vendredi 14 février 2020

Bisous d'Amour


Le Baiser
Arild Rosenkrantz (1870-1964)








Le Baiser
Théophile Alexandre Steinlen - 1895








Polibek pod slunečníkem - Baiser sous un parapluie
Luděk Alois Marold - 1895








Vertige
Hubert-Denis Etcheverry - 1903
Musée Carnavalet, lire l'article du musée








Idylle
Hans Olaf Heyerdahl - 1906








Couple
Raymond Leech (1949-....)>






            💜💙💚💛🧡💛💚💙💜

















©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2020

14 commentaires :

  1. Coucou Tila.
    Une fête mercantile...
    Très bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a pas à dire, cela rend beau l'amour même les peintures.

    RépondreSupprimer
  3. C'est "baiser sous un parapluie" — qui doit d'ailleurs être une ombrelle — que je préfère. Personnellement j'eusse préféré "baiser sous la pluie".
    Atchoum !

    RépondreSupprimer
  4. Merci Tilia
    on peut chanter avec Brassens le petit coin de parapluie et les bancs publics...
    et s'aimer encore tout au long de l'année!
    bonne journée et bises que j'espère moins venteuses à l'avenir

    RépondreSupprimer
  5. Coucou ma chère Tilia. Ah oui, c'est la Saint-Valentin. :-) Je n'ai rien prévu de spécial pour mon Valentin. Mais finalement, c'est toute l'année que je lui vole des bisous dans la rue, sur les chemins, sous le parapluie et sur le canapé. :-) Comme les protagonistes de tes tableaux du jour. C'est le bisou sous le parapluie (ombrelle?)que je préfère, pour son côté "baiser volé, baiser caché" et son caractère bucolique. Bises alpines et belle fête.

    RépondreSupprimer
  6. Celui que je préfère, c'est le tableau de Steinlen, atmosphère nocturne, montmartroise,mais passionnée.
    Voilà qui nous change de ses chats... Quoique...

    J'aime bien aussi l'Idylle qui peut éclore dans un décor sordide.

    RépondreSupprimer
  7. Il est vrai que l'Idylle est assez intrigante. Que de French Kisses en tout cas !
    Je me hâte car j'ai eu la surprise de voir tout à l'heure sur mon seuil ma petite demoiselle Zouzou que je n'attendais pas... Ses parents sont là aussi, ce sont mes petits amours venus me faire une surprise pour mon anniversaire. Du coup je n'ai rien prévu et le garde manger est dégarni en ce retour de voyage
    A plus tard, Tilia !

    RépondreSupprimer
  8. Comme Miss, c'est l'atmosphère du "baiser" de Steinlein que je préfère, puis le baiser caché sous le parapluie de Luděk Alois Marold pour son partage entre ombre complice et lumière insouciante.
    Les couleurs froides et la gestuelle du baiser d'Arild Rosenkrantz sont un peu inquiétantes. :-) Par contre je trouve tendre,l'image du couple du Métropolitain. "L'idylle" est énigmatique, on aimerait connaître la fin de l'histoire."
    Vertige" est un autre baiser caché, j'aime le petit aperçu de la fête qui bat son plein et dont les amoureux ne se préoccupent plus.

    Belle fête de la Saint-Valentin, Tilia ! Ton grenier continue à nous faire rêver ♥♥ Merci à toi.
    Gros schmoutz pour une bonne nuit, sans tempête et sans averse :-)

    RépondreSupprimer
  9. Merci à toi pour ce partage
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Me voilà rassurée quant à "Idylle", ton regard attentif a saisi l'essentiel.
    Dans un premier temps, la cape noire et le couvre-chef de l'homme pouvait faire penser à Zorro venant sauver sa belle :-) que le personnage aurait pu préfiguer de peu (1919).
    Ton grenier est une mine pour mon imagination :-) Mais surtout pour de beaux voyages à travers le temps et dans l'art pictural.
    Bonne fin de semaine chère Tilia.

    RépondreSupprimer
  11. Coucou Tilia !
    J'aime bien à partir de la troisième sous le parapluie et ensuite une préférence pour les deux dernières.
    Ton coeur est magnifique!
    Bises et belle journée !

    RépondreSupprimer
  12. Plein de bisous que je ne connaissais pas ! Merci pour ces découvertes, bisous Tilia !

    RépondreSupprimer