dimanche 17 juin 2018

Promenade au Domaine de la Borde


Connaissez-vous cette fleur ?...


Contrairement à l'impression de déjà vu qu'elle peut produire au premier abord, en dehors des Pyrénées (sa région de prédilection) cette petite fleur toute simple ne se rencontre pas si couramment dans la nature. Nous la retrouverons un peu plus loin pour connaître son nom de famille.







Dans le Parc de la Boucle de Montesson, passé le seuil du jardin du Domaine de la Borde, un panneau d'information et d'orientation renseigne le promeneur un tant soit peu curieux de son environnement.



Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Le panneau ci-dessus ne répertorie pas la totalité des arbres du jardin : le tilleul à petites feuilles que j'ai photographié n'y figure pas.  Pas assez singulier, sans doute...



La Maison du Parc, vue depuis le parc


Construite en 1854 sur un terrain du quartier de La Borde, dans la ville de Montesson, la Maison du Parc a une histoire, elle est résumée ici.





Reconnaissez-vous cet arbre ?...


Regardez bien ses feuilles et ses chatons ...






Un Chêne Vert !... Quelle surprise pour moi, native de Provence, de m'apercevoir qu'entre mon enfance et mes trente ans (âge auquel j'ai quitté le Midi de la France) je n'ai jamais remarqué de chatons sur les chênes verts.


Différence de couleur entre anciennes et nouvelles feuilles


Comme son nom l'indique, le chêne vert reste vert toute l'année. À chaque printemps, de nouvelles feuilles apparaissent au bout des rameaux. Elle sont destinées à remplacer les anciennes feuilles qui vont disparaître peu à peu au cours de l'année.





Un autre chêne...




...mais lequel ?..





...un Chêne Chevelu



Savez-vous pourquoi ce chêne est dit "chevelu" ?...

J'ai découvert la raison de cette appellation en rédigeant mon texte. C'est très amusant : cliquez ici.
Le Chêne chevelu a des poils sur le gland. Ses cupules sont poilues... Ahurissant ! je n'en reviens pas.





Insecte sur fleur...


Deux devinettes sur cette photo.
Quelle est cette fleur ?
Ça, je l'ai trouvé.

Quel est l'insecte posé sur l'un de ses pétales ?
Qui le sait ?...
Pas moi !





Cette petite fleur sans prétention est un Erodium. Elle fait partie de la famille des Géraniacées qui comprend, entre autres, les Geranium, les Pelargonium et les Erodium, dont les fruits sont en forme de longs becs d'oiseaux échassiers.

Geranium vient du grec geranos qui signifie grue, car la forme de son fruit évoque le bec des grues.
Même chose pour Pelargonium, en raison de la forme de son fruit son nom vient du grec pelargos : la cigogne.
Idem pour Erodium, son nom vient de erodios : le héron.





L'Erodium manescavi, ou Érodium de Manescaut, ne se rencontre pas partout. Cette fleur est endémique dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées : voir Géraniacées dans cette liste.















L'arbre principal du jardin de mon enfance est un Tilleul argenté, que je considère comme mon arbre tutélaire. C'est pourquoi j'ai choisi Tilia comme pseudonyme.

Le Tilleul à petites feuilles est moins imposant que le Tilleul argenté, mais il est tout aussi beau. Bien qu'il ne figure pas sur le panneau du Domaine de la Borde, je ne pouvais pas l'ignorer.



Arbre à lumière


Sous le Tilleul à petites feuilles pousse un lampadaire !





Le charme d'une époque révolue


Au fond du jardin subsiste un ancien bâtiment agricole. De ses vieux murs abandonnés s'échappe une douce mélancolie. Le charme d'une époque révolue...




Ombre et lumière


Cette allée relie la partie pleinement arborée du jardin à la Maison du Parc.
En quittant les ombrages de la partie arboretum du jardin, un dernier arbre remarquable attire mon attention :















Ce Bouleau de l'Himalaya, transplanté puis réacclimaté, regrette-t-il le pays de ses ancêtres ?..
Il aurait tort. L'exil lui a sans doute évité de finir prématurément sa vie, débité en rondins pour chauffer une habitation himalayenne.









Devant la Maison du Parc, une pièce d'eau en forme d'anneau aplati offre l'occasion de capturer de beaux reflets...




























..ainsi qu'un couple d'amoureux !!








Avec les Nymphaea 'Marliacea Carnea' déjà vus au début de ce mois, la boucle de mon petit tour du jardin du Parc de la Boucle est bouclée.








©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2018

35 commentaires :

  1. Joli voyage végétal qui nous amène jusqu'à l'Himalaya !

    RépondreSupprimer
  2. une promenade bucolique...le lampadaire à la magritte, la fleur de géranium et la petite bestiole , son nom.. vais chercher dans mes livres ,
    bises

    RépondreSupprimer
  3. Quelle bouffée d'air frais après toute cette pluie des semaines passées...
    "Zone naturelle d'intérêt écologique" cela sonne malheureusement le glas dans mes oreilles pour le reste de la Nature, quand je porte mes yeux sur la description du parc de la boucle de Montesson. Alors laisse moi te suivre après avoir respiré à fond.
    Comme tu aimerais la soixante d'espèces de tilleuls des Jardins de Coursiana dans le Gers, visité il y a deux semaines: quels parfums dégagés après une pluie récente.
    Ah nous sommes à même de mieux comprendre ton pseudonyme maintenant: charmant pseudonyme. Quant aux erodiums nous avons eu la chance d'en avoir eu dans le jardin de notre maison précédente à Tournefeuille, cela confirme la proximité des Pyrénées.
    Le chêne chevelu! Ho! Ho! Ho! Tu as dû également voir des chênes pubescents. :-)
    Une visite très agréable, merci.

    RépondreSupprimer
  4. Inutile de te dire que j'adooore le fruit du chêne chevelu.
    Il est comme ça des parcs dans lesquels on regretterait peu d'être parqués !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais jamais remarqué les chatons sur le chêne vert... mes enfant en Loire Atlantique en ont un dans leur jardin je vais le regarder de plus près lorsque nous passons chez eux !
    j'aime beaucoup les arbres c'est dire que ton "reportage" m'a profondément intéressé, si il n'y a pas trop à marcher ça peut être une balade à faire.
    Je te souhaite un bon dimanche Tilia, ici je vais le consacrer au chardons qui envahissent (entre autre) le jardin !

    RépondreSupprimer
  6. Que voilà une jolie promenade herborisante et primesautiêre!
    J’avais reconnu le géranium -dont le connaissais l’étymologie,
    mais j’ignorais que le bec d’autres oiseaux avait influencé les noms d’autres 💐
    (Je regarderai les liens plus tard. )

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai plus retrouvé de petit prince bleu dans tes photographies de reflets :-)
    Quelle promenade !! Nous savons à présent de façon sûre l'origine de ton pseudo ♥ Mon père avait une cousine en Allemagne qui portait ce prénom. Google me dit que ce sont des femmes intelligentes, sensibles et communicatives, surtout si elles le choisissent pour un pseudo :-)

    Autour de l'étang de mes promenades il y a plein de chênes. J'ai ramassé des glands pour ma copine pour ses bricolages de Noël. Avec un cône de papier collé en dessous et des petites ailes cela faisait un petit ange. Mais point de gland chevelu. Va falloir trouver cela pour Noël prochain :-)

    Coup de coeur tout particulier pour "l'arbre à lumière" et "le charme d'une époque révolue".
    Bonne fin d'après-midi et grosse bise, chère Tilia !

    RépondreSupprimer
  8. j'ai regardé attentivement dans mes livres, mais... il y a qui ressemblent beaucoup.. avec des antennes plus courtes, avec deux taches plus claires sur les ailes etc... désolé...pas trouvé

    RépondreSupprimer
  9. Chevelu...disons plutôt .. poilu...
    Je l’aurais préféré plus hirsute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=0CeRmyassi4

      Réponse sur mon blog

      Je connaissais déjà l'origine de ton pseudo (j'y ai même fait un clin d'oeil dans un de mes billets)

      Supprimer
  10. Bonjour
    J'adore ..c'est vraiment passionnant de découvrir ainsi tous nos arbres , en plus des petits noms placésbien comme il faut tu nous gates avec tes autres recherches ..pour ta petite bebete , je ne saurais pas te dire le nom..
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cette très agréable promenade au parc de la Boucle, j'ai appris plein de choses, notamment l'origine de ton joli pseudo, j'ai beaucoup aimé le chêne chevelu, ou plutôt son gland, je n'en avais jamais vu des poilus ! lol Quant au lampadaire clin d'oeil à ta vignette et, of course, à Magritte, c'est tout plein de poésie, cela te ressemble, merci encore pour cette visite et pour ton oeil avisé qui voit tout, et nous intéresse à chaque billet.

    La bestiole n'est-elle pas un oedemère ? Il en existe plusieurs sortes, et celle-ci, noire et brillante, je n'ai pas son nom complet, donc j'ai demandé à mr Google, et d'après les images qu'il m'a montrées, c'est bien ce qui se rapproche le plus d'un oedemère, donc on n'est pas loin... C'est d'ailleurs un insecte pollinisateur, je l'ai découvert en cherchant.
    Gros bisous Tilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nathanaëlle!
      Merci de ta visite et bravo pour ta perspicacité.
      Hier soir, à l'issue de plusieurs recherches au cours desquelles je me suis fourvoyée sur la piste de plusieurs insectes ressemblant passablement à celui posé sur l'Érodium de Manescaut de ma photo (entre autres, celle d'une cantharide, la Cantharis tristis) j'ai justement découvert que cette bestiole noire inconnue de moi est un oedemère. Et plus précisément, un Oedemera tristis
      .
      Dès que j'aurais un moment, j'ajouterai la solution de la devinette au bas de mon billet.
      Belle fin de journée, Nathanaëlle, bisous

      Supprimer
    2. Oedemera tristis ! Quand j'ai cherché sur Google en tapant "oedemère", on m'a proposé oedemera nobilis, mais pas tristis, quand j'étais petite on me disait que c'étaient des bébètes sympa, c'est ainsi que j'ai retenu leur nom lol, mais la précision "tristis" je ne la connaissais pas, et la "nobilis" proposée par Google est verte, pas noire. On apprend toujours quelque chose dans ton Grenier lol Merci Tilia !
      Gros bisous et douce nuit à toi

      Supprimer
  12. https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=0CeRmyassi4

    RépondreSupprimer
  13. On en apprend des choses dans ton grenier ! Des glands à poils, ben dis donc !
    Pour la petit fleur je savais, je l'ai déjà vue chez Lucie, par contre l'insecte, une bestiole quelconque.
    J'aime bien la partie aquatique de ce parc et le pont.
    Bises ensoleillées !

    RépondreSupprimer
  14. Merci chère poète ♥♥
    Bises abritées derrière les volets clos :-)

    RépondreSupprimer
  15. Coucou Tilia. Voilà l'explication de ton pseudo! Je me fais parfois des tisanes de tilleul pour me calmer les nerfs mais je n'aime pas trop son goût.
    Quant à la petite fleur, j'ai quand même l'impression de l'avoir déjà vue dans les Alpes. Je vais rechercher dans d'anciennes photos sur d'anciens disques durs.
    C'est une belle balade à laquelle tu nous as conviée. J'en suis ravie. Bises alpines et à bientôt. (promis, je vais t'écrire d'ici quelques jours).

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Tilia, les tilleuls sont en fleurs en ce moment, du moins à Nantes où j'étais ces jours derniers, j'ai été ravies de sentir leur suave parfum (j'ai remarqué que les châtaigniers sont également en fleur) Je ne connais pas ce parc dont tu parles mais nul doute que tu as eu plaisir à y aller. Le chêne chevelu... figure toi que j'en ai deux au bout de mon impasse ! Les glands sont très beaux en effet, du moins lorsqu'ils sont avec leur cupule. On en a ramassé avec Little Jo. Certains étaient même bien germés aussi ai-je fait une leçon de chose.
    A Nantes j'ai visité le jardin des plantes, une merveille, près de la gare (je me suis déplacée en tramway) ce dont j'avais envie depuis la première fois où je suis arrivée dans cette ville en 1974. Des magnolias très grands, et un chêne remarquable notamment m'a interpellée dès l'entrée, un chêne à gros gland que tu trouveras dans ce lien et qui "provient d’un
    lot de graines envoyées par F.-A.Michaux et semées en 1811"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y avait pas que cet arbre remarquable, ce qui m'a séduite est qu'ils formaient un ensemble dense comme une forêt. J'ai croisé deux groupes d'une vingtaine de personnes environs qui se déplaçaient avec ensemble très, très lentement...

      Supprimer
    2. En ce moment sur le quai de la Fosse rebaptissé quai des arbres (à Nantes toujours) il y a un aménagment regroupant des arbres de la même essence que ceux qui peuplent la ville. Ces arbres étaient issus du commerce triangulaire : des esclaves pour l'Amérique dans un sens et des espèces botaniques dans l'autre (voir ICI)

      Supprimer
    3. (Erratum : pas quai des arbres mais quai des plantes

      Supprimer
  17. (Je te parlerai plus tard de ta petite fleur des Pyrénées. Je suis bousculée pour le moment : après une semaine d'absence je suis rentrée hier soir à Cergy)

    Bon WEnd, Tilia ! Bises !

    RépondreSupprimer
  18. Ah bien, bien, cette visite très informative sur les arbres, plantes et insecte...
    En lisant le titre de ton billet j'ai cru que tu étais près de chez moi où existe le château de La Borde et son domaine forestier.
    Beau week-end et gros bisous

    RépondreSupprimer
  19. Très beau domaine et une promenade qui m'a fait découvrir des arbres que je ne connaissais pas. Des chatons sur un chêne vert, étonnant ! Un arbre a planter sur mon terrain. Le petit pont est tout beau.
    Un endroit magnifique pour faire de la marche, je vais voir de mon côté s'il n'y a pas ce genre d'endroit.
    Merci pour cette belle visite, je t'embrasse et te souhaite un beau dimanche :)

    RépondreSupprimer
  20. Il me semble que les chênes poussent partout les espèces seulement différant selon la latitude (sauf dans le grand nord bien sûr) Hier dans le jardin de Séricourt dans le Pas de Calais j'ai vu deux rangées de saules mais des saules tout bas, je n'ai pas retenu le nom de l'espèce, une fois j'avais essayé d'adapter dans mon jardin un Salix Helvetica qui n'avait pas survécu au delà d'une saison
    Chez mon beau-frère dans le Var poussent des chênes vert, des chênes blancs et surtout des chênes liège. Mais je n'ai jamais prêté attention aux floraisons. Ces chaton sont spectaculaires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon message d'aujourd'ui aurait pu passer aux oubliettes encore une fois si tu n'avais montré cet érodium des Pyrénées. Depuis plusieurs années j'avais remarqué un joli géranium sauvage aux alentours et dans le jardin de ma fille, ne sachant l'espèce mais j'avais fini par trouver, et ne crois pas me tromper, que c'est un géranium des Pyrénées.
      Le vent est colonisateur, il a poussé (sans aide humaine) les pensées des Pyrénées dans les Vosges (ICI dans mon Jardin de Marguerite). Il m'est arrivé de parler aussi de l'asperge des bois que nous cueillions en mai en Lorraine sont des.... Ornithogales des Pyrénées

      Supprimer
    2. Passe une bonne fin de semaine, Tilia !
      Profite du beau temps avant qu'il ne fasse trop chaud et que nous espérions la pluie !
      Bises !

      Supprimer
  21. Merci pour cette jolie ballade Tilia! Les noms des plantes, des arbres et des animaux font autant voyager que ceux des villes ou des pays!

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Tilia !
    Je ne t'ai pas parlé de la maison, qui me plait beaucoup, c'est une petite maison de maître, elle serait bien suffisante pour ma famille ! Ta photo est très vendeuse. Je présume toutefois qu'elle n'est pas à vendre
    :-)
    A plus tard !
    ("il fait chaud, chaud chaud oh la la la qu'il fait chaud !")

    RépondreSupprimer
  23. Coucou Tilia. Merci pour ta "pépite" poétique ♥♥♥
    Je ne suis pas loin de penser que tu es une extra lucide, et surtout pleine de bon sens... et de poésie. Ton interprétation me semble la plus juste.

    Comme Lucie nous avons chaud, une douche tiède va me soulager un peu. Bises estivales et amicales !

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Tilia, sur la photo de l'entrée dérobée au parc (l'allée semblant bien étroite) quelque chose me dit que l'on voit un marronnier rose qui n'est pas sujet à lamineuse des marronniers... Dans les jardins de Séricourt nous avons vu des feuilles de marronnier blanc au début de l'attaque avec des galeries (les "mines") translucides.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : si tu veux un chêne chevelu, je viens de constater que ma voisine du bout de l'impasse en a deux dans son petit parterre le long de son garage qui mesurent 30 cm de haut

      Supprimer
    2. Dans le parc dont je te parlerai peut-être qui est sous chez mon fils, parc de fondation religieuse ouvert au public il y a deux petits ginkgos dans un parterre. Depuis sa fenêtre de salon mon fils a vue sur le ginkgo, une merveille à l'automne

      Supprimer
    3. Je serais tentée d'en adopter un mais, prem's je n'oserais pas, deuze les frères sauront sans doute où les mettre, troize je ne saurais où le mettre

      Supprimer