mardi 12 janvier 2021

Un chant dans la nuit


Near York (détail)
John Atkinson Grimshaw (1836-1893)
collection privée
cliquer ici pour voir le tableau en entier




Vous souvenez vous du début de l'année dernière, vers le 12 janvier ?... Malgré un tout premier décès en Chine début janvier 2020, en Europe on ne parlait pas encore de pandémie, cette calamité qui n'allait cependant pas tarder à se répandre jusque chez nous.

Le 17 janvier de l'année passée, j'ai publié un billet intitulé Printemps précoce ?. Mais en recherchant dans mon agenda, je vois qu'en réalité c'est entre le 12 et le 13 janvier 2020 que j'ai été fort surprise d'entendre, non loin de ma fenêtre de cuisine, un chant d'oiseau en pleine nuit. Sur le coup je n'en croyais pas mes oreilles !



Creación de las aves - La Création des Oiseaux
Remedios Varo Uranga - 1957
Musée d'Art moderne de Mexico




Aujourd'hui c'est vous qui allez peut-être avoir du mal à me croire. Figurez-vous que dernièrement le même scénario s'est reproduit, à un détail près. En janvier 2020 je m’étais levée en pleine nuit pour aller dans la cuisine afin de prendre un remède contre la névralgie sciatique qui m’empêchait de dormir.

Cette année, heureusement le sciatique me laisse tranquille. Mais il m'arrive souvent de veiller très tard, bien après l'heure à laquelle Cendrillon doit rentrer chez elle sous peine d'être obligée de faire le trajet à pied !

Donc, dans la nuit du 2 au 3 janvier de cette année, j'étais dans ma cuisine en train de me préparer une infusion lorsque mon oreille exercée a détecté un chant d'oiseau au dehors. Malgré le froid, j'ai ouvert la fenêtre pour écouter et tenter de découvrir quel oiseau peut bien chanter ainsi à deux heures du matin !.

Après avoir bien écouté ses gazouillis et mémorisé leur rythme, je suis aller faire des recherches sur internet. Et j'ai  enfin trouvé !

Le mystérieux chanteur n'est pas (comme je l'avais supposé l'an passé) un rossignol philomèle qui, notez le bien, ne chante pas la nuit en plein hiver. Pas fou l'artiste ! le rossignol ne se lance pas dans ses récitals nocturnes avant le printemps.

Et ce n'est pas un merle non plus, bien que le merle noir chante parfois la nuit dès le mois de janvier :







Les sérénades que j'entends depuis le début du mois de janvier, à chaque fois que je veille au delà de minuit, sont celles du... Rouge-gorge familier :

"À l'opposé de nombreux autres oiseaux, le rouge-gorge vit en solitaire pendant l'automne et l'hiver, mâle et femelle restant sur leur territoire hivernal respectif avec comme résultat qu'ils continuent à chanter même l'hiver, y compris la nuit."

 

 






Un an après voilà donc l'énigme résolue. Le mystérieux chanteur à plumes est démasqué et j'espère que nous aussi nous pourrons bientôt tomber le masque.












©VesperTilia, échos-de-mon-grenier 2021

24 commentaires :

  1. Quel bel article ...merci à toi
    Entendre les oiseaux chantés ...que du bonheur !
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour ton enquête et la découverte de ce joli chanteur nocturne !

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Tilia.
    Bravo tu as une bonne oreille!
    J'ai un neveu qui as la faculté de reconnaitre tous les oiseaux rien qu'à leurs chant bien avant de pouvoir les admirer.
    Ce n'est pas mon cas, je suis nul en la matière...
    Très bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  4. Il est manifeste plus encore ici que le chant des oiseaux est une modulation non répétitive, tel un véritable discours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit y avoir deux sortes de chant.
      L'une comme pour dire "dégage ! ici c'est chez moi" une injonction répétitive, tel le "pluvit pluvit pluvit pluvit" de la mésange charbonnière, deux notes répétées de nombreuses fois, ce qui est assez horripilant quand on n'est pas spécialement pressé par le temps !

      L'autre sorte de chant est sans doute un discours amoureux. Là je pense au chant du merle noir, qui se lance dans de multiples variations sans doute destinées à séduire la femelle.

      Supprimer
  5. Bravo et merci pour cet article en bel canto et en couleurs !

    J'aime beaucoup l'univers de Remedios Varo;

    RépondreSupprimer
  6. Encore deux tableaux bien originaux. Découverte de Remedios Varo avec tous ces tons rouges, dorés...
    Quant au rossignol de l'hiver, curieux que nous n'entendions pas chanter le nôtre cette année, pourtant nous le voyons chaque jour. Il est vrai que je n'ouvre pas nos fenêtre à cette heure de la nuit mais je demanderai à Monsieur de tendre l'oreille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a cinq ans j'avais déjà montré quelques tableaux de Remedios Varo : voir le lien indiqué à Miss Yves (commentaire précédent)

      Depuis qu'il pleut ici, le chant du rouge-gorge se fait plus frileux. Bien que moins audible, il est cependant toujours présent, je viens encore de le vérifier à l'instant.

      Supprimer
  7. hélas Tilia même le jour j'ai du mal à écouter les oiseaux ...je ne supporte pas mes "aides auditives" qui restent confinées depuis des années...le progrès me dit on devrait me permettre de nouvelles !
    Tu parles de ce bel oiseau familier que j'aime tant... bravo pour tes patientes découvertes doit on aussi remercier tes nuit d'insomnie ?.
    Je vais profiter de l'ordinateur pour écouter ce chant, c'est tout l’intérêt de la technique.
    Je te souhaite une belle journée avant la pluie
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas Josette, mon époux est dans le même cas que toi. Et je dois répéter mes phrases de plus en plus en plus souvent :-/

      Il dit qu’avec ses prothèses auditives il entend "marcher les fourmis" !

      Pas d'insomnie, Josette. Quand j'ouvre la fenêtre de ma cuisine pour vérifier si "mon" rouge-gorge est toujours dans le quartier, c'est que je ne suis pas encore couchée !

      Bonne fin de semaine, sans pluie si possible par chez toi
      Bises itou

      Supprimer
  8. Encore une enquête magistralement résolue ! Nous t'imaginons tous dans ta cuisine, en train de tendre l'oreille et d'essayer de démasquer le malicieux qui t'a donné rendez-vous, aux alentours de ton anniversaire ?? Capricorne, il me semble ?
    Je suis bien moins douée que toi pour reconnaître le chant des oiseaux. Mais je partage amplement ton amour du rouge-gorge. Merci et bravo encore pour ton oreille attentive.
    Bises hivernales entre pluie et neige :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu t'en souviens bien Fifi, je suis née sous le signe du Capricorne (comme indiqué en haut à gauche du blog) mais en décembre, le 26 plus précisément.

      Le chant des oiseaux n'est pas ma spécialité, c'est pourquooi l'an dernier je me suis trompée en parlant de rossignol et de merle. D'ailleurs les merles, par ici on n'en voit plus depuis un bon bout de temps...
      Bises, bien humides (désolée !)

      Supprimer
  9. Le premier tableau est magnifique, on dirait une photo.
    Moi, le rouge gorge je l'entends de jour, mais jamais la nuit, et pourtant je ne dors pas souvent.
    Non seulement il est beau mais il chante bien.
    Bises moins froides !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, Claude, combien j'aime les atmosphères nocturnes. Alors je suis ravie que tu apprécies le tableau de John Atkinson Grimshaw.

      Le rouge-gorge d'ici, c'est le contraire de chez toi. Après avoir chanté toute la nuit, le jour il dort :-)

      Non seulement il est beau, mais en plus il chante les nuits d'hiver. C'est peut-être la raison pour laquelle il apparait sur maintes et maintes cartes de vœux, au point de devenir un symbole des fêtes de fin d'année.
      L'hiver prochain, je vais tâcher de me souvenir d'ouvrir la fenêtre de ma cuisine pour savoir si il chante bien durant la nuit de Noël...

      Moins froides les bises, mais tellement humides !

      Supprimer
  10. Le recadrage carré sied bien à "New York" qui a des tons métalliques, on pourrait croire à une gravure mais c'est bien une peinture à l'huile
    Mais oui je te crois pour l'oiseau dans la nuit. Je ne suis pas habile à nommer les airs, même de musique classique et pourtant lorsque je connais, je reconnais sans pouvoir nommer. Nul n'est parfait.
    Par contre le chant d'hiver du merle porte bien sa marque.
    Une fois j'ai entendu des petits cris tout près de notre fenêtre de toit puis l'oiseau s'est envolé sans bruit, sans doute un nocturne dont les plumes donnent un vol silencieux
    Bonne fin de semaine, Tilia !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Near York" Cergie, pas "New York". Grimshaw est anglais ;-)
      Avec l'âge j'ai de plus en plus souvent de mal à retrouver le nom du compositeur, quand je reconnais un air de musique (dite) classique, à la radio.

      Dans le parc en face de mon balcon (côté opposé à la cuisine) certaines nuits j'entends une hulotte. Ou plutôt deux, car les deux sortes de cri (mâle et femelle) se répondent.
      Bonne fin de semaine à toi aussi, Cergie

      Supprimer
  11. Tout simplement j'adore la photo avec le rouge-gorge; superbe .
    Bisous et bon après midi .
    Thérèse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Thérèse, je suis contente que cette photo (anonyme, trouvée sur le net) te plaise.
      Bises (nocturnes !)

      Supprimer
  12. Peut-être chante-t-il la nuit parce que tu allumes la lumière ? Tu le déboussoles ce pauvre rouge-gorge ! Mais j'aimerais bien en avoir un devant ma fenêtre pendant mes insomnies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, ClaudiaLucia, rien à voir avec la lumière de ma cuisine. J’habite en appartement, au 7e étage, et le rouge-gorge chante loin du bâtiment (une cinquantaine de mètres environ) dans les arbres qui séparent notre parking de la résidence voisine.

      Supprimer
  13. Après plusieurs essais infructueux, je réitère mon commentaire, je ne sais pas si cela va marcher... Donc je disais qu'à l'écoute de ta vidéo, j'ai reconnu le chant de cet oiseau, il y en a plusieurs vers chez moi, dans le jardin ou plus loin qui se font entendre au milieu de la nuit. (j'ai moi aussi des interruptions dans la nuit dues à des insomnies) et je me demandais pourquoi ces oiseaux étaient si "matinaux" en plein hiver... J'ai ma réponse, merci Tilia ! Bravo pour ce joli mystère résolu. Bisous

    RépondreSupprimer
  14. Quel article enchanteur ! Savez-vous qu'il m'arrive d'entendre des oiseaux la nuit. Je veux croire alors qu'il s'agit de rouge-gorge, ces oiseaux sont tellement adorables.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ces chants qui nous changent des scies qu'on entend de ci de là!!!

    RépondreSupprimer