jésus a bien froid lorsqu'il arrive et a bien besoin de l'âne et du boeuf pour se réchauffer....

      Supprimer
    5. Passe une bonne fin d'année, Tilia, je t'embrasse !

      Supprimer
    6. (Je m'aperçois que j'ai oublié un "s" à "missa")

      Supprimer
    7. Ah oui, et j'ai oublié de te remercier pour le lien vers les ânes gardiens, il est vrai que les ânesses et les chiens de mon beau-frère en se supportent pas. Un jour il y aura des loup par là et je ne sais si alors je serai très rassurée en montant me coucher le soir. Mais bon, si je peux lme fier aux ânesses ce sera déjà cela (et dans les Vosges, ce sont les lamas de la Bresse que n'attaquent pas les loups)
      Bises !

      Supprimer
  2. Coucou Tilia.
    Ton grenier regorge de charmants personnages plein de charme..
    Joyeux noël à toi et aux tiens, un Noël de félicité.
    Bisous ☼ ♥ ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel, bonne fin d'année
      bises festives

      Supprimer
  3. Une déferlante de douceur et de bonheur d'enfance en parcourant ton billet. Bien-sûr il faut que je file à l'intendance mais je reviendrai souvent pour les regarder ces personnages aux sourires comblés...
    Heureux et doux Noël, Tilia pour toi et les tiens !!
    Et un gros schmoutz pour te dire merci:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aimerait tellement que le message de Ferrandiz soit entendu par les grosses fortunes et qu'elles fassent preuve de sollicitude envers les plus démunis...
      Belle et douce fin d'année, Fifi, ne range pas tes casseroles, dans huit jours on remet ça ;-)
      Bisous chaleureux

      Supprimer
  4. c'est la deuxième fois que je passe... je connais un peintre allemand qui fait des images similaires et je ne me rappelle plus de son nom...
    je te souhaite aussi un bon noël!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie de te rappeler de son nom, car de mon côté, à part cette superbe crèche aux santons pur style Ferrándiz, je n'ai rien trouvé !
      Bises et belle fin d'année, Elfi

      Supprimer
  5. Je ne partage pas la foi de ces illustrateurs, mais j'aime leur joie à la faire connaître et peut ainsi essayer de mieux comprendre cette fête religieuse. Alors merci Tilia, pour ton choix d'images et belles fête de Noël à toi et aux tiens.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi aussi la foi n'est pas primordiale. L'humanité de Juan Ferrándiz ne repose pas forcément sur une croyance religieuse, elle me parait plutôt inhérente à son caractère naturel, entièrement tourné vers le pacifisme et la sollicitude envers autrui.
      Les associations caritatives laïques, tel le Secours Populaire par exemple, œuvrent envers les sans domicile et les mal nourris en dehors de toute considération religieuse.
      Excellente fin d'année pour toi et tes proches, Roger, bises (printanières !)

      Supprimer
  6. Que de charme et de douceurs émanent de toutes ces illustrations!
    Douces fêtes à toi et aux tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thérèse, bonne fin d'année pour toi et tous tes proches

      Supprimer
  7. Non, je ne me souvenais pas de lui, c'est vrai que ce n'est pas tout à fait mon univers. Mais il faut bien reconnaître que ses dessins incarnent bien l'esprit de Noël. Bonnes fêtes et douce fin d'année. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, c'est essentiellement la Vierge auréolée de la deuxièmes image qui m'est restée en mémoire, sans doute une carte reçue, plutôt qu'envoyée. À cette époque (années 1960) je ne savais rien de cet artiste qui est (je viens de l'apprendre) également illustrateur de livre pour enfants et créateur de santons. Ses représentations de la sollicitude envers les plus démunis correspondent bien à sa pensée entièrement tournée vers la paix et la fraternité. Et il me semble qu'elles sont plus d'actualité en 2015 qu'au moment de leur parution entre 1960 et 1980.
      Belle et douce fin d'année pour toi aussi, Françoise, bises en retour

      Supprimer
  8. Joyeux Noël Tilia !
    J'écris mon commentaire sur la chanson de la vidéo, c'est tellement beau... (c'est mon 2e visionnage donc 2e écoute lol)
    En effet je me souviens de certaines illustrations, mais pas du nom de l'artiste. Par contre son style est inoubliable, même s'il ressemble à d'autres, on retient la douceur des visages, des attitudes, animaux comme humains, c'est cela que j'ai toujours remarqué et aimé.
    Et le message de l'artiste est très beau... Merci Tilia ! (je n'ai pas eu le temps de préparer un billet de Noël oups... lol mais bon, je vais me rattraper pour le début de l'année...)
    Gros bisous Tilia et excellente fin de ce jour de Noël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nathanaëlle !
      Contente de trouver enfin quelqu'un qui se souvient de ces cartes. Moi non plus à l'époque je n'avais pas noté le nom de l'artiste. D'après ce que j'ai pu lire de ci de là, Ferrándiz a été abondamment copié et (à mon avis, mais je peux me tromper) il n'est pas impossible qu'en France des cartes dessinées par lui aient été éditées sans sa signature...
      Mon souvenir demeurant celui d'une image à dominante bordeaux, plutôt que celle dont je parle à Françoise dans le commentaire au-dessus du tien, ce serait d'avantage celle-ci qui correspondrait le mieux à celle qui est restée dans ma mémoire.
      Le message d'amour et de solidarité porté par les images de Juan Ferrándiz est plus que jamais d'actualité.
      Je file car je suis à la bourre pour préparer le billet du Nouvel An (les cartes soviétiques véhiculant des souvenirs pas toujours plaisants, le billet que je leur est consacré sera publié plus tard).
      Bises chaleureuses et très bonne fin d'année Nathanaëlle, à bientôt

      Supprimer
  9. Une billet original et bien choisi avec le sourire de tous ces petits personnages ! Merci !
    Belle soirée de Noël !

    RépondreSupprimer
  10. Que c'est beau, doux et calme je me souviens d'au moins une de ces cartes qui représentait une crèche...
    j'espère que cet esprit de Noël souffle pour toi Tilia et pour ceux que tu aimes
    Bises d'une intendante entre 2 réveillons !

    RépondreSupprimer
  11. Un joli message de paix et de fraternité, dont nous avons tous besoin.
    De charmantes bouilles de petits poulbots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai moi, aussi pensé à Poulbot.... Lorsque Claude est passée (était ce en juin déjà ?) nous avons dîné à Montmartre au restau "A la Pomponnette" avec Peter, restau que Poulbot a beaucoup fréquenté

      http://www.pomponnette-montmartre.com/

      Supprimer
  12. Quel beau billet, qui a le pouvoir de nous ramener vers notre enfance et de nous rendre heureux. Reconnaissance à cet illustrateur qui a su , par sont art, faire passer le plus beau des message "l'Amour". Merci Tilia. Je te souhaite de belles Fêtes de fin d'année :)

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Tilia.
    Que de choses, il est immense ton grenier, il faut des jours pour en faire le tour plein de détours...
    En faisant un retour je m’aperçois que déjà j'avais fait un parcours devrais je un autre jour en faire le tour ?
    A + ☼ ♥ ☼

    RépondreSupprimer
  14. Ravissantes cartes si délicates et joyeuses Je ne connaissais pas le nom du dessinateur Merci encore Tilia pour tes découvertes Belle et Douce fin d'Année en grand Amour de toutes sortes
    (problème d'ordi capricieux suis en retard dans mes visites )

    RépondreSupprimer
  15. J'ai retrouvé pourquoi ces images m'étaient familières, dans les années 80 ce dessinateur a aussi illustré des albums jeunesse. Qu'importe le support, il offre à ceux qui les regardent un sentiment de bien-être et de paix. Tout en écoutant "le chant des oiseaux", j'ai refait un grand tour dans ce monde de douceur. Une parenté de thème je trouve, avec François d'Assise s'adressant aux oiseaux, au loup, rendant grâce pour la création...Et puis nos crèches viennent de ce temps là :-)
    Bonne préparation pour la prochaine fête !
    Bisous, Tilia !

    RépondreSupprimer
  16. J'aime bien ces cartes. Il y a des motifs traditionnels, des emprunts à la peinture classique, et des choses plus originales...

    RépondreSupprimer
  17. Alors là ! J' adore !
    Quelles sont adorables ces illustrations !
    Merci pour cette découverte.
    Bonne Année Tilia !
    Bises

    RépondreSupprimer
  18. GRAND MERCI À TOUTES ET À TOUS POUR VOS ÉCHOS
    ET EXCELLENTE FIN D'ANNÉE !

    RépondreSupprimer